L’Épide mobilisé pour confiner les sans-abris malades
L'actu 

L’Épide mobilisé pour confiner les sans-abris malades

actualisé le 24/03/2020 à 17h12 : Pour rectifier la localisation de l'Epide

L’État réquisitionne les locaux de l’Établissement pour l’insertion dans l’emploi pour accueillir les « personnes en grande précarité » qui présenteraient des symptômes du Covid-19. Médecins du monde est chargé du suivi des résidents du squat Bugatti.

Le coronavirus circule au squat Bugatti. Le collectif antiraciste D’ailleurs nous sommes d’ici 67 a annoncé dimanche soir sur sa page Facebook que des « cas graves de coronavirus » avaient été détectés parmi les 300 résidents de ce bâtiment désaffecté de la rue Ettore Bugatti à Eckbolsheim.

Le bâtiment, inoccupé depuis 2014 au moins, accueille près de 300 personnes en grande précarité. (Photo Rue89 Strasbourg)

« Une personne hospitalisée dans un état grave »

Selon le collectif, la situation sanitaire dans ce squat s’est dégradée ces derniers jours. « Une personne au moins est hospitalisée dans un état grave. »

« Malade depuis le début de la semaine, elle s’est rendue deux fois aux urgences et a été renvoyée “chez elle”. C’est finalement par ambulance qu’elle a été évacuée. Le SAMU a par contre fait le choix de laisser sur place un autre résident, âgé et malade, qui est fiévreux et sans doute lui aussi atteint du Covid-19. »

Communiqué de la page Facebook D’ailleurs nous sommes d’ici 67

À partir de mardi, l’association Médecins du monde examine les résidents volontaires du squat grâce à l’aide de sept bénévoles et des pompiers. Selon MDM, ce sont trois personnes du squat qui ont été hospitalisées.

Marie-Dominique Dreyssé (EELV), adjointe au maire de Strasbourg en charge des Solidarités, détaille les trois cas de figure possibles pour la suite :

« Si aucun symptôme n’est détecté, le résident restera au squat. En cas de signaux graves comme des difficultés respiratoires, la personne sera envoyée à l’hôpital. Si la personne présente des signaux modérés (fièvres, toux), et présumée malade, elle sera envoyée dans ce nouveau centre de confinement médicalisé. »

C’est aussi cette répartition qu’indique la Préfecture dans un communiqué paru mardi en début d’après-midi. Elle ajoute que « les personnes fragiles en raison de leur santé (maladies chroniques notamment) ou de leur âge
seront hébergées dans un hôtel où elles bénéficieront d’un suivi sanitaire ». Par ailleurs, des masques et du gel hydro-alcoolique seront mis à disposition des occupants restants.

L'Établissement pour l'insertion dans l'emploi au Neuhof est vide depuis le début de la crise sanitaire (capture d'écran)
L’Établissement pour l’insertion dans l’emploi au Neuhof est vide depuis le début de la crise sanitaire (capture d’écran)

Ce centre est établi dans les locaux de l’Établissement pour l’insertion dans l’emploi (Épide) de Strasbourg, rue du Général Picquart au Conseil des XV. L’objectif est d’accueillir et d’isoler toutes les personnes sans-abri possiblement atteintes par le Covid-19. Le Service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) et la Ville mèneront cette opération, en lien avec l’Agence régionale de Santé (ARS).

« Ce centre dédié vise à permettre aux personnes considérées comme malades mais dont l’état clinique permet un suivi ambulatoire, de bénéficier de ce suivi, dans des conditions d’isolement correspondant aux recommandations du ministère de la Santé et de l’ARS au stade 3 de l’épidemie. »

Communiqué de la préfecture du Bas-Rhin

Légères améliorations au squat Bugatti

« En parallèle, il y aura de meilleurs conditions de vie au squat Bugatti », affirme Marie-Dominique Dreyssé. Dans ce bâtiment de bureaux, les 300 personnes se partagent une cuisine, quelques toilettes et trois douches. L’adjointe au maire promet « des toilettes sèches et des points d’eau supplémentaires ».

Dans ce climat d’incertitude autour de la propagation du virus au sein du squat, Moussa, résident, raconte :

« J’ai un réchaud dans ma chambre, je ne vais plus dans la cuisine commune pour me faire à manger. J’évite les contacts. Avant, on visitait les autres résidents, pour manger ou discuter… Maintenant, quand on toque à ma porte, je n’ouvre pas. J’essaie de faire comprendre à la personne que c’est pour notre sécurité à tous. »

Contacté, le référent du squat Bugatti, Lahcen Oualhaji, n’a pas souhaité s’exprimer. Médecins du Monde rappelle que cette opération de reconfinement des sans-abris malades répond à un enjeu de santé publique, « qui concerne tout le monde, » rappelle Nicolas Fuchs, coordinateur régional de MDM.

Vendredi, l’ARS du Grand Est et la Ville de Strasbourg avaient orienté 41 personnes « particulièrement vulnérables » du squat Gruber vers « un hébergement plus adapté ».

L'AUTEUR
Kévin Gasser

En BREF

Un médecin de Brumath condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

par Guillaume Krempp. 2 717 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les Vins d’Alsace à l’amende pour une entente et des consignes de prix pendant 38 ans

par Jean-François Gérard. 3 262 visites. 1 commentaire.

Le port du masque toujours obligatoire à Strasbourg, sauf en forêt et au port

par Pierre France. 2 976 visites. 10 commentaires.