En manque de masques et de gel, la maison d’arrêt de l’Elsau mise sur le confinement des détenus
Société 

En manque de masques et de gel, la maison d’arrêt de l’Elsau mise sur le confinement des détenus

À la maison d’arrêt de l’Elsau, le personnel craint la contamination d’un détenu ou du personnel par le Covid-19. Face au manque de gel hydroalcoolique et de masque, les visites et les activités sportives sont interrompues.

Les détenus de la maison d’arrêt de l’Elsau n’ont plus aucun contact avec l’extérieur. Depuis lundi 16 mars, les visites aux parloirs sont suspendues pour éviter la propagation du Coronavirus dans l’établissement pénitentiaire. Un formulaire sera mis en ligne afin de permettre aux familles de communiquer avec les détenus. Par la suite, les messages seront imprimés et transmis aux détenus.

Mais la maison d’arrêt n’a pas uniquement stoppé les visites, les activités sportives sont aussi suspendues. Les promenades dans la cour restent maintenues, mais elles ont été réaménagées afin d’éviter un maximum de contacts entre les prisonniers.

Le matériel de protection vient à manquer

« On avait reçu du gel les premiers jours (autour du 9 mars, ndlr), mais depuis on a plus rien », témoigne un employé de la maison d’arrêt. Dans cet endroit confiné, le personnel est aussi exposé à la contamination. Aucun masque n’ a été fourni. Les rares protections dont la prison dispose sont stockées en prévision d’une infection dans le bâtiment. « Des masques, il y en a quelques uns mais pas assez pour tout le monde », déplore Philippe Steiner, secrétaire du syndicat Ufap-Unsa. Du matériel dont l’efficacité laisse songeur : ils ont été fournis en 2009 lors de l’épidémie de grippe H1N1.

« On ne sait pas si nous allons recevoir des équipements. Le ministère nous dit qu’il n’y a pas de masques disponibles. »

Philippe Steiner

Selon Philippe Steiner, les autorités ne considèrent pas le personnel pénitentiaire comme prioritaire. Les hôpitaux et autres services médicaux passent en premier. Mais quid du gel hydroalcoolique donné aux mairies pour le premier tour des élections municipales ? « Tous les jours, la directrice de la maison d’arrêt essaie de trouver du gel, sans succès », confie un employé. Heureusement, savon et gants ne manquent pas à la prison… C’est tout ce dont disposent le personnel et les prisonniers responsables de la cantine afin de réduire les risques de contamination…

Une situation encore sous contrôle

Alors qu’un mouvement de révolte a éclaté à la maison d’arrêt des Alpes-Maritimes mardi 17 mars suite à l’annonce de la suspension des visites, la situation à la maison d’arrêt de l’Elsau est sous contrôle. « Les détenus et leur familles comprennent la situation et ne paniquent pas », assure Philippe Steiner.

Pour l’instant, la maison d’arrêt poursuit son activité normale et de nouveaux prisonniers arrivent régulièrement. Ces nouveaux-venus font craindre une possible contamination des personnes incarcérés et du personnel de l’établissement. Tous les nouveaux arrivants sont donc placés en quarantaine pour endiguer le risque de propagation du virus.

L'AUTEUR
Florian Schotter
Florian Schotter
Journaliste multitâches

En BREF

Lidl a oublié de payer plus de la moitié de la prime Covid de ses salariés étudiants

par Guillaume Krempp. 4 610 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Samedi et dimanche, le pic d’ozone entraîne une baisse du prix des transports en commun et de la vitesse sur les routes

par Manuel Avenel. 1 630 visites. 1 commentaire.

Académie de Strasbourg : privés de diplôme, des étudiants de BTS dénoncent une injustice

par Alice Ferber. 4 109 visites. 1 commentaire.