Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
L'actu 

Le Cabaret bizarre vient annoncer la fin du monde à Strasbourg

par Jérémie Nadé.
Publié le 13 octobre 2012.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 00:14
1 982 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Si les nuits de Strasbourg vous paraissaient trop calme, voici de quoi mettre de l’animation. Le Cabaret bizarre de Bâle débarque dans la ville, et pour la première fois en France. Associé à Luna Moka et Art puissance art, le Cabaret bizarre se produit à l’espace Colod’Art le vendredi 19 octobre. Numéros de cirque, effeuillages burlesques et shows étranges, le Cabaret bizarre fait partie de ces néo-cabarets qui émergent depuis quelques années en Europe et s’apparente aux grands théâtres de variétés parisiens et berlinois des années 20 et 30.

Les artistes invitent le public à un show célébrant le déclin du monde où pièces de vaudeville et théâtre d’épouvante Grand Guignol se mêlent pour former un spectacle étonnant. Même la description du spectacle laisse parplexe :

« Avant que le sceau ne se brise et ne révèle notre énigmatique sort, accompagnez dans leurs chevauchées, les cavaliers apocalyptiques et les rebelles de la tempête dans ce qui pourrait être la dernière nuit cataclysmique de plaisir monstrueux et de débauche pure, de beauté bizarre et de poésie scandaleuse ainsi joints par une foule de démons et d’êtres étranges dans une spirale sans fin de plaisirs inconnus. »

Même le public est invité à participer au spectacle puisque les personnes respectant le dress-code bénéficie d’une réduction sur le prix de leur billet. En plus du spectacle, une exposition des photo de Marie Meier est organisée et un stand de la boutique Lady Mistigris lingerie présent à l’Espace Colod’Art.

Y aller

Cabaret bizarre le vendredi 19 octobre à 22h (ouverture des portes à 20h) à l’Espace Colod’Art de Strasbourg, 28 rue du Maréchal Lefèbvre à Strasbourg. Tarifs : Costumé 18 euros, non costumé : 22 euros.

Article actualisé le 17/10/2012 à 09h22
L'AUTEUR
Jérémie Nadé
Jérémie Nadé
Futur journaliste en stage à Rue89 Strasbourg, issu d'une licence en webjournalisme à l'université de Metz. Je suis passionné de cinéma et de politique. Mon compte Twitter : @jeremienade

En BREF

Fin de l’hébergement à l’hôtel F1 de Geispolsheim, une vingtaine de personnes à la rue

par Maël Baudé. 5 218 visites. 2 commentaires.

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 556 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 137 visites. 3 commentaires.
×