Huit marchés de Noël dans un centre-ville verrouillé
Société 

Huit marchés de Noël dans un centre-ville verrouillé

actualisé le 10/11/2016 à 10h03

Le Marché de Noël de Strasbourg sera encore plus sécurisé que celui de l’an dernier. Tous les chalets seront disséminés à l’intérieur de la Grande Île, sur huit sites. L’accès aux véhicules sera fortement restreint et des barrages filtrants contrôleront piétons et cyclistes.

Opération verrou ! Pour être plus sûre, l’édition 2016 du Marché de Noël de Strasbourg se déroulera entièrement dans l’enceinte de la Grande Île. Tous les accès seront soit fermés, soit transformés en postes de contrôle pour véhicules et piétons.

Des restrictions de circulation prendront effet dès vendredi 25 novembre à 14h, jusqu’au samedi 24 décembre à 18h, heure de fin du Marché de Noël cette année, bien que des commerçants et la municipalité espéraient de nouveau le prolonger jusqu’au 31 décembre comme avant 2015.

La municipalité de Strasbourg et la préfecture du Bas-Rhin ont détaillé les mesures de sécurité qui accompagneront le Marché de Noël de Strasbourg 2016 mardi après-midi lors d’une conférence de presse.

Plan d'accès au Marché de Noël 2016 (doc Ville de Strasbourg)

Plan d’accès au Marché de Noël 2016 (doc Ville de Strasbourg)

Plus de véhicules entre 11h et 20h

Comme l’an dernier, plus aucun véhicule autre que ceux des services de secours ne doit circuler ou stationner dans le périmètre, des plots rétractables ont été installés sur les accès routiers du centre historique. Sur les voies de tramway, des fosses ont été aménagées afin de ralentir considérablement une véhicule sur pneus qui les utiliseraient. Le stationnement est interdit dans toute la Grande Île 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

Les résidents disposant d’un abonnement sur la voirie peuvent demander une place dans les parkings en ouvrage (via un formulaire à remplir), leur zone étant étendue pendant la période du Marché de Noël. Tous les parkings en ouvrage du centre historique seront fermés, sauf pour les abonnés.

Ces derniers, comme ceux disposant de parkings privés et les abonnés du service d’autopartage Citiz, ne pourront circuler avec leur véhicule que de 20h à 11h. Même chose pour les camions de livraison, dont les chauffeurs devront avoir terminé de ravitailler leurs clients avant 11h. Les automobilistes disposant d’un macaron pourront cependant se garer en journée, en passant par l’un des 4 points de passage.

Pour améliorer l’accès au Marché de Noël en voiture, la municipalité a mobilisé de nouvelles places de parking : 1000 places sur le parking du Tivoli-Wacken, 150 places du parking du centre administratif, place de l’Étoile et 400 places dans le parking de la Petite France, sous le Musée d’Art Moderne et Contemporain, qui étaient précédemment louées à un concessionnaire.

Des arrêts de tramway fermés

La circulation des tramways sera également perturbée du 24 novembre au 24 décembre. La station Broglie ne sera tout simplement pas desservie, de même que la station Homme de fer pendant les horaires d’ouverture des marchés de Noël, soit de 11h à 20h et jusqu’à 21h les vendredis et samedis. La station Langstross Grand’Rue ne sera pas desservie les samedis et dimanches, ni du 19 au 24 décembre pendant l’ouverture des marchés.

En revanche, les stations Porte de l’Hôpital et Alt Winmärik fonctionneront normalement. Tous les arrêts de bus sont desservis normalement.

Des contrôles renforcés

Pour assurer la sécurité de la manifestation, qui doit accueillir pas loin de 2 millions de personnes à Strasbourg, les services de l’État et la municipalité ont mobilisé tous les moyens disponibles. La préfecture fera appel à des forces mobiles et aux militaires de l’opération Sentinelle, qui resteront aux abords du périmètre comme pendant la Grande Braderie.

Les cyclistes sont invités à circuler pied à terre lorsqu’ils traversent le centre-ville. Les forces de l’ordre pourront procéder à des contrôles, fouilles et palpations aléatoires parmi les passants. Place Kléber, un « poste médical avancé » (PMA), sorte d’hôpital de campagne sera installé à la place de l’habituel Village de la solidarité.

Parmi les 21 points d’accès à la Grande Île, 6 seront entièrement fermés et seuls 4 permettront l’accès aux véhicules autorisés pendant les horaires d’ouverture des marchés, 8 ne seront ouverts au trafic des véhicules que de 20h à 11h (voir plan ci-dessus).

Un parcours dans la Grande Île

Pour le maire de Strasbourg Roland Ries (PS), ces mesures de sécurité doivent être prises « de manière positive » :

« L’an dernier, beaucoup de Strasbourgeois ont pu apprécier un centre-ville apaisé, car entièrement rendu à la circulation piétonne. J’invite tous ceux qui viendront à Strasbourg pendant cette période à en profiter de la même manière. »

En charge de la coordination du Marché de Noël, le premier adjoint au maire Alain Fontanel (PS) a indiqué qu’une programmation spécifique serait détaillée ultérieurement :

« Il y a certes moins de places occupées par le Marché de Noël, mais nous avons fait en sorte qu’une déambulation piétonne soit possible dans l’enceinte de la Grande Île, avec un parcours entre les sites. Par ailleurs, s’il n’y aura pas de grande fête d’inauguration place Kléber, il y aura un invité et des moments festifs. »

Roland Ries et Stéphane Fratacci, préfet du Bas-Rhin, ont cependant précisé que si de nouvelles menaces venaient à émerger, ils se réservaient la possibilité de restreindre encore plus la circulation, voire d’annuler le Marché de Noël.

Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : le site spécial pour l’accès au Marché de Noël et le numéro vert gratuit : 0 800 43 60 60.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Mobilités : l’usage de la voiture toujours en recul à Strasbourg

par Pierre France. 1 899 visites. 18 commentaires.

Strasbourg compte bannir les plus vieux diesel dès 2021

par Jean-François Gérard. 3 348 visites. 27 commentaires.

Épuisées, des mères d’enfants handicapés devant le rectorat pour obtenir de l’aide

par Guillaume Krempp. 10 879 visites. 15 commentaires.