Le guide des festivals de l’été à deux heures de Strasbourg
Culture 

Le guide des festivals de l’été à deux heures de Strasbourg

L’Alsace et le Rhin, terre de festivals ! Pas besoin d’aller au sud de la Loire, voici le programme de l’été musical et festif, à portée de volant de Strasbourg.

La fin de Contre-temps (jusqu’au 23 juin) à Strasbourg

Le festival Contre-Temps s’achève avec les Pelouses sonores, cette année dédoublées samedi et dimanche au jardin des Deux-Rives.

Les Pelouses sonores au jardin des Deux-Rives lors de l’édition 2018 (Photo : Djeb)

Au programme du samedi : une ribambelle de DJ de Strasbourg et environs (DJ Martin Elble, Nikita Sisov, Aneka). Dimanche, c’est la fine fleur du son cool au rythme chaloupé (Vaudou Game, Funkindustry) qui viendra faire guincher les festivaliers jusqu’à la tombée de la nuit.

  • Le plus : Deux après-midis de DJ sets et de concerts gratuits dans un écrin de verdure au bord du Rhin.
  • Le moins : Susceptible d’être annulé en case d’incertitude météo.

Y aller

Les Pelouses sonores du festival Contre-temps, samedi 22 et dimanche 23 juin de 14h à 22h au jardin des Deux-Rives à Strasbourg (67). Gratuit. Le programme des Pelouses sonores.

Southside (du 21 au 23 juin) à Neuhausen Ob Eck

C’est au sud du Bade-Würtemberg, donc un poil plus loin que deux heures de route mais ça vaut le coup. Depuis 1999, le Southside rameute les poids-lourds de la scène rock sur la piste de l’ancien aéroport militaire de Neuhausen Ob Eck. Près de 60 000 personnes sont attendues.

Et cette année encore, la programmation est d’excellente qualité avec entre autres Foo Fighters, Mumford and Sons, The Cure, Tame Impala, Bloc Party, Wolfmother, Flogging Molly ou les Toten Hosen, peut-être le plus célèbre groupe de punk rock allemand (à chanter en allemand).

L’after movie du Southside 2018
  • Le plus : Des groupes très peu (voire pas du tout) programmés en France cet été.
  • Le moins : Un site gigantesque et bétonné, on a fait plus agréable…

Y aller

Southside, du vendredi 21 au dimanche 23 juin au Take-Off Gewerbepark à Neuhausen Ob Eck (Allemagne). Tarifs : 99€ (un jour), 209€ (pass 3 jours). Camping sur place. La programmation complète (en allemand).

Wolfi Jazz (du 26 au 30 juin) à Wolfisheim

Wolfi Jazz propose une sélection de formations accessibles avec deux scènes installées dans le joli cadre du fort Kléber, à Wolfisheim pendant cinq jours. C’est à 30 mn de vélo depuis le centre de Strasbourg, en allant au bout de Koenigshoffen, et desservi par le bus (ligne 4).

Marcus Miller
Marcus Miller, sur la scène de Wolfi Jazz le dimanche 30 juin (Doc. remis)

Pour sa neuvième édition, le festival explore d’autres styles que le jazz avec des formations aux influences variées (fusion, blues, balkanique). Parmi les têtes d’affiche 2019, citons le duo China Moses-André Manoukian, l’orchestre new-yorkais Snarky Puppy, le trompettiste libanais Ibrahim Maalouf accompagné de la fanfare Haïdouti Orkestar ou encore au compositeur et bassiste Marcus Miller : au total, 18 artistes du monde entier.

Festival privé, le prix des places peut en freiner plus d’un mais la scène des Douves est gratuite et permet des découvertes à peu de frais.

  • Le plus : Un condensé de têtes d’affiche à une demi-heure de vélo du centre de Strasbourg.
  • Le moins : Le prix, plutôt élevé.

Y aller

Wolfi Jazz, du mercredi 26 au dimanche 30 juin au fort Kléber, rue du Fort à Wolfisheim (67). Tarifs : de 6€ (carte culture) à 55€ (un concert), 80€ (pass 3 jours mercredi, jeudi, vendredi), 160€ (pass 5 jours). Le programme complet.

