Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Hausse du droit d’accise : 10 à 20 centimes de plus sur le demi de bière
Vie pratique 

Hausse du droit d’accise : 10 à 20 centimes de plus sur le demi de bière

par Déborah Zitt.
Publié le 8 février 2013.
Imprimé le 27 mai 2022 à 21:29
4 563 visites. 24 commentaires.
La hausse du prix de la bière

Boisson phare en Alsace, le prix de la bière souffre d’une « légère » augmentation qui pourrait en agacer plus d’un. (Photo DZ/ Rue89Strasbourg)

Depuis le 1er janvier 2013, la hausse du droit d’accise, taxe qui cible chaque hectolitre de bière produit, est entrée en vigueur. Un prélèvement qui peut aller jusqu’à 36 centimes par litre pour les grosses brasseries. Selon le gouvernement, cette hausse devait avoir une faible incidence sur le prix final de la bièren tout au plus une augmentation de 5 centimes. Mais les commerçants ne sont pas d’accord et augmentent leurs demis de 10 à 20 centimes. Rue89 Strasbourg en a profité pour faire le tour de l’offre de pressions.

Chez Les Frères Berthom, les prix n’ont pas encore changé : la pinte reste à 5,4€ et descend au même prix qu’un demi durant les happy hours soit 2,9€. Cependant, cela ne saurait tarder puisque la direction a l’intention de modifier la carte au mois d’avril. Agathe, assistante manager du bar explique :

« On n’a pas le choix. Depuis que la loi a été appliquée, on perd 10 centimes par verre. Sur une semaine, cela correspond à une perte d’environ 800€. Ces modifications se font plus tard chez nous parce que nous somme une chaîne de 11 bars, c’est le temps que prend la logistique pour intervenir au niveau national. Je pense pouvoir dire que la bière va augmenter d’au moins 20 centimes si ce n’est pas plus. »

Le bar propose huit sortes de bières à la pression (Pils, Maredsous 6 et 8, Faro Lindelmans, Kriek, Vedette extra white, Chouffe, Mac Couffe) ainsi que deux bières à découvrir par mois. Parmi les plus vendues, Agathe recense les blondes Pils, un classique qui marche dans la région et la Chouffe plus légère ainsi que la brune Maredsous. Pendant les happy hours, des cacahuètes sont incluses dans la prestation et pour 3€ supplémentaire, du saucisson et du fromage sont proposés en accompagnement.
Les Frères Berthom, 18 rues des Tonneliers à Strasbourg. Tel : 03 88 32 81 18. Page Facebook.

Les Frères Berthom

En plus des 8 sortes de bière à la pression et des deux bières à découvrir par mois, les Frères Berthom propose un large choix de bières à la bouteille. (Photo DZ/Rue89 Strasbourg)

Au coeur de la Petite France, Franck Menenghini, le gérant du pub Mac Carthy a décidé d’augmenter de 50 centimes le prix de toutes ses pintes depuis la nouvelle réglementation : la Kronenbourg coûte désormais 4,5€, les lignées Grimbergen, Karlsberg et Guiness sont passées à 5,5€ et les bières du moment, proposées par le fournisseur, sont maintenant à 6,5€. Le prix du demi, lui, demeure inchangé : 2,8€. Il justifie sa décision en arguant que ses pintes, auparavant parmi les moins chères de Strasbourg, n’ont pas pu résister à la nouvelle taxe. Le gérant ne constate pas de baisse de fréquentation pour le moment, ce qui peut s’expliquer par le succès de leurs soirées étudiantes où la pinte de Kronenbourg descend à 3,5€, le même prix qu’un cocktail et où la sangria est vendue à 3€.
• Mac Carthy, 6 rue des Glacières à Strasbourg. Tel : 03 88 36 28 52. Ce pub propose également de quoi se restaurer.

Au pub irlandais The Dubliners, Paul Kelly, le gérant, s’est laissé le temps de la réflexion après la hausse de son loyer et du droit d’accise. Finalement, les prix seront modifiés courant février : les pintes devraient augmenter de 20 à 30 centimes et les demis de 10 à 20 centimes. La pinte de Paulaner, la moins chère, devrait donc passer de 4,9€ à environ 5,2€ et le demi de 2,7€ à environ 2,9€. On trouve six types de bières à la pression : les irlandaises Guiness et Kilkenny, les belges Affligem et Hoegaarden, l’allemande Paulaner, la danoise Carlsberg et l’alsacienne Kronenbourg dont les prix varient, pour l’instant, entre 4,9€ et 6,2€ pour les pintes et 2,7€ et 3,5€ pour les demis. En happy hour, elles seront toujours accompagnées de bretzels. The Dubliners est également le seul bar strasbourgeois à proposer les cidres irlandais Magners.
• The Dubliners, 7 rue du vieux Marché aux Poissons à Strasbourg. Tel : 03 88 75 55 27. Ce pub propose également de quoi se restaurer.

The Dubliners

Les bières Guiness et Kilkenny sont, bien évidemment, les boissons phares du pub irlandais The Dubliners. (Photo DZ/Rue89 Strasbourg)

Même son de cloche du côté de l’Académie de la Bière où les prix vont être augmentés prochainement. Avec les fêtes de fin d’année, la direction n’a pas encore redéfini les futurs montants de ses bières mais la hausse devrait être de l’ordre de 10 à 20 centimes. Du côté des pressions, on retrouve dix brasseries différentes le long du comptoir : Fisher, 1664 blanche, Kasteel Rouge, Delirium, Triple Karmelit, Guiness, Fleuron d’Alsace, la Grimbergen brune et enfin Kronenbourg et Bitburger, les plus demandées dans l’établissement. Pour le moment, les prix oscillent entre 2,5€ et 3,6€ pour les demis et entre 4,9€ et 6,6€ pour une pinte.
L’Académie de la Bière, 17 rue Adolphe Seyboth à Strasbourg. Tel : 03 88 22 38 88. Ce bar propose également de quoi se restaurer.

