Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Julien Hohl « quitte ses fonctions » à Deaf Rock suite à nos révélations
L'actu 

Julien Hohl « quitte ses fonctions » à Deaf Rock suite à nos révélations

par Maud de Carpentier.
Publié le 18 décembre 2020.
Imprimé le 16 janvier 2021 à 01:34
2 894 visites. 5 commentaires.

Deux jours après notre enquête sur des faits de harcèlement et d’agressions sexuelles visant Julien Hohl, le patron du label Deaf Rock Records « quitte ses fonctions. » Il reste cependant parmi les propriétaires du label.

Suite aux révélations de Rue89 Strasbourg et Médiapart portant sur des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles visant Julien Hohl, 36 ans, patron du label Deaf Rock Records à Strasbourg, le silence a d’abord été de mise. Rien sur la page Facebook du label, rien sur Twitter non plus. Jusqu’à mercredi après-midi, soit deux jours après notre enquête, avec la publication de ce post :

Pégase est en réalité une maison de disques, une société juridique ou SARL, officiellement lancée en 2019 par Julien Hohl. Cette « maison des labels« , comprend donc Deaf Rock Records, un label de rock, Iconic, un label de rap, et Avril un label de pop et d’électro. Sur le site de Pégase, et sur le site societe.com on peut voir que Julien Hohl en est le directeur et « le principal directeur artistique ». La « Maison des labels » se targue par ailleurs de représenter « plus de 30 artistes aux univers variés ». D’après ce post, on peut donc comprendre que Julien Hohl ne sera plus directeur de Pégase.

« De la poudre aux yeux »

Réactions des internautes après le post : « c’est de la poudre aux yeux », dénonce dans un tweet Élodie Mathieu, une ancienne stagiaire et bénévole de Deaf Rock. Même réponse d’internautes sur la page Facebook du label.

Trois actionnaires de Constellation, dont Julien Hohl et Lisa Annicchiarico

En réalité, la SARL Pégase est détenue par une holding (une autre société qui détient les parts et qui en contrôle l’activité), appelée Constellation.

Au sein de Constellation, trois actionnaires se répartissent les parts : Lisa Annicchiarico (associée de Julien Hohl depuis le début) avec 34%, Julien Hohl qui détient 33%, et un troisième associé qui tient à conserver son anonymat et qui cherche à revendre ses parts (33% également). Informé du mouvement #MusicToo dès cet été, et de l’enquête que nous menions sur Julien Hohl, il explique : « Je ne peux pas cautionner ces actes, je souhaite que cette histoire cesse et s’arrête », confie encore cet associé.

Julien Hohl n’est donc pas majoritaire mais d’après plusieurs sources interrogées au cours de notre enquête avec Mediapart, Lisa Annicchiarico a toujours défendu et soutenu Julien Hohl. Contactée sur les agissements du patron du label, elle avait d’ailleurs refusé de répondre à nos questions. Si le troisième associé quitte la holding, il ne restera donc que ce duo d’amis proches.

Pour un ancien associé, si Julien Hohl  » ne revend pas ses parts dans la holding Constellation, c’est lui qui reste décideur du fonctionnement de la structure, c’est certain. Il nommera quelqu’un qui a son soutien pour diriger Pégase, et c’est bon. »

À nouveau contacté, Julien Hohl n’a toujours pas souhaité répondre à nos questions.

L'AUTEUR
Maud de Carpentier
Maud de Carpentier

En BREF

Une plainte pour viol déposée contre Julien Hohl, fondateur du label Deaf Rock

par Maud de Carpentier. 1 310 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Plainte déposée contre un livreur Deliveroo qui « refuse de servir les juifs »

par Pierre France. 2 970 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une techno-parade à vélo, « covid compatible » samedi

par Pierre France. 2 252 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×