Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
« Cinq ans après » : hommage à Thierry Laurey
La Cave de Papy
  La Cave de Papy, c'est le rendez-vous qui debrief toutes les rencontres du Racing, pour les supporters et par les supporters.
blogs La Cave de Papy 

« Cinq ans après » : hommage à Thierry Laurey

par Samuel Bourreau.
Publié le 9 mai 2021.
Imprimé le 24 septembre 2021 à 06:05
3 183 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Alors que le Racing semble avoir acquis son maintien, tout porte à croire que le coach strasbourgeois Thierry Laurey quittera son poste à l’issue de la saison. La Cave de Papy ne voulait pas le laisser partir sans un mot à la hauteur de son engagement.

Bien loin nous parait le temps de ton arrivée. À vrai dire, quand s’est profilé le chantier de 2016, nombreuses étaient les craintes concernant le poste d’entraineur. Nous remontions à peine dans le monde professionnel après 5 saisons passées dans les championnats amateurs, dorlotés par les entraineurs alsaciens qu’étaient François Keller et Jacky Duguépéroux. Peu d’entre nous peuvent se targuer d’avoir été confiant au moment de donner les clés à quelqu’un de l’extérieur.

Tu auras très vite su plaire à tous ceux qui portaient encore en eux la nostalgie des années en amateur. Un caractère vrai et combatif, qui pouvait difficilement mieux convenir au climat strasbourgeois. Au-delà d’une simple personnalité, de vraies idées de jeu ont animé la Meinau, et personne ne saura l’oublier. Qui pourrait oublier ce but de Khalid Boutaib contre Sochaux face à une Tribune Ouest en feu, ou bien cette magnifique combinaison en ouverture de la saison 2018-2019 à Bordeaux. Quand on y repense, tant d’images se mêlent dans nos souvenirs…

Nous sommes plus démunis qu’il y a cinq ans

Cinq années ont passé et nous nous retrouvons à appréhender ton départ de la même manière que celui de « Jacky ». En vérité, nous nous retrouvons, autant, voire plus démunis qu’il y a cinq ans. Pour un club comme Strasbourg, qui dans son histoire a souvent vu les entraineurs défiler, la perspective d’un changement peut inspirer autant d’excitation que de craintes. Nous savons ce que nous perdons, mais nous ne savons ce que nous y gagnerons. Alors que les idylles entraîneur / club se font de plus en plus courtes, peut-être avons-nous minimisé la chance de t’avoir à nos côtés.

Thierry Laurey, un bilan plus que positif après cinq années passées dans le club alsacien (Source : Guillaume Vague)

À l’heure où nous dev(r)ons nous dire adieu, comment trouver les mots justes ? Comment remercier suffisamment quelqu’un qui a su nous faire vivre l’euphorie d’une montée, la tension du maintien, l’ivresse d’une épopée en coupe et les frissons de l’Europe ? Un parcours presque parfait car en juin 2016, nous n’étions encore qu’une simple équipe promue en Ligue 2. La grande histoire du foot aurait-elle pu rêver d’un meilleur scénario ? Une seule chose est sûre, c’est que tous ces succès sont les tiens.

Une place dans le coeur de chaque supporter strasbourgeois

Bien sûr, tout n’aura pas été parfait. Bien des voix se seront élevées pour critiquer un jeu trop frileux, et je n’en suis pas l’exception. Peut-être aussi, cette dernière saison aura été le témoin d’un essoufflement qui commençait à se ressentir. Sans doute aurait-il été plus judicieux de partir l’an dernier, alors que le club terminait sa meilleure saison depuis son retour dans l’élite. Pour nous, ces considérations semblent bien loin à l’heure de faire le bilan.

Seuls d’éternels mercis sauront accompagner ton départ. Cinq ans ont passé et tu as gagné une place dans le cœur de chaque supporter strasbourgeois. Le souhait aussi, de voir un autre club te donner la chance que tu mérites ailleurs. Et si le grand public te décrie si souvent sache que chez nous, tu auras toujours la reconnaissance qui te revient de droit. La reconnaissance pour un entraineur qui aura su ramener notre club si cher sur le devant de la scène. La reconnaissance pour un homme qui aura parfaitement su incarner les valeurs du Racing pendant cinq belles années. Merci Thierry.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Samuel Bourreau
Samuel Bourreau
Créateur de La Cave de Papy, écrit des articles (et des rumeurs de transfert) à ses heures perdues

En BREF

Faible opposition contre MackNext à Plobsheim, commune rurale rattrapée par l’urbanisation

par Martin Lelievre. 1 392 visites. 16 commentaires.

Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans

par Martin Lelievre. 614 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 324 visites. 8 commentaires.
×