Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
La Manufacture sera ouverte pendant les « 24 heures d’architecture »
Vie pratique 

La Manufacture sera ouverte pendant les « 24 heures d’architecture »

par Marie Marty.
Publié le 30 mars 2012.
Imprimé le 26 février 2021 à 11:05
2 820 visites. 1 commentaire.

On pourra rentrer dans la Manufacture des tabacs en octobre… pendant 24 heures ! (DR)

Du 19 octobre à midi au 20 octobre à midi, Strasbourg accueillera la première édition nationale des « 24 heures d’architecture ». Outre des balades à la découverte des joyaux de l’architecture contemporaine strasbourgeoise, le public pourra pénétrer pour la première fois dans la Manufacture des tabacs à la Krutenau.

Elle sera au cœur du dispositif de ce marathon d’architecture. Là où seront organisés colloques et expositions, où pourront se promener librement – et pour la première fois depuis la cessation d’activité il y a deux ans – les curieux, amateurs de vieilles pierres et de patrimoine industriel. Propriété pour quelques temps encore d’Imperial Tobacco, la Manufacture sera bientôt vendue à l’entreprise locale Scharf Immobilier, qui a accepté de prêter exceptionnellement – et gratuitement – le lieu aux architectes. Cloud de Grandpré, président du Réseau des maisons d’architecture (35 en France), organisateur de la manifestation, précise :

« Nous occuperons le rez-de-chaussée du bâtiment, remarquable par ses gigantesques salles, ses tuyaux, ses piliers si fins… La manufacture est en parfait état, nous n’aurons que quelques travaux de mise en sécurité à effectuer (ndlr : qui représentent une part des 400 000€ de budget de l’opération). »

Le Parlement européen, un des joyaux architecturaux strasbourgeois. (Photo Marie Marty)

Outre l’ouverture de ce lieu, qui pourrait attirer à elle-seule plusieurs milliers de personnes, les « 24 heures » proposeront aussi des balades à pieds ou à vélo à la découverte du patrimoine architectural contemporain de Strasbourg, le Parlement européen, la Médiathèque Malraux, ou la passerelle Mimram au jardin des Deux-Rives…

Ne pas s’enfermer dans une démarche muséo-urbaine

Un « work shop » réunissant 160 enfants d’Alsace, du Bade-Wurtemberg et du Canton de Bâle travaillera par ailleurs à l’élaboration d’une maquette de « morceau du ville ». Une fête sera organisée par les Artefacts et ouverte au public, tandis qu’un colloque sur le thème de Strasbourg et de son renouveau urbain et architectural – « comment le patrimoine de Strasbourg peut-il adopter une stature moderne et ne pas s’enfermer dans une démarche muséo-urbaine » – se terminera par la remise d’un prix national. Candidats et parlmarès seront à découvrir sur le site Archicontemporaine.com.

A noter que ces « 24 heures » s’insèreront dans les Journées d’architecture, dont c’est la douzième édition cette année. Tout le programme sera disponible dès le mois de juillet sur le site de la Maison européenne d’architecture – Rhin supérieur.

Le terminus du tram Hoenheim-gare, dessiné par l’architecte de renommée internationale Zara Hadid, fera également l’objet d’une visite. (Photo Archi-strasbourg.org)

Article actualisé le 28/03/2016 à 22h21
L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Un an après le début de la pandémie, les hôpitaux universitaires de Strasbourg toujours sous tension

par Louise Chappe. 1 364 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après 48 heures de garde à vue, le meneur des « citoyens en colère » risque cinq ans de prison

par Pierre France. 3 796 visites. 14 commentaires.

L’organisateur de la bike parade arrêté pour manifestation non-déclarée

par Guillaume Krempp. 2 454 visites. 9 commentaires.
×