L'Académie de la Bière

Avec la Bitburger, la Kronenbourg est la bière la plus vendue à l’Académie de la Bière. (Photo DZ/Rue89 Strasbourg)

Chez le Grincheux, Sébastien Harelle, le gérant, a opté pour un concept original en préférant se fournir dans des brasseries moins connues plutôt que chez Heineken et Kronenbourg comme le reste de ses confrères. Résultat, il sert 11 à 12 sortes de bières différentes qu’il change régulièrement. Parmi elles, il y en a toujours quatre ou cinq qu’on ne trouve nulle part ailleurs à Strasbourg. Il se confie :

« Mon objectif, c’est de faire la différence en offrant plus de choix que mes collègues. Ma bière de base c’est la Paulaner mais en ce moment je propose aussi des versions provenant, par exemple, de brasseries belges (Larulles), alsaciennes (Matten) ou françaises (La Pleine Lune). »

Chez lui, les prix ont augmenté de dix centimes. Il faut désormais compter entre 2,8€ et 4,5€ pour un demi et entre 5€ et 8,5€ pour une pinte. Ce changement n’a pas affecté la fréquentation de ses clients.

« Dix centimes, ça passe, tout le monde prend sur soi. Je pratique des prix plus élevés mais mes clients les tolèrent parce que je propose des bières rares, atypiques. Ils trouvent ça normal de payer plus cher pour un concept différent. »

Les bières sont toujours accompagnées de bretzels. On peut également goûter à des planchettes de charcuterie ou de fromage pour quelques euros supplémentaires. Régulièrement, le Grincheux organise des soirées à thème et accueille jusqu’à deux concerts par semaine.
Le Grincheux, 27 rue du Vieux Marché aux Vins à Strasbourg. Tel : 03 88 16 94 16.

Le Grincheux

Parmi les 11 bières pressions disponibles, Le Grincheux propose toujours 3 ou 4 bières qu’on ne trouvent nulle part ailleurs à Strasbourg. (Photo DZ / Rue89 Strasbourg)

La bière en self-service : voilà le concept du bar à bières Au fût et à mesure. Le principe est simple : en rentrant, on crédite une carte du montant que l’on souhaite dépenser. Puis une fois installés, les clients se servent eux-mêmes auprès des sept tireuses installées dans la salle : Kastel Red, Cuvée des Trolls, Kwak, Licorne Black, Triple Karmelit, la Queue de Charrue et l’Affligen sont à (re)découvrir. Mais ce n’est pas tout. Cinq autres types de bière sont également disponibles au bar : la Fisher tradition et ambrée, la Chouffe, la Vedett et la Rothaus. Valérie, serveuse, commente le changement des tarifs :

« En moyenne, nos demi coûtent maintenant entre 2,7€ et 3,8€ alors que nos pintes penchent plus entre 5€ et 6€. Nous avons augmenté nos prix de dix centimes la semaine dernière mais nos clients n’ont pas vu la différence. Ici, la bière est débitée au centilitre et avec la carte, on ne se rend pas compte du changement. »

Ici aussi, les bretzels sont automatiquement servis à l’achat d’une bière. Pour les amateurs de viande, il faudra compter 4,8€ pour un saucisson, 8,9€ pour une planchette de charcuterie et 9,5€ pour une planchette de charcuterie et de fromage.
Au fût et à mesure, 25, rue des Tonneliers à Strasbourg. Tel : 03 88 23 48 54. Page Facebook.

Au fût et à mesure

Un type de bière différent est proposé à chaque table. Les clients se servent eux-mêmes avec la carte qu’ils ont crédités en arrivant. (Photo DZ / Rue89 Strasbourg)

Micro-brasserie indépendante, la Lanterne n’a pas eu à souffrir de l’entrée en vigueur de cette nouvelle taxe. L’établissement propose trois bières différentes : la blonde Fender, la blanche Strato et la brune Anaelle. En temps normal, le demi coûte 2,4€ et la pinte 4,6€. Mais en happy day, le mercredi, les prix descendent respectivement à 1,6€ et 3,7€. La Lanterne propose également des bières de saison pour Noël ou l’arrivée du printemps.
• La Lanterne, 5, rue de la Lanterne à Strasbourg. Tel : 03 88 32 10 10. Tartes flambées et saucisson artisanaux sur demande.

La dernière hausse du droit d’accise en 1997, avait majoré ces droits de 37% ce qui avait entraîné une chute du volume des ventes de 7%.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : « Une dernière gorgée de bière » ou comment les brasseurs jouent les « pigeons »

Sur Rue89 Strasbourg : Les petites brasseries indépendantes ne payeront pas la taxe sur la bière

Sur Dailynord : La taxe de la bière pour les nuls

Tags
Article actualisé le 28/03/2016 à 20h49
L'AUTEUR
Déborah Zitt
Déborah Zitt
Etudiante en communication et publicité à l'ISCOM de Strasbourg, je suis stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg pour trois mois.

En BREF

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 6 029 visites. 22 commentaires.

Le port autonome lance une procédure d’urgence pour faire expulser le squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 949 visites. 3 commentaires.

Électricité de Strasbourg protègera finalement ses clients contre la hausse des prix du gaz

par Laurence George. 1 291 visites. 2 commentaires.
×