Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Fillon à Strasbourg : « l’enfarineur » n’était plus fiché S depuis deux ans
L'actu 

Fillon à Strasbourg : « l’enfarineur » n’était plus fiché S depuis deux ans

par Louis Pillot.
Publié le 7 avril 2017.
Imprimé le 26 février 2021 à 11:43
3 890 visites. 4 commentaires.

L’hebdomadaire conservateur Valeurs Actuelles a révélé que l’homme qui a enfariné François Fillon à Strasbourg le 6 avril faisait l’objet d’une fiche S. Selon les informations de Crosscheck, dont Rue89 Strasbourg est partenaire, il aurait été inscrit au Fichier des personnes recherchées (FPR) entre 2012 et 2015, avant de ne plus être considéré comme une menace par les policiers.

À son arrivée au parc des Expositions du Wacken à Strasbourg le jeudi 6 avril, François Fillon ne s’attendait sûrement pas à être blanchi. Et encore moins de cette manière. Un homme de 27 ans, arborant un t-shirt « Jeunes avec Fillon », a couvert le candidat Les Républicains de farine alors que celui-ci traversait la haie d’honneur. Il a été mis en garde à vue dans la soirée, en compagnie d’un second individu.

L’hebdomadaire très marqué à droite Valeurs Actuelles révèle en fin de soirée que l’auteur de l’acte « est fiché S ». Il aurait été inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR) en 2012, suite à plusieurs voyages en Afghanistan. Voyages pendant lesquels, toujours selon Valeurs Actuelles, il aurait « participé à des combats ».

Le projet collaboratif de vérifications d’informations CrossCheck, dont Rue89 Strasbourg est partenaire, a enquêté sur le profil de « l’enfarineur ». L’homme de 27 ans, prénommé Quentin, a bien fait l’objet d’une fiche S, mais entre 2012 et 2015. Une précision qui a échappé au site de Valeurs Actuelles qui a ensuite modifié son titre pour indiquer « a été fiché S » et ajouté un paragraphe de précisions en début d’article.

(Vidéo AFP TV / Youtube)

Des sources policières contactées par CrossCheck déclarent qu’il se serait rendu au Pakistan, en Afghanistan et en Inde. Ces voyages lui ont valu d’être entendu par les autorités à titre préventif, à son retour. Il n’était pas « recherché » activement, comme peut le laisser penser le nom du fichier.

Des modifications ont été apportées à l’article de Valeurs Actuelles (Captures d’écran)

Fiché S, sans lien avec le terrorisme

En revanche, aucun soupçon de radicalisation n’a été émis sur le jeune homme, plutôt décrit comme « un baroudeur ». Une fiche S avait été émise à son sujet, « par précaution », mais sans aucun lien avec des activités liées au terrorisme. L’homme était connu des services de police pour des faits de « vol simple ». En 2015, les policiers du service du renseignement estiment qu’il ne correspond pas à une menace et ne renouvellent pas sa fiche.

Après Manuel Valls, un deuxième ancien Premier ministre enfariné à Strasbourg (capture d’écran vidéo AFP TV)

Une fiche S inscrit la personne au fichier des personnes recherchées (FPR). La lettre « S » correspond à « Sûreté de l’État ». Cette fiche n’entraîne aucune poursuite à l’égard de la personne visée. Les autorités n’ont, de même, aucune obligation de suivi ou de surveillance vis-à-vis d’un fiché S.

La question, désormais, reste de savoir si une attaque à la farine peut être considérée comme une attaque terroriste, et évoquer une négligence.

Aller plus loin

Sur Le Monde.fr : Terrorisme : qu’est-ce que la « fiche S » ?

L'AUTEUR
Louis Pillot
Stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg. Éditeur pour le projet CrossCheck.

En BREF

Un an après le début de la pandémie, les hôpitaux universitaires de Strasbourg toujours sous tension

par Louise Chappe. 1 367 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après 48 heures de garde à vue, le meneur des « citoyens en colère » risque cinq ans de prison

par Pierre France. 3 804 visites. 14 commentaires.

L’organisateur de la bike parade arrêté pour manifestation non-déclarée

par Guillaume Krempp. 2 458 visites. 9 commentaires.
×