Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Sang, vampires et programme déjanté : la signature du Festival du film fantastique se déploie
Culture 

Sang, vampires et programme déjanté : la signature du Festival du film fantastique se déploie

par Alizée Chebboub-Courtin.
Publié le 23 septembre 2022.
Imprimé le 27 septembre 2022 à 08:17
526 visites. 1 commentaire.

Le Festival européen du film fantastique se déploie dans les cinémas de Strasbourg du 23 septembre au 2 octobre. Avec près de 80 films, la programmation offre des pépites pour tous ceux qui aiment l’étrange, qu’il soit fantastique ou non. 

L’invité d’honneur de l’édition 2022 du Festival européen du film fantastique de Strasbourg (FEFFS), du vendredi 23 septembre au dimanche 2 octobre dans tous les cinémas strasbourgeois, est Christophe Gans. Créateur du magazine Starfix, il devenu réalisateur et donnera dimanche 25 septembre une masterclass suivie de la projection de son chef d’œuvre aux cinq millions d’entrées, Le Pacte des Loups (2001), qui vient tout juste d’être remastérisé. 

Christophe Gans, créateur du magazine Starfix et devenu réalisateur, est l’invité d’honneur du FEFFS 2022. (Photo DR Le Pacte des Loups)

80 films, dont 60 longs-métrages

Créé en 2006 sous le nom d’Hammer Festival, le FEFFS s’étale sur dix jours, ce qui permet de présenter soixante longs-métrages et vingt courts sur les écrans des cinémas strasbourgeois, répartis en sélection ou proposés lors d’événements particuliers.

La bande annonce du FEFFS 2022

Le plus connu reste « La Nuit excentrique » qui profite de la discrétion nocturne pour accueillir les pires films des collections de la Cinémathèque française. Le 1er octobre, à partir de minuit, la comédie naturiste L’île aux femmes nues, un film de vampire érotique, et enfin un nanar d’arts martiaux hongkongais se succéderont jusqu’au petit déjeuner. 

Du fantastique sans traumatisme : les événements grand public

On a le droit d’aimer le fantastique sans vouloir avoir trop peur. Ne serait-ce que pour souhaiter passer de bonnes nuits après les projections, ou simplement parce qu’on n’a pas encore l’âge de voir un tueur en série découper sa proie en rondelles avec un couteau à beurre. La compétition de films d’animation propose donc huit films aux identités visuelles très tranchées, et aux histoires parfois fantasques.

Accessible à tous, le film musical L’Île, d’Anca Damian, revisite l’histoire d’un Robinson Crusoé qui aurait rencontré l’unique survivant d’une embarcation de migrant. Présenté comme « un film coup de poing qui a la douceur d’une caresse », Nayola, réalisé par José Miguel Ribeiro suit une adolescente rebelle dans l’Angola en guerre de 2011.

Le choix du film de la traditionnelle projection plein air, mardi 27 septembre place du Château, s’est – cette année – arrêté sur Flash Gordon. Ce space opéra connu pour ses costumes kitsch fera raisonner sa bande-son composée et interprétée par Queen entre les murs de la cathédrale et du Palais Rohan. Une occasion de partager ce film culte entre générations.

La projection place du Château est une tradition du FEFFS. (Photo DR FEFFS)

Pour une séance avec des tout petits, privilégiez le conte écologique Le Secret des Perlimps, réalisé par Ale Abreu, déjà venu présenter Le Garçon et le Monde au festival en 2014. Ce joli film coloré retrace l’histoire de deux agents secrets particulièrement mignons, qui devront coopérer devant la menace des géants d’inonder leur vallée. 

Des frissons et du cinéma : courts-métrages et rétrospectives

Le FEFFS, c’est aussi un hymne au cinéma, et davantage quand il se montre audacieux et imprévisible. Les compétitions de courts-métrages sont souvent bien placées pour révéler les talents de demain auxquels on a laissé la liberté de jouer avec leurs caméras – les petits formats étant économiquement moins risqués. 

