L’Afges lâche la gestion du restaurant universitaire La Gallia
Vigies 

L’Afges lâche la gestion du restaurant universitaire La Gallia

actualisé le 10/09/2015 à 15h18

À LIRE SUR

HISTOIRES D’UNIVERSITES

Le resto U de la Gallia est géré par l'Afges depuis 1937 (Photos JR / Rue89 Strasbourg)

Le resto U de la Gallia est géré par l’Afges depuis 1927 (Photos JR / Rue89 Strasbourg)

Géré par l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg (Afges) depuis 1927, le restaurant universitaire de la Gallia à Strasbourg va rejoindre le Crous (centre régional des oeuvres universitaires). Sur son blog sur les universités, le Strasbourgeois Pierre Dubois le regrette et parle d’une « défaite du mouvement étudiant ». Mais l’exploitation du restaurant était déficitaire selon Pierre Dubois, ce que conteste l’Afges, et les relations avec le Crous, propriétaire des murs, étaient devenues très tendues.

L’implication de la ministre de l’Éducation nationale

Le gouvernement s’est impliqué dans la résolution de ce dossier, puisque l’accord entre l’Afges et le Crous est résumé dans une lettre adressée aux parties par la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, que Rue89 Strasbourg s’est procurée. Ainsi au terme de cette accord, le restaurant avec ses 10 salariés sera transféré au Crous pour 110 000€. Pour que l’histoire d’un restaurant géré par les étudiants ne s’arrête pas là, un conseil de direction sera installé et il sera présidé par un élu étudiant.

Les travaux de rénovation sont pris en charge par le Crous. L’Afges bénéficiera d’une convention d’occupation pour des locaux attenants, qui comprennent plusieurs salles dont la cafétaria du minotaure et notamment le caveau, qui peut accueillir de mémorables soirées étudiantes. Cette convention, précise la lettre, doit comporter une  » longue durée » et le loyer « le plus modeste possible ».

L’Afges a l’intention d’ouvrir une épicerie solidaire ainsi qu’une « pépinière citoyenne ». Le gouvernement n’y voit aucun inconvénient et promet son soutien. Le Crous versera d’ailleurs une subvention de 50 000€ pour « manifester ce concours et résoudre [les] difficultés de trésorerie ».

Le restaurant universitaire doit rouvrir dès novembre.

Lire l’article complet sur Histoires d’universités.

Tags
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un ras-le-bol de tous bords, rencontres avec des « gilets jaunes »

par Guillaume Krempp. 2 547 visites. 26 commentaires.

Le camp de la rue des Canonniers évacué, le trottoir bloqué

par Pierre France. 1 796 visites. 9 commentaires.

GCO : Le tribunal administratif pourrait annuler l’arrêté sur les travaux préparatoires

par Jean-François Gérard. 4 159 visites. 33 commentaires.