En fin de bail, le Syndicat potentiel rassemble ses soutiens
L'actu 

En fin de bail, le Syndicat potentiel rassemble ses soutiens

À la Krutenau, le bail de la salle d’exposition le Syndicat potentiel n’a pas été renouvelé par ses propriétaires. Avant de faire ses cartons, l’association mobilise ses soutiens pour continuer, rue des couples ou ailleurs.

La salle d’exposition le Syndicat potentiel risque de déménager en février 2017. Son bail n’a pas été renouvelé. Situé 13 rue des couples à la Krutenau, l’immeuble qui héberge l’association Le Faubourg et des appartements dans les étages va être mis en vente par ses propriétaires, plusieurs dames qui ont donné mandat à leur agence immobilière. Le bâtiment n’a pas été rénové depuis plusieurs dizaines d’années et se délabre.

Une « pétition » pour compter ses soutiens

Les loyers, très anciens, sont restés abordables : 580 euros par mois pour le bail professionnel au rez-de-chaussé (200m² pour une double salle d’exposition, une réserve, un bureau et une cuisine). Dans les étages, un appartement de 4 pièces se loue 260 euros par mois.

Jeudi 12 mai, Jean-François Mugnier, coordinateur du Syndicat potentiel et seul salarié de l’association « Le Faubourg » qui gère le lieu, a lancé une page de soutien sur Change.org :

« On a lancé la pétition, non pas pour s’opposer à la décision de vendre, mais pour rassembler nos soutiens, ceux qui aiment ce qu’on fait, pour voir ce qu’on peut envisager pour la suite. »

Seul salarié de l'association, Jean-François Mugnier coordonne les projets de la double salle d'exposition (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Seul salarié de l’association, Jean-François Mugnier coordonne les projets de la double salle d’exposition (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Déménager, se regrouper ?

Plusieurs pistes sont à l’étude : trouver un autre local, se regrouper dans les appartements dans les étages si les locataires sont conservés, demander un bail précaire aux nouveaux propriétaires ou impliquer les collectivités locales. La « pétition » renvoie aussi vers le site helloasso.com sur lequel l’association reçoit régulièrement des dons de ses sympathisants.

Des dons qui seront d’autant plus nécessaires en cas de déménagement pour cette association au budget de 40 000 euros (dont 15 000 de la Ville de Strasbourg, 10 000 de la DRAC et 4 000 du Conseil départemental) car « un nouveau local risque de coûter plus cher », prévient Jean-François Mugnier.

Il estime à 4 000 le nombre de visiteurs annuels de la mini-galerie. Le Syndicat potentiel a emménagé rue des couples en 1993. Depuis 2000, son projet est de présenter « une conception élargie de l’Art, dans ses ouvertures sur les mutations du monde, des questions de société, de ses différents champs et territoires d’intervention possibles ».

Des salles en partie rénovées en 2014

L’association Le Faubourg a été crée à l’initiative d’une dizaine d’étudiants de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg (devenue Haute école des Arts du Rhin). Elle recense 300 expositions qui ont permis à 600 artistes d’exposer.

En 2014, la Ville de Strasbourg avait accordé une subvention de 14 000 euros pour rénover une partie de l’intérieur de la galerie. Bien que l’association pourrait récupérer une partie du matériel en cas de déménagement, l’investissement n’est que de courte durée. Une vente de l’immeuble serait estimée à 1,8 millions d’euros. À cela risque de s’ajouter d’importants travaux de mise aux normes.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

De nouveau, une centaine de migrants installés aux Canonniers

par Emeline Burckel. 2 688 visites. 54 commentaires.

Des livreurs Deliveroo en grève, contre des courses à moins de 3€

par Emeline Burckel. 1 858 visites. 3 commentaires.

Deux huissiers mandatés par la Ville de Strasbourg au squat Gruber

par Pierre France. 1 680 visites. 16 commentaires.