Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
La Foire Saint-Jean ne trouve toujours pas sa place à Strasbourg
L'actu 

La Foire Saint-Jean ne trouve toujours pas sa place à Strasbourg

par Marylène Vanejec.
Publié le 9 juillet 2019.
Imprimé le 22 octobre 2021 à 21:23
5 092 visites. 10 commentaires.

La Foire Saint-Jean quitte le Wacken. La municipalité souhaite la répartir dans différents espaces du centre-ville d’ici l’année prochaine. De nombreuses contraintes vont être à prendre en compte, c’est pourquoi elle requiert l’aide des Strasbourgeois.

Dès l’année prochaine, la Foire Saint-Jean pourrait avoir lieu en plein centre-ville. Place des romains, jardin des Deux-Rives, Zénith de Strasbourg, Wacken… En l’espace de dix ans, elle s’est installée un peu partout, en raison de l’impossible de trouver un emplacement pérenne. Mais l’an prochain, il sera impossible d’installer la fête foraine au Wacken, le quartier est en pleine transformation avec la construction du quartier d’affaires Archipel et du nouveau théâtre du Maillon.

Pour Chantal Cutajar, adjointe au maire (sans étiquette), « la Foire Saint-Jean peine toujours à trouver sa place à Strasbourg » parce qu’il « n’y a pas eu assez de concertation ». Pourtant, il s’agit là d’une manifestation très attendue et d’une tradition qui rythme la ville.

Un « atelier de projet » débutera en septembre 2019. La municipalité appelle à la mobilisation de l’ensemble des « forces vives » : les services administratifs, les forains mais aussi les habitants de Strasbourg eux-mêmes devront trouver des solutions pour accueillir la foire en centre-ville.

Au Wacken, les manèges et les stands de la Foire Saint-Jean occupent 5 hectares (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

« Tout repenser de A à Z »

En répartissant la Foire Saint-Jean dans plusieurs zones de la Grande-Île, Strasbourg s’inspire de villes comme Bruxelles ou Bâle qui veillent à garder cette fête populaire au centre-ville. Les visiteurs pourraient alors évoluer entre différents petits quartiers à thèmes.

Chantal Cutajar espère qu’une solution pourra être trouvée pour l’édition 2020 de la Foire Saint-Jean mais pour l’instant, rien n’est gagné. En effet, aucune décision concrète n’a encore été prise.

Car les contraintes techniques à prendre en compte (comme le poids ou la taille des manèges) sont nombreuses et critiques. Ramassée, la Foire Saint-Jean occupe déjà 5 hectares au Wacken. La Ville va notamment devoir faire appel à un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) afin de trouver des espaces susceptibles de pouvoir accueillir les 150 attractions de la fête foraine.

Une chose est sûre : aucun stand ne sera installé place Broglie à cause du marché. Tony Coppier, forain présent à la Foire Saint-Jean, refuse de causer du tort aux autres commerçants.

D’imposants manèges à sensation sont installés à la Foire Saint-Jean – où pourraient-ils bien s’installer au centre-ville ? (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

Un « festival des arts forains »

En plus de sa localisation, la nature même de la manifestation va changer. La Foire Saint-Jean aspire à devenir « le festival des arts forains ». Les animations traditionnelles de la fête foraine seront conservées mais les visiteurs pourront y retrouver des conférences, des expositions et des projections. Peut-être que l’exposition retracera le ballottage de la Foire Saint-Jean à Strasbourg ?

Une fois implantée au centre-ville, la foire, habituellement ouverte pendant 21 jours, durera moins longtemps. Si la municipalité arrive à concrétiser son projet, les forains n’auront que quelques jours pour monter et démonter les attractions. Pour le moment, aucune précision n’a pu être fournie par la Ville sur ce délicat dossier.

Les stands d’alimentation de la fête foraine doivent être à proximité de points d’eau (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
L'AUTEUR
Marylène Vanejec
Marylène Vanejec
Journaliste stagiaire

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 488 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 071 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 576 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×