Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

Dans le Haut-Rhin, « on a dû garder nos résidents handicapés quand ils mourraient »

Fin mars, pendant plusieurs jours, la maison d’accueil spécialisée de Riespach dans le Haut-Rhin s’est retrouvée livrée à elle-même. Ses résidents handicapés ne pouvaient plus être pris en charge par le Samu. Pierre Buchon directeur de l’association Marie Pire, gestionnaire de l’établissement, raconte dix jours dramatiques, tout en espérant entrevoir le bout du tunnel.

Édition abonnés
Dans le Haut-Rhin, « on a dû garder nos résidents handicapés quand ils mourraient »

Fin mars, pendant plusieurs jours, la maison d’accueil spécialisée de Riespach dans le Haut-Rhin s’est retrouvée livrée à elle-même. Ses résidents handicapés ne pouvaient plus être pris en charge par le Samu. Pierre Buchon directeur de l’association Marie Pire, gestionnaire de l’établissement, raconte dix jours dramatiques, tout en espérant entrevoir le bout du tunnel . . .
>

Lisez la suite pour 1€ seulement

  • Accédez à nos enquêtes et révélations exclusives
  • Soutenez une rédaction locale qui appartient à ses journalistes
  • Maintenez une vigie citoyenne sur les pouvoirs locaux

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89 Strasbourg. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#coronavirus

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

#handicap#Riespach#Société#Sundgau
Plus d'options