Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le foot vous blase ? Essayez le sepak takraw!
Société  Sports 

Le foot vous blase ? Essayez le sepak takraw!

par Nicolas Hecquet.
Publié le 21 juillet 2012.
Imprimé le 15 mai 2021 à 20:23
2 594 visites. 1 commentaire.
Le foot vous blase ? La hand vous lasse ? Essayez le sepak takraw !

Le sepak takraw est un sport national dans de nombreux pays d'Asie du Sud-Est - (Photo Nicolas Holzheu/ FlickR / cc)

Connaissez-vous le sepak takraw ? Comment ça non ? La fédération française de ce sport importé d’Asie du sud-est est établie à Schiltigheim. Petit cours de révision si vous avez l’âme acrobate.

Pour pratique le sepak takraw, il suffit de trouver un terrain de badminton, un ballon, et s’affronter à peu près avec les règles du volley-ball mais avec les pieds. Le sepak takraw, littéralement « coup de pied dans une balle tressée », est le sport national dans beaucoup de pays d’Asie du Sud-Est. Des Alsaciens l’ont importé dans nos contrées.

Avant de gagner sporadiquement la France, le sepak takraw s’est d’abord implanté en Alsace. L’aventure commence en 2001 grâce à l’enthousiasme de quelques passionnés de ce sport qu’ils ont découvert lors de voyages en Asie du sud-est, dont le sepak takraw est originaire. Deux ans plus tard, ces joueurs fondent l’Association française de sepak takraw à Schiltigheim. La région compte désormais trois clubs : Strasbourg, Schiltigheim et Wittenheim près de Mulhouse.

Somhack Limphakdy pratique « le takraw » dans le club de Schiltigheim depuis plusieurs années. Ce qui plait à cette joueuse ?

« Comme pour tous les sports méconnus, l’ambiance est très conviviale et il y a une grande ouverture d’esprit. On est peu nombreux et on se sent appartenir à une même famille. C’est aussi une école de la vie, de savoir-vivre. Il y a un code éthique comme au judo ou au karaté. On se salue en début et en fin de match. Et puis si on aime s’amuser et voyager, c’est vraiment le sport à pratiquer ! »

Un sport qui s’adresse à tout le monde

La fédération française de football a vu le nombre de ses licenciés s’effondrer à 1 900 000 joueurs en France, une baisse de 20% en quatre ans. Alors que le foot en Alsace a perdu 5 000 pratiquants sur cette période, le sepak takraw progresse : d’une dizaine de joueurs en 2001, ils sont une quarantaine aujourd’hui. Mais le sport asiatique pourrait convenir à bien plus de monde :

« Le takraw demande juste des réflexes et de « l’explosivité », comme le volley ou le badminton. Avant l’âge de douze ans, il sera peut-être compliqué de profiter au maximum du takraw. Mais ensuite, tant qu’on est assez souple pour lever la jambe, on peut le pratiquer sans problème. Certains de nos joueurs ont plus de 50 ans. »

La pratique à Strasbourg et Schiltigheim est donc loin de s’apparenter aux acrobaties que l’on peut voir dans les retransmissions de matchs professionnels. Mais le sepak takraw est réputé pour être un sport où l’on progresse vite.

Finale Malaisie – Thaïlande aux Asian Games en 2010

Envie d’essayer ? La fédération n’organise malheureusement pas de séances d’initiation pendant les vacances scolaires, faute d’accès aux gymnases. Il faudra attendre la rentrée ou avoir la chance de trouver les joueurs au parc de la Citadelle ou à l’Orangerie par jour de beau temps. La fédération accueillera par ailleurs le 9ème Open de France du 1er au 2 septembre, au gymnase des Malteries de Schiltigheim. L’occasion de rencontrer des joueurs professionnels venus entre autres de Thaïlande et de Malaisie.

Pour ceux qui ne peuvent attendre jusque là pour se familiariser avec le takraw,les règles sont disponibles sur le site de l’association strasbourgeoise, Les Takrawbates.

Y aller

Séances à Strasbourg, gymnase Gliesberg (Montagne Verte) : lundi et vendredi de 18h à 21h.
Séances à Schiltigheim, gymnase des Malteries : samedi de 10h à 12h. Contact : 06 78 36 19 46.
Séances à Wittenheim, salle Florimond Cornet : mercredi de 20h00 à 22h30 ; vendredi de 20h30 à 22h30.

Article actualisé le 23/07/2012 à 07h30
L'AUTEUR
Nicolas Hecquet
Nicolas Hecquet
Journaliste pigiste. Articles culture et société.

En BREF

Fin de l’Hôtel de la rue en septembre, ses occupants bientôt relogés

par Violette Vauloup. 1 401 visites. 4 commentaires.

À Bischheim, les lycéens se mobilisent ce mardi contre le maintien des épreuves écrites du baccalauréat

par Manuel Magrez. 1 508 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deux syndicats de Horizon Amitié appellent à la grève pour « un changement immédiat de direction »

par Thibault Vetter. 1 790 visites. 2 commentaires.
×