Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Fête de la musique : Catherine Ringer en tête d’affiche et grande-île bouclée
Culture 

Fête de la musique : Catherine Ringer en tête d’affiche et grande-île bouclée

par Caroline Alonso.
Publié le 19 juin 2018.
Imprimé le 26 septembre 2021 à 09:12
4 216 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Repère étoile : scènes officielles Repère guitare : scènes associatives Repère : scènes autonomes

Pour l’édition 2018 de la Fête de la Musique à Strasbourg, Catherine Ringer a été invitée en tête d’affiche tandis que de multiples scènes plus ou moins improvisées feront concurrence à l’ancienne chanteuse des Rita Mitsouko et qu’un important dispositif de sécurité sera mis en place à l’intérieur et autour de la Grande-Île.

Comme chaque année, les déambulations musicales des Strasbourgeois à l’occasion de la Fête de la musique, jeudi 21 juin, se concentreront à l’intérieur de la Grande-Île où la majorité des représentations sont prévues. La Ville de Strasbourg met en place quatre scènes « officielles » place Kléber, place Gutenberg, place de l’Étal et sur le parvis de la médiathèque Malraux. L’Eurométropole soutient aussi techniquement treize scènes « partenaires, » dont les programmations sont gérées par des associations.

La scène de la place Kléber, lors d'édition 2017 de la Fête de la Musique à Strasbourg. (Photo : MP / Rue89 Strasbourg)

La scène de la place Kléber, lors d’édition 2017 de la Fête de la Musique à Strasbourg. (Photo : MP / Rue89 Strasbourg)

Le retour bienvenu sur scène de Catherine Ringer

Après presque trente ans de carrière avec son groupe Les Rita Mitsouko, Catherine Ringer est de retour sur scène en solo depuis 2016. Actuellement en tournée, elle présente son nouvel album « Chroniques et fantaisies » et fera un arrêt à Strasbourg pour la Fête de la musique, début du concert autour de 22h15 sur la place Kléber.

L’artiste chantera quelques uns de ses nouveaux titres mais reprendra aussi des classiques des Rita Mitsouko. Le public strasbourgeois risquerait de ne pas s’en remettre si l’impasse était faite sur « Marcia Baila ».

Le titre « Senior » du nouvelle album de Catherine Ringer « Chroniques et fantaisies » sorti en 2017.

Découvertes à Gutenberg et l’Étal

Sur les « scènes découvertes » des places Gutenberg et de l’Étal, on retrouve de jeunes artistes strasbourgeois. Parmi eux, neuf ont été sélectionnés pour le concours « Jeunes Talents » dont la récompense est… de se produire sur la grande scène de la place Kléber l’an prochain. Le public est invité à voter pour son « coup de cœur » sur le site Strasbourg.eu entre le 21 et le 28 juin.

Avec notre petite application web

Composez votre itinéraire idéal en quelques clics

La place de l’Étal affiche des accents plutôt rock avec notamment les groupes Greyswood (folk-rock), Rustless (blues, rock), Summer ends (rock indie) et Western Europe (folk-rock).

Le groupe High Voltures et son titre « First electric breath » enregistré en studio en 2013.

Il manque une scène, un concert ?

Ajoutez les concerts ici

La scène « Cultures Urbaines » accueille sur le parvis de la Médiathèque Malraux des artistes hip-hop, rap et dancehall. La programmation est organisée par l’association Ready 2 Rumble et plusieurs célèbres Dj’s strasbourgeois seront présents, comme Dj Talri et Dj T.Killa.

Le campus de l’esplanade est également investi avec une buvette, de la petite restauration, des jeux et évidement de la musique. Trois groupes se succéderont devant la fac de droit parmi lesquels des étudiants de l’Université de Strasbourg. Les participants pourront assister aux concerts de Odrylane (rock celtique) dès 18h, des remuants Funkindustry (funk) et de Caesaria (électro).

La carte de toutes les scènes répertoriées

Liste et emplacement de tous les concerts répertoriés. Vous pouvez zoomer sur la carte.

Pour les oreilles à la recherche de notes différentes

• De l’électro pour s’agiter

Le label de musique Antipod animera la place Sainte-Madeleine entre 18 heures et minuit aux rythmes de la dub, de la jungle, et de la drum’n bass.

• Du reggae pour se détendre

Rue des païens, au niveau du restaurant Abyssinia, un « reggae corner » sera mis en place avec un sound system artisanal et un concert acoustique de l’artiste Ras Cup. Le Café-Vélo Le Maquis de la place d’Austerlitz proposera aussi une ambiance musicale aux sonorités reggae.

• Des musiques du monde pour découvrir

Place du Temple Neuf, des musiques traditionnelles et modernes africaines résonneront devant la boutique Sabak Afrofitness alors que l’association culturelle Kawaa proposera quant à elle une scène musiques du monde sur la place du Grimmeissen. Les curieux pourront y écouter de l’électro oriental, des musiques aux influences asiatiques et même du rap sdorvien (La Sdorvie est un pays imaginaire popularisé grâce au réalisateur Sorgoi Prakov et son film « My European dream » sorti en 2013).

• Du tout neuf

Un tout jeune collectif d’artistes strasbourgeois sera installé pour la première fois place de la Cathédrale de 16 heures à minuit. Ya Hangover réuni des artistes autour de styles musicaux comme la trap, le rap et la dubstep.

Un air de Marché de Noël…

Au niveau sécurité, un dispositif semblable à celui mis en place pour le Marché de Noël est prévu, c’est à dire un bouclage total de la Grande-Île aux véhicules et des barrages filtrants aux 21 points d’accès pour les piétrons, jeudi à partir de 16 heures et ce jusqu’à 2 heures du matin. Le stationnement sur voirie sera interdit dès 6 heures du matin. Les entrées et les sorties des parkings publics (Gutenberg, Tanneurs, Kléber et Broglie) et privés seront aussi interdites de 16 heures à 2 heures.

Concernant les transports en communs, cinq stations de tram (Alt Winmarick, Broglie, Homme de Fer, Langstross et porte de l’Hôpital) ne seront pas desservies dès 16 heures.

Une quarantaine de policiers municipaux seront mobilisés pour l’événement ainsi qu’une centaine d’agents de sécurité privée recrutés pour l’occasion.

L’événement est évidement soumis aux aléas de la météo et les intempéries ne manquent pas en ce mois de juin sur tout le territoire français et en particulier en Alsace. Les scènes sont techniquement, prêtes à faire face à d’éventuelles averses, mais en cas d’alerte aux vents violents, les installations pourraient être démontées.

L'AUTEUR
Caroline Alonso
Caroline Alonso

En BREF

Faible opposition contre MackNext à Plobsheim, commune rurale rattrapée par l’urbanisation

par Martin Lelievre. 1 470 visites. 17 commentaires.

Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans

par Martin Lelievre. 646 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 364 visites. 8 commentaires.
×