Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le crieur du marché
L'actu 

Le crieur du marché

par myriam.
Publié le 5 juillet 2013.
Imprimé le 05 février 2023 à 21:49
2 925 visites. 7 commentaires.
Robin déclame ce que les habitants lui ont laissé comme messages publics (Photo MN / Rue89 Strasbourg)

Robin déclame ce que les habitants lui ont laissé comme messages publics (Photo MN / Rue89 Strasbourg)

Il déclame chaque vendredi les peines, exprime les colères, slamme les états d’âme… Mais il transmet aussi plus prosaïquement les petites annonces. Robin est le crieur des marchés strasbourgeois.

Juché sur sa bobine place Rouge, faubourg National, il dit tout haut chaque vendredi les messages qu’on lui a laissés, anonymes ou bien signés, au café du coin, le Kitsch’n Bar. Il est l’émissaire, l’interprète, le passeur, le commentateur de tous ces écrits, griffonnés sur le coin d’une table ou élaborés avec amour.

Avec ses tripes, sa casquette et sa salopette, Robin ressuscite ainsi un métier d’autrefois, celui du garde-champêtre de campagne, tombé aux oubliettes depuis quelques décennies, mais dont se souviennent encore certains commerçants du marché, comme René, qui vend ses fruits et ses légumes les mercredis et vendredis :

« C’est sympa de retrouver ici ce que nos grands parents ont connu au village… »

La criée du vendredi n’en est qu’à sa deuxième semaine. Mais déjà, une bonne douzaine de messages ont été déposés dans la boîte aux lettres. Chacun a son style. Une certaine Sophie, par exemple, s’adresse directement au crieur : « Ah mon crieur public, ah mon bon saltimbanque, la pêche aux mots fut-elle comme tu la voulais ? », tout en le chargeant d’exprimer ses souhaits pour un monde meilleur : «… penses-tu que les gens ont éteint leurs télés ? Leur a-t-on bien appris à l’un l’autre s’aimer ? »

Y aller

On peut déposer ses messages dans une boîte à lettres installée de façon permanente au Kitsch’n bar, quai Altorffer, ou à l’Artichaut (Grand’Rue) et au Chariot (Place du foin). Le crieur les transmet le vendredi à 11h, place Rouge, Faubourg National. La criée se déroule aussi au marché de la Krutenau (mercredi) et des producteurs (Ancienne douane).
 

Aller plus loin

Sur Rue89  : Il gueule tout haut ce que les Lyonnais pensent tout bas

Article actualisé le 08/07/2013 à 12h38
L'AUTEUR
myriam
myriam
Journ. indépendante. Sujets de prédilection : sciences, histoire, travail, voyages (qu'ils soient au bout du monde ou au coin de la rue)… Et, de façon générale, les gens, dans toutes leurs dimensions !!!

En BREF

Après un accident mortel, une marche organisée vendredi pour des routes moins dangereuses à Cronenbourg

par Pierre France. 936 visites. 4 commentaires.

Une manifestation en soutien aux familles menacées d’expulsion samedi 4 février

par Maud de Carpentier. 1 834 visites. 1 commentaire.

Réforme des retraites : près de 20 000 manifestants à Strasbourg ce mardi 31 janvier

par Guillaume Krempp. 6 714 visites. 9 commentaires.
×