Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Non, Dominique Gros, maire de Metz, n’a pas refusé d’enlever le porc des cantines
L'actu 

Non, Dominique Gros, maire de Metz, n’a pas refusé d’enlever le porc des cantines

par Pierre France.
Publié le 20 décembre 2018.
Imprimé le 25 juin 2022 à 01:22
33 662 visites. 17 commentaires.
Dans un texte qui circule sur Facebook, le maire (PS) de Metz, Dominique Gros, aurait refusé « d’enlever le porc du menu de la cantine des écoles de la ville. » Toujours selon ce texte qui se diffuse par milliers de partages sur les réseaux sociaux, Dominique Gros aurait envoyé une note aux parents de Metz en arguant :

« Les musulmans doivent comprendre qu’ils doivent s’adapter à la Lorraine et à la France, à leurs coutumes, à leurs traditions, leur style de vie, parce que c’est là où ils ont choisi d’immigrer. (…) »

Une rumeur malveillante

S’en suit une série de considérations sur l’immigration, les « racines judéo-chrétiennes » de la Lorraine et sur la vie dans les pays musulmans, des arguments qui peuplent habituellement les discours de l’extrême-droite mais prêtés dans ce texte à Dominique Gros, qui est socialiste.

Contactée, la maire de Metz confirme que Dominique Gros n’a jamais tenu de tels propos :

« Il s’agit d’une rumeur malveillante, complètement fabriquée et qui circule depuis longtemps sur les réseaux et ressurgit à intervalles réguliers… La restauration scolaire à Metz répond à des considérations de circuits courts, d’agriculture biologique et de réduction des déchets, pas de la religion. »

À la cantine de Metz, pas de menus halal ni casher. (Photo Ville de Metz)

À la cantine de Metz, pas de menus halal ni casher. (Photo Ville de Metz)

La restauration des cantines de Metz est confiée à l’entreprise Elior, qui publie sur le site Metz.fr les menus pour le trimestre à venir. Ces menus sont élaborés par une diététicienne, les enfants ont le choix entre 2 entrées et 2 desserts.

Les restaurants scolaires de Metz ne servent ni menus halal ni menus casher. Contrairement à la Ville de Strasbourg, qui propose 4 catégories de repas (standard, standard sans porc, halal et végétarien). À Metz, un repas végétarien est proposé toutes les trois semaines aux enfants et lorsque du porc est au menu du jour, un plat de substitution est proposé.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Après avoir saisi le parquet financier, le directeur général de l’IHU de Strasbourg démis de ses fonctions

par Pierre France. 3 345 visites. 2 commentaires.

Un « job dating » au lycée Marcel Rudloff pour devenir… prof d’allemand

par Thibault Vetter. 1 106 visites. 2 commentaires.

Des salariés d’Adidas protestent contre le projet de déménagement du siège vers Paris

par Achraf El Barhrassi. 968 visites. 2 commentaires.
×