Le Coderst se prononce pour le début des travaux du GCO
L'actu 

Le Coderst se prononce pour le début des travaux du GCO

Le Conseil départemental de l’Environnement et des Risques sanitaires et technologiques (Coderst) relatif aux travaux définitifs du Grand contournement ouest (GCO – voir tous nos articles) s’est réuni comme prévu mardi 28 août à 8h30, à sous la présidence du secrétaire général de la Préfecture Yves Seguy.

Les 25 participants, des représentants de l’État, des collectivités locales et d’associations, se sont prononcés pour les travaux et leurs compensations environnementales (17 voix pour, 7 voix contre et 1 abstention) ont fait savoir les opposants dès la sortie de la réunion. Exceptionnellement, le vote a eu lieu à bulletins secrets à la demande de Daniel Reininger, président de l’association Alsace Nature qui avait un droit de vote. Un communiqué de la Préfecture est attendu dans l’après-midi.

Des modifications à l’été

Les aménagements avaient été légèrement remaniées cet été suite à deux avis défavorables d’enquête publique, le premier sur le contournement de 24 kilomètres réalisé par Arcos (Vinci) et le second l’échangeur avec l’A4 et l’A35 au nord construit par la Sanef dans la forêt de Vendenheim. Des représentants des deux sociétés étaient présents à tour de rôle pour présenter leurs projets.

La réunion du Coderst s'est tenue à la préfecture dans la matinée du 28 août (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

La réunion du Coderst s’est tenue à la préfecture dans la matinée du 28 août (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

15 jours maximum

Une période de 15 jours maximum permet d’ultimes échanges avec le concessionnaire et la Sanef pour apporter d’éventuelles modifications suite à la réunion de ce matin. Les arrêtés préfectoraux sont publiés à la suite de ces échanges.

Dehors, environ 130 manifestants étaient présents aux alentours de 9h. Certains sont restés jusqu’à la fin de la séance, rejoints par un peu plus de monde en fin de matinée. La réunion a démarré au moment même où le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, a annoncé sa démission sur France Inter. Il avait rencontré les opposants fin juin, mais ne s’était pas exprimé sur le dossier depuis sa validation à l’automne.

Les opposants se sont réunis de part et d'autre de l'opéra place Broglie dans le but d'interpeller les participants près de l'hôtel du préfet, puis sur les marches. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Les opposants se sont réunis de part et d’autre de l’opéra place Broglie dans le but d’interpeller les participants près de l’hôtel du préfet, puis sur les marches. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Loïc Minery, porte-parole d’EELV Alsace, réagit à ce vote à la sortie de la Préfecture :

« Une fois de plus la démocratie est bafoué, à travers ce vote qui n’était de toute façon que consultatif. Les représentants de l’État étaient juge et partie. On peut toujours attendre un ultime revirement du préfet, peut-être en réaction à la démission de Nicolas Hulot. »

Une manifestation est prévue le samedi 8 septembre à Strasbourg. Alsace Nature et la députée Martine Wonner (LREM) ont par ailleurs déjà indiqué leur intention de déposer un recours en référé contre les arrêtés préfectoraux, qui devraient faire plus de 100 pages.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 190 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 535 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 545 visites. 5 commentaires.