Fini le Printemps vieillot, place au luxe (qatari)
Société 

Fini le Printemps vieillot, place au luxe (qatari)

actualisé le 06/04/2013 à 10h46

Le nouveau magasin Printemps ouvre samedi 6 avril à 9h (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

Le nouveau magasin Printemps ouvre samedi 6 avril à 9h (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

Le Printemps de la place de l’Homme-de-Fer rouvre ses portes demain, samedi 6 avril, à 9 heures. L’enseigne a investi 22 millions d’euros dans une restructuration complète de son magasin strasbourgeois avec un mot d’ordre, « luxe et élégance ». Un concept qui plaît à des investisseurs qatari, qui rachèteront le groupe Printemps à l’été.

C’est un peu plus qu’un simple magasin. C’est l’une des enseignes phares de l’hyper-centre de Strasbourg, avec son concurrent Les Galeries Lafayette, mais aussi la Librairie Kléber, Adidas et Beryl, Monoprix ou, depuis quelques mois, l’Apple Store. Place de l’Homme-de-Fer, la façade du nouveau Printemps s’expose à la vue de tous depuis quelques semaines, mais l’intérieur ne sera accessible qu’à partir de demain matin, samedi 6 avril à 9 heures.

L'espace de vente "maison" est situé au 5ème étage (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

L’espace de vente « chaussures » est situé au 4ème étage (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

L'espace "maison", au 5ème étage (Photo MM/Rie89 Strasbourg)

L’espace « maison », au 5ème étage (Photo MM/Rie89 Strasbourg)

La lingerie "femme" au 3ème étage (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

La lingerie « femme », au 3ème étage (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

Longtemps considéré comme vieillot, le grand magasin a fait entièrement peau neuve. Pour 22 millions d’euros, tout a été démoli et reconstruit. Les espaces intérieurs, autrefois aveugles, sont aujourd’hui en partie éclairés par la lumière extérieure. Sept niveaux – du sous-sol au 5ème étage – et 7 300 m² sont aménagés autour de thématiques classiques : beauté au niveau -1, maroquinerie et accessoires au rez-de-chaussée, mode femme au 1 et 2ème étage, homme au 3 et 4ème, maison au 5ème. Plus rien pour l’enfant en revanche.

La façade, façon "peau plissée" de Christian Biecher (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

La façade, façon « peau plissée » de Christian Biecher (Photo MM/Rue89 Strasbourg)

Christian Biecher décrit sa façade comme une « peau plissée » (attention, enthousiasme d’architecte)

Le créneau choisi est clairement le luxe. « Notre ambition est d’être le magasin le plus mode et haut de gamme de la zone de chalandise, donc de la ville », précise un responsable de l’enseigne Printemps.

Aux différents étages, 40 à 70% de l’offre de marques a été renouvelée. Et les concepts ont été repensés. On trouve ici un « scent room » (parfumerie), là un « bar à chemises » (homme), ailleurs un « atelier déco » (maison)… Un vent de modernité et de chic qui devrait plaire aux futurs propriétaires du Printemps, des investisseurs qataris qui rachèteront le groupe à la Deutsche Bank et à l’italien Borletti dans quelques mois, propriétaires depuis 2006. Acheté il y a 7 ans 1 milliard d’euros à PPR (Pinault-Printemps-Redoute), le groupe Printemps et ses 16 magasins seront revendus 1,6 milliard d’euros.

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Le camp de la rue des Canonniers évacué, le trottoir bloqué

par Pierre France. 1 762 visites. 9 commentaires.

GCO : Le tribunal administratif pourrait annuler l’arrêté sur les travaux préparatoires

par Jean-François Gérard. 4 124 visites. 33 commentaires.

Futur quartier Laiterie : les sens de circulation inversés par des habitants en réunion

par Jean-François Gérard. 1 284 visites. 2 commentaires.