Animal, ultime spectacle de Flash Marionnettes, au TAPS Scala
Culture 

Animal, ultime spectacle de Flash Marionnettes, au TAPS Scala

COC_2573

Corine Linden et Francesca Sorgato ont créé Flash Marionnettes en 1981, dans le but de faire rire les enfants. (Photo Coralie Favre Rue89 Strasbourg / cc)

Après 3 750 représentations et 35 ans de carrière, la compagnie strasbourgeoise Flash Marionnettes s’arrête. Une décision prise par le metteur en scène et directeur artistique, Ismaïl Safwan, après une ultime création, Animal. La pièce sera jouée au TAPS Scala à Strasbourg à partir de mardi 6 octobre.

C’est d’un commun accord que Flash Marionnettes décide de mettre fin à 35 années d’existence. Cette décision a largement été influencée par Ismaïl Safwan, le metteur en scène et directeur artistique de Flash Marionnettes, lassé par la gestion administrative :

« Trente ans de compagnies, ça use. Depuis quelques années, je prenais le chemin du travail avec la même question en tête. Le simple fait de créer une pièce ne suffit pas, il faut la vendre. Le ministère de la Culture et les collectivités locales,ont réduit de 20 à 40% le budget global des subventions à la création et ces restrictions amputent le spectacle vivant. Au début des années 2000, les diffuseurs embauchaient les troupes pour 6 à 8 représentations, aujourd’hui pour seulement 3 ou 4. Mais les déplacements restent toujours aussi denses et intenses. »

COC_2566

La compagnie détient plus de 1 000 marionnettes dans un local à Schiltigheim. Cliquez ci-dessous pour avoir le son. (Photo Coralie Favre / Rue89 Strasbourg / cc)

L’ultime création : Animal

Les textes et la musique d’Animal est intégralement signée par Flash Marionnettes, les comédiens assurent retrouver l’enthousiasme avec lequel ils ont commencé. Ismaïl Safwan, également musicien, est l’auteur de la plupart des musiques de Flash Marionnettes, depuis 1985, date où il a rejoint la troupe. Pour Animal, il a créé, instinctivement, une musique ethnique de grande liberté,  qui appelle au voyage, aux sonorités d’Afrique et du Moyen-Orient. La pièce évoque un problème contemporain, la traite des animaux.

Ismaïl Safwan précise son intention :

« Le droit animal, les extinctions d’espèces, les laboratoires expérimentaux, l’élevage à la chaîne sont devenus des problèmes de société. Nous ne sommes plus dans les contes du Chat Perché. Ce spectacle parle de sujets actuels graves, avec humour. Flash Marionnettes a toujours eu une conscience politique. Avec un aspect comique, nous avons toujours tenu un discours militant, comme avec Babel France, en 1999, une pièce anti-raciste avouée, suite aux manifestations anti-Le Pen à Strasbourg en 1997 ».

Dans Animal, les comédiens ne se cachent pas derrière les marionnettes. Loin de l’image de Nicolas et pimprenelle, ce spectacle, à double lecture, s’adresse aussi aux enfants, à partir de 7 ans, plus facilement fascinés par les images, sans que le jeu des marionnettes ne leur soit réservé.

Animal, mélange plusieurs techniques de marionnettes, ce qui surprend le public parfois, qui peut s’attendre à ne retrouver que des marionnettes à gaine (type Guignol). Depuis le début des années 80, les marionnettistes de la compagnie côtoient des marionnettes à taille humaine où ils doivent manipuler, jouer et dissocient leur voix pour pouvoir imiter l’éléphant aussi bien que le dragon.

Pour Ismaïl Safwan, l’art de la marionnette est complet :

« C’est comme si on demandait à un même musicien de faire de la musique de chambre et de l’orchestre symphonique en même temps. Aujourd’hui, la marionnette, c’est de l’illusion avouée. Le privilège de dévoiler un mystère, qui toutefois ne’enlève rien à la magie du spectacle ».

La troupe dû se séparer d’un grand nombre de décors. En revanche, il est hors de question de détruire les marionnettes. Chacun des comédiens conservera avec une grande attention, les poupées qu’ils ont en partie fabriquées.

L'AUTEUR
Coralie Favre
Coralie Favre
Diplômée d'école de journalisme depuis juin. Effectue un stage de fin d'études avec Rue89 Strasbourg. Passionnée par les thèmes de société, environnement et culture.

En BREF

Le tribunal administratif suspend l’arrêté sur les masques au centre-ville

par Pierre France. 15 990 visites. 8 commentaires.

Les mobilités du monde d’après en débat

par piet. 1 146 visites. 4 commentaires.

Le tribunal administratif juge que le port obligatoire du masque au centre-ville est légal mais inutile

par Pierre France. 9 704 visites. 9 commentaires.