Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pourquoi « En Marche » a choisi de laisser Antoine Herth tranquille à Sélestat
Édition abonnés  Politique 

Pourquoi « En Marche » a choisi de laisser Antoine Herth tranquille à Sélestat

par Jean-François Gérard.
Publié le 16 juin 2017.
Imprimé le 16 janvier 2022 à 19:14
2 804 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la cinquième circonscription du Bas-Rhin, La République En Marche n'a présenté personne face à Antoine Herth, député "Les Républicain" sortant, et sollicitant un quatrième mandat. Voici pourquoi.
Les militants d'En Marche à Sélestat et dans les environs ont de quoi être amer. Au regard du succès des candidats du président de la République, même dans les bastions de la droite alsacienne, l'un d'eux avait la possibilité de se qualifier au second tour . . .

Cet article fait partie de l'édition abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89 Strasbourg (dossiers, articles et enquêtes)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité

5€ par mois
désabonnement en un clic

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 19/06/2017 à 15h47
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

« Nous n’en pouvons plus » : grève et manifestations des enseignants jeudi 13 janvier

par Thibault Vetter. 2 759 visites. 3 commentaires.

« Les enseignants nous appellent en pleurs » : les écoles du Bas-Rhin sous-équipées face à la pandémie

par Thibault Vetter. 18 682 visites. 13 commentaires.

« Pour la mort annoncée de l’hôpital public » : initiée à Strasbourg, la minute de silence gagne toute la France

par Guillaume Krempp. 2 843 visites. 6 commentaires.
×