Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
En 2014 et 2015, huit créations à l’Opéra du Rhin
Culture 

En 2014 et 2015, huit créations à l’Opéra du Rhin

par Margot Garnier.
Publié le 9 mai 2014.
Imprimé le 04 octobre 2022 à 18:06
4 015 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
L'Opéra national du Rhin proposera huit nouvelles productions lyriques à la rentrée 2014. (Flickr / Inside the Strasbourg opera / Radiowood2000)

L’Opéra national du Rhin proposera huit nouvelles productions lyriques à la rentrée 2014. (Photo Radiowood2000 / Flickr / cc)

L’opéra national du Rhin a dévoilé une programmation ambitieuse pour la saison 2014 / 2015. Huit nouvelles productions lyriques, dont une création mondiale seront proposées aux spectateurs, deux fois plus qu’habituellement.

Pour plaire aux 100 000 spectateurs venus à Strasbourg, Mulhouse et Colmar cette saison, l’Opéra National du Rhin (ONR) proposera à la rentrée 9 opéras, 5 ballets, 6 récitals et 14 « concerts apéritifs ». La saison prochaine débutera avec une création mondiale, une composition, « Quai Ouest ». Suite à une commande du directeur général Marc Clémeur, le compositeur français Régis Campo mettra en musique la pièce de théâtre éponyme de Bernard-Marie Koltès.

Les autres créations sont des oeuvres revisitées par l’orchestre et les danseurs de l’ONR. En octobre et en novembre, l’opéra proposera « l’Amico Fritz ». « Un petit clin d’oeil à l’Alsace », comme le souligne Marc Clémeur, avec cette histoire d’amour qui se déroule dans la région. L’oeuvre a été adaptée en 1891 par l’italien Mascagni, d’après un roman écrit par Erckmann-Chatrian. Mise en scène signée Vincent Boussard et des costumes de Christian Lacroix.

Moins d’un tiers du public de l’ONR a moins de 26 ans et depuis quelques années, l’opéra programme des spectacles à destination des plus jeunes. La saison prochaine, c’est « La belle au bois dormant », sous la direction musicale de Vincent Monteil, qui devrait séduire les enfants de décembre à février.

L’ONR continue également de mettre en lumière les oeuvres rares du répertoire français. Ainsi, le rideau se lèvera sur l’oeuvre « Ariane et Barbe-bleue », mis en scène par le directeur du festival d’Avignon Olivier Py, en avril et en mai.

La saison se poursuit avec d’autres créations comme « La vie parisienne », une opérette mise en scène par Waut Koeken, programmée au moment des fêtes de fin d’année. Une oeuvre moins connue de Mozart, « La Clemenza di Tito », sera revisitée en février-mars sous la direction musicale d’Andreas Spering. C’est sur une musique composée par Wagner que l’année continue avec « Tristan und Isolde », une histoire d’amour mise en scène par Antony McDonald. La programmation des opéras se terminent en juillet par « La dame de pique », du compositeur russe Tchaïckovski, mise en scène par Robert Carsen.

Le ballet « Nó » pour la première fois en France

Du côté des ballets, le directeur artistique Ivan Cavallari innove en proposant au public « Nó », de la chorégraphe brésilienne Déborah Colker, issue du Cirque du soleil. Alliant acrobatie et sensualité, l’artiste s’inspire de l’art sado-masochiste du « bondage », mais « sans virer à la pornographie » prévient en plaisantant Yvan Cavallari.

De janvier à février, le classique prend le pas avec « La Strada », basé sur le film de Fellini. Chorégraphié par Mario Pistoni, sur une musique de Nino Rota.

L’année musicale est aussi rythmée par 6 récitals et 14 concerts apéritifs. La saison 2014 comptera ainsi 200 levers de rideaux.

Aller plus loin

Sur le site de l’Opéra National du Rhin, retrouver toute la programmation

L'AUTEUR
Margot Garnier
Margot Garnier
Stagiaire à Rue89 Strasbourg et étudiante à l'IUT de journalisme de Lannion.

En BREF

Le Conseil d’État maintient la suspension du confinement de Stocamine

par Pierre France. 571 visites. 1 commentaire.

Sobriété : l’Eurométropole refroidit l’ambiance

par Jean-François Gérard. 8 682 visites. 11 commentaires.

Suicide de Dinah : le parquet de Mulhouse classe sans suite la plainte des parents pour harcèlement

par Guillaume Krempp. 944 visites. 3 commentaires.
×