Les vendeurs de Citroën désormais payés à la satisfaction des clients
L'actu 

Les vendeurs de Citroën désormais payés à la satisfaction des clients

Une partie des vendeurs de Citroën à Strasbourg sont en grève ce jeudi. Ils protestent contre un nouveau mode de calcul de leurs commissions, qui reposent désormais sur la satisfaction des clients.

Les vendeurs salariés de Citroën Retail Strasbourg, la filiale de PSA chargée des ventes directes des véhicules, principalement aux entreprises, sont en grève vendredi 2 mai.

Ils ont installé un piquet de grève devant le garage de Strasbourg, situé avenue de Colmar à la Meinau. Selon Jean-Pierre Bender, délégué syndical CFTC, 90% des vendeurs sont en grève mais la direction ne reconnaît que 9 grévistes.

Ils mettent en cause le nouveau « pay-plan » utilisé par Citroën pour calculer la partie variable de leur salaire, la plus importante. Auparavant, leurs commissions étaient dépendantes du nombre de véhicules vendus et désormais, elles vont dépendre des notes attribuées par les clients lors des enquêtes de satisfaction.

Neuf vendeurs de Citroën Retail n'acceptent pas le nouveau mode de calcul de leurs rémunérations. (doc remis)
Neuf vendeurs de Citroën Retail n’acceptent pas le nouveau mode de calcul de leurs rémunérations. (doc remis)

Pour Jean-Pierre Bender, ce mode de calcul revient à être rémunéré sur des aspects que les commerciaux ne contrôlent pas :

« Par exemple, on a eu des délais de livraison supplémentaires dus à des erreurs de carburant à l’usine de fabrication par exemple… Comment voulez-vous que le client soit satisfait dans ces conditions ? En outre, ces notations de satisfaction sont collectées par Citroën et attribuées au garage dans son ensemble. Ainsi, si la note d’un garage descend en dessous d’une satisfaction de 80%, tous ses commerciaux se voient privés de prime. »

« De 90€ par véhicule à 20€ »

Selon Jean-Pierre Bender, le nouveau mode de calcul va réduire les commissions des vendeurs d’environ 90€ par véhicule vendu à 20€ :

« C’est une baisse de 30 à 40% du salaire des commerciaux. Personne ne peut accepter ça. Quand j’ai commencé en 1977, on était 300 salariés de Citroën à Strasbourg, avec chacun un bout de la qualité à défendre. Aujourd’hui, on est plus que 80 avec des sous-traitants à toutes les étapes. Citroën cherche à nous faire payer ces choix ! »

La direction de Citroën reconnaît que l’évaluation des clients aura un impact sur les rémunérations des commerciaux mais qu’elles ne vont pas baisser. Un porte-parole de Citroën Retail détaille :

« On est sur des salariés dont les rémunérations oscillent autour de 50 000 euros par an… Et tout le monde se bar pour recruter des commerciaux, donc on n’aurait aucun intérêt à voir leurs rémunérations baisser. Il s’agit de faire évoluer les commissions aux nouvelles conditions du marché, comme les leasing avec option d’achat, etc. »

Reste que les clients de Citroën vont être appelés à noter la qualité globale des véhicules et qu’on peut douter qu’ils soient conscients que la note qu’ils choisiront aura une influence directe sur les rémunérations, et donc les vies, des vendeurs. Ce système d’évaluations systématiques par les usagers se généralise, dans la lignée des applications mobiles, mais généralement sans que le public ne soit informé des conséquences…

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 152 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 189 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 510 visites. 8 commentaires.