Chaque sélection – courts internationaux, français et d’animation – comportent sept films, donc sept propositions et sept univers à découvrir par séance. Attention tout de même aux surprises. Cette année, la compétition animation est déconseillée aux moins de seize ans. Quelle(s) histoire(s), entre celle d’une agente de la police secrète pendant la dictature militaire au Chili, du jeune drogué Will ou de l’étonnante recherche d’un cadavre en Amérique du Sud ont valu cette limite d’âge ?

Les films d’animation pour adultes s’installent plus que jamais dans la programmation du FEFFS (Photo DR Unicorn Wars)

Côté longs-métrages, le film d’animation pour adultes Unicorn Wars, de l’Espagnol Alberto Vazquez étonne dès la lecture du pitch. Des oursons et des licornes se livrent à une guerre féroce au cœur de la Forêt magique. Une histoire totalement barrée qui dénonce cependant la folie destructrice des hommes. 

En compétition internationale, Sissy, d’Hannah Barlow et Kane Senes, aborde le sujet du harcèlement moral en réunissant, 12 ans après leur lycée, un groupe d’amies pour un enterrement de vie de jeunes filles dans les bois. Mais ces histoires de harcèlement, réels comme virtuels, ressurgissent, déclenchant un étrange jeu de massacre.

Le FEFFS proposera 80 films sur dix jours (Photo DR SISSY)

Les cinéphiles seront également heureux de découvrir les rétrospectives de cette année, dédiée à la « French Touch« . De La Belle et la bête de Jean Cocteau (1946) à La Beauté du Diable de René Clair, en passant par la première mondiale de la version restaurée de La Cité des enfants perdu du duo Jeunet-Caro, il y aura de quoi se plonger dans un voyage à travers le cinéma de genre français.

Du cinéma à feu et à sang : Midnight movies et compétition Crossovers

Le FEFFS dédie sa sélection « Midnight movies » à l’horreur pour des soirées cauchemardesques, mais parfois très drôles. Ce sera certainement le cas pour Mad Heidi de Johannes Hartmann et Sandro Klofstein. 

Comme le laisse présumer le titre, la gentille Heidi des montagnes est de retour… mais pour se venger de manière particulièrement sanglante. Un autre massacre aura lieu dans Kids VS. Alien de l’Etatsunien Jason Eisener, puis dans X de Ti West. Un hommage au Massacre à la tronçonneuse qui s’inscrit dans un décor de ferme texane, investie par l’équipe d’un tournage de film pornographique.

Pour les plus courageux, le FEFFS a programmé des films aussi sanglants et gores que terrifiants. (Photo DR Flux Gourmet)

D’autres œuvres horrifiques et particulièrement perturbantes se sont glissées dans la compétition Crossover. Flux Gourmet retrace l’histoire d’un journaliste parti rencontrer un trio d’artistes spécialisés en cuisine acoustique, qui assiste à la montée de leurs désaccords. Dans une toute autre atmosphère, Zalava se déroule dans un petit village kurde, à la veille de la révolution iranienne de 1978, alors qu’une jeune femme est soupçonnée d’être possédée par un démon.

Y aller

Festival européen du film fantastique, du vendredi 23 septembre au dimanche 2 octobre, dans les cinémas Star, Star St-Ex, UGC Ciné Cité et cinéma Vox. Les tarifs à la séance sont ceux en vigueur dans chaque cinéma. Un Pass Festival nominatif à 12€ permet cependant de passer à un tarif de 6€ pour toutes les séances.

Aller plus loin

Sur Strasbourg Festival : toute la programmation en détail

Tags
L'AUTEUR
Alizée Chebboub-Courtin
Alizée Chebboub-Courtin
Journaliste sortie de l'Ecole de Journalisme de Grenoble. Fouineuse hyperactive. Social, écologie et féminisme.

En BREF

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 756 visites. 2 commentaires.

Oui, l’État a l’obligation légale de proposer aux étrangers un hébergement d’urgence, même sans titre de séjour

par Camille Balzinger. 33 819 visites. 2 commentaires.

Rassemblement pour l’énergie nucléaire samedi à Strasbourg

par Pierre France. 3 004 visites. 13 commentaires.
×