La grande et les petites histoires de la zone portuaire de Strasbourg
Vigies 

La grande et les petites histoires de la zone portuaire de Strasbourg

À LIRE SUR LE POINT

Chef de terminal suant à grosses gouttes, conteneurs aux marchandises inconnues, nouvelle pizzeria et femmes brunes à moitié nues… Le magazine Le Point consacre dans son numéro du 21 juin un dossier de onze pages à la zone portuaire de Strasbourg, ce lieu « complexe […] et mal connu ». L’article principal fourmille d’anecdotes croustillantes sur « les pêcheurs et les naturistes qui continuent […] d’emprunter en voiture le quai Jacoutot, pourtant interdit à la circulation » ou sur les mystérieux conteneurs où les services de la douane ont déjà découvert « des crânes humains, au milieu de morceaux de girafes et d’éléphants ! »

Le deuxième port fluvial de France

Les articles rendent hommage au deuxième port fluvial de France. Chaque année, les deux terminaux de l’entreprise Rhine Europe Terminals y traitent près de huit millions de tonnes de marchandises. Mais « l’ambition industrielle s’inscrit dans un cadre par endroits bucoliques ». L’association sportive du port autonome gère un important espace vert, au bord de l’eau. Le terrain accueille des hôtels à insectes et des ruches. Il pourrait même recevoir des moutons, selon le responsable de l’entretien des lieux.

Au sein du même dossier, des articles traitent du projet urbanistique des Deux-Rives, qui pose de réels soucis d’adaptation au port de Strasbourg et donne la parole aux entreprises présentes.

Le Point sur le port de Strasbourg est en vente en kiosque jusqu’au mercredi 27 juin. Les articles sont aussi disponibles sur internet avec ci-dessous, le lien vers le reportage sur le port autonome de Strasbourg.

L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste en alternance depuis la rentrée 2017.

En BREF

Le tout premier urinoir féminin testé au festival Summer Vibration

par Hélène Janovec. 3 394 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

par Hélène Janovec. 4 917 visites. 3 commentaires.

À Gambsheim, un restaurateur sert un menu Affaires à la sauce Zemmour

par Jean-François Gérard. 14 106 visites. 24 commentaires.