Fusion des régions : Metz veut le conseil régional
L'actu 

Fusion des régions : Metz veut le conseil régional

La cathédrale de Metz (Photo MorBCN / FlickR / cc)

La cathédrale de Metz (Photo MorBCN / FlickR / cc)

Dans un communiqué diffusé hier, le conseil du Sillon Lorrain, une réunion des agglomérations de Metz, Nancy, Thionville et Épinal, demandent que l’hôtel de la future grande région ALCA (Alsace Lorraine Champagne-Ardennes) soit installé à Metz. En outre, les élus lorrains réclament :

  • « à Épinal, le siège de la Chambre régionale des comptes (qui couvre déjà l’ensemble de la Lorraine et de la Champagne-Ardenne),
  • à Metz, le siège de la Zone de Défense et de Sécurité Est (regroupant déjà ALCA, Bourgogne et Franche- Comté),
  • à Nancy, le siège de l’Agence régionale de santé, de la Chambre régionale du commerce et de l’industrie et du Rectorat. »

Les élus lorrains souhaitent que leurs revendications soient bien claires et bien entendues dans le cadre de la vaste réorganisation administrative qui doit intervenir à l’occasion de la fusion des régions. Ils ont encore en travers de la gorge l’initiative du député (PS) de Strasbourg, Philippe Bies, qui en novembre est parvenu à inscrire dans la loi que Strasbourg serait le « chef-lieu » de l’ALCA. Cette disposition garantit à Strasbourg le siège de la future préfecture de région.

Cette initiative montre que Metz et Nancy, agglomérations historiquement rivales, ont su s’allier pour se positionner dans ALCA et faire barrage aux revendications strasbourgeoises au titre de capitale de la grande région. Les postures alsaco-centrées et les caricatures visant les Lorrains ont également aidé nos voisins à trouver un terrain d’entente…

Un préfet préfigurateur sera nommé en avril 2015, ainsi qu’un directeur de projet désigné par le Premier ministre pour deux ans. Ils seront chargés de penser la nouvelle organisation des pouvoirs publics en ALCA et de rétablir un subtil équilibre…

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la réforme territoriale

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 843 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 143 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 813 visites. 7 commentaires.