Les maternités de Thann et d’Altkirch fermées dès novembre
L'actu 

Les maternités de Thann et d’Altkirch fermées dès novembre

Dès novembre, les femmes enceintes des vallées de la Thur Doller et du Sundgau devront se rendre jusqu’à Mulhouse pour accoucher.

L’Agence régionale de santé (ARS) a annoncé lundi que les maternités de Thann et d’Altkirch dans le sud du Haut-Rhin seraient fermées le 4 novembre 2019. Malgré une forte mobilisation des habitants et des élus du Sundgau et du Pays Thur Doller, les deux établissements ne pratiqueront plus les accouchements. Les femmes enceintes seront orientées vers l’hôpital de Mulhouse, distant d’un peu plus de 20 km des deux maternités.

L’ARS justifie cette décision par « le manque de ressources médicales et les enjeux de qualité et de sécurité des soins. » Plus précisément, il n’y a pas assez de pédiatres, d’anesthésistes et de gynécologues-obstétriciens disponibles et, assure l’ARS, « il n’existe pas de perspectives de recrutement, à court et moyen terme, compte tenu de la démographie médicale dans ces spécialités. »

Le centre hospitalier Saint-Morand d’Altkirch perd une nouvelle habilitation (Photo Google Maps)

En outre, les deux maternités enregistrent une baisse constante des accouchements depuis plusieurs années, approchant du seuil de 300 naissances par an, en dessous duquel l’ARS considère qu’un site n’est pas viable. En mai 2019, la Haute autorité de santé émettait des réserves dans un rapport en indiquant que « les effectifs et les compétences médicales ne permettent pas d’assurer en permanence la sécurité des patients dans les maternités de Thann et d’Altkirch. »

Des centres pour avant et après l’accouchements

Les deux établissements seront transformés en « Centres périnatals de proximité » (CPP). Ces établissements assurent un suivi de la grossesse jusqu’à l’accouchement (consultations de suivi de grossesse y compris le suivi échographique, l’entretien du 4ème mois de grossesse, la préparation à la naissance…), puis dans les jours qui suivent l’accouchement les consultations post-natales, pédiatriques, la rééducation, etc.

L’ARS précise que « des actions spécifiques sont prévues pour garantir l’accès à l’hôpital de Mulhouse dans de bonnes conditions » avec notamment un « renforcement des transports sanitaires afin de permettre le transport des femmes enceintes en cas d’urgence. »

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 894 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 224 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 871 visites. 7 commentaires.