Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

La centrale de Fessenheim « plus sûre » selon l’ASN

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la centrale de Fessenheim

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89 Strasbourg, abonnez-vous.


L’Autorité de Sûreté du Nucléaire (ASN) a dressé un bilan de ses inspections menées en 2012 à la centrale nucléaire de Fessenheim. L’ASN a rendu visite 28 fois aux techniciens d’EDF, et 32 incidents, tous de niveau 0 sauf deux de niveau 1, ont été signalés. Globalement, pour l’ASN, la sécurité s’est améliorée à la centrale en 2012, après « trois années en retrait », comme l’a détaillé Florien Kraft, directeur de la division de Strasbourg de l’ASN :

« Le site de Fessenheim s’est distingué notamment dans la maintenance préventive lors des arrêts. La documentation du site est à jour, tant pour l’exploitation que pour la maintenance. Il reste des écarts dans la surveillance des prestataires. »

Trois jours pour percer le radier

Quant à la vétusté des installations, l’ASN a pris acte de la volonté d’EDF d’augmenter l’épaisseur de la couche de béton situé sous la cuve du réacteur n°1, le radier. Elle passera de 1m50 sur 27 m² à 2m15 sur 80 m². Dans l’éventualité d’un percement de la cuve à la suite d’une surchauffe, le corium à 2 700°C mettrait plus de trois jours à le percer. Florien Kraft précise :

« Mais bon, là… On parle de situation extrême. Il y a toute une série de procédures de sécurité qui doivent empêcher d’arriver à ce scénario. »

S’agissant d’un éventuel démantèlement de la centrale, Florien Kraft a été très clair :

« Il n’y a aucun dossier MAD-DEM (mise à l’arrêt, démantèlement) en cours. C’est à EDF de proposer ce dossier à l’ASN. A la suite des visites décennales et des travaux exécutés en 2012 et prévus en 2013, l’ASN a autorisé la poursuite de l’exploitation des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim. La décision politique de fermeture n’entre pas dans nos missions. »

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a indiqué que la fermeture de la centrale alsacienne serait incluse dans la loi sur la transition énergétique, que le gouvernement devrait présenter aux parlementaires à la rentrée.

Aller plus loin


#Autorité de Sûreté du Nucléaire

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Plus d'options