Les Eurockéennes (du 4 au 7 juillet) à Belfort

Quatre scènes, quatre jours de musique et 66 concerts dans le cadre verdoyant de la presqu’île de Malsaucy près de Belfort. Les Eurockéennes sont l’un des mastodontes français et ça se passe à deux heures au sud de Strasbourg.

Grosse programmation pop rock comme d’habitude avec cette année : Slash, Jain, Interpol, The Smashing Pumpkins, Jeanne Added, Christine (and the Queens). Même si le festival s’est depuis quelques années de plus en plus ouvert au rap (Suprême NTM, Roméo Elvis, Nekfeu) et à l’electro (Kompromat, Salut c’est cool, Arnaud Rebotini).

Assistez aux concerts les pieds dans le sable à La Plage (Photo : Eurockéennes de Belfort)
Assistez aux concerts les pieds dans le sable à La Plage (Photo : Eurockéennes de Belfort)

Pour leur 30 ans, les Eurocks ont décidé de conserver le chapiteau installé l’an passé et de proposer au public des spectacles de stand-up. Autre nouveauté lancée lors de la précédente édition, la grande roue fera son retour : une façon d’observer le superbe panorama qu’offre la presqu’île du Malsaucy.

  • Le plus : Le choix, vaste et éclectique.Le moins : Le choix. Certains concerts ayant lieu en même temps, impossible par exemple de voir John Butler Trio et MNNQNS.

Y aller

Les Eurockéennes de Belfort, du jeudi 4 au dimanche 7 juillet sur la presqu’île du Malsaucy, à Sermamagny (90). Tarifs : 51€ (un jour), 91€ (pass week-end samedi, dimanche), 121€ (pass 3 jours vendredi, samedi, dimanche), 158€ (pass 4 jours jeudi, vendredi, samedi, dimanche). Camping sur place. La programmation complète.

Décibulles (du 12 au 14 juillet) à Neuve-Eglise

Un festival de musique ou une fête de la bière ? Un groupe d’amis a décidé de ne pas choisir. Décibulles, c’est la rencontre entre du bon son et des bonnes bières, plus d’une trentaine de créations artisanales à la pression sont proposées.

Depuis 1992, le festival a bien grandi. Avec une vingtaine de concerts, Décibulles se place aujourd’hui comme le plus grand festival de musiques actuelles en plein-air d’Alsace.

Pour cette édition 2019, Décibulles a misé sur une programmation essentiellement francophone avec la pop de Therapie Taxi et Gaëtan Roussel, les guitares rock de Dionysos et No One Is Innocent, le hip hop tranchant de Caballero & Jeanjass et le flow d’Hocus Pocus ou encore les machines des artistes electro Vladimir Cauchemar et Bon Entendeur.

Et comme d’habitude, cette sélection s’apprécie au cœur du site verdoyant du Chena, qui offre une vue à 360° sur la forêt des Vosges.

  • Le plus : C’est quand même pas dans tous les festivals qu’on peut boire une bonne bière artisanale en profitant d’un coucher de soleil.
  • Le moins : Pas de point d’eau sur le site, gênant en cas de fortes chaleurs.

Y aller

Décibulles, du vendredi 12 au dimanche 14 juillet à Neuve-Eglise (67). Tarifs : de 24 à 32€ la journée (les pass 3 jours sont épuisés). Camping sur place. La programmation complète.

Sea You (du 13 au 14 juillet) à Fribourg-en-Brisgau

Bienvenue en « Beach Republic » ! Un petit territoire situé outre-Rhin, non-loin de Fribourg-en-Brisgau au bord du lac du Tunisee.

Résumé de la journée du samedi lors du Sea You 2018.

Pendant deux jours, le Sea You Festival (autrefois connu sous le nom de Sea of Love) accueille sur sept scènes une centaine de DJ, prêts à ambiancer les fêtards en maillot de bain. Car le but de ce jeune festival est simple : mélanger activités de plage et musique techno.

Et c’est vrai que le concept est séduisant. Alors que la plus grande crainte des visiteurs est en général de mourir de chaud, ici, on peut assister aux concerts directement les pieds dans l’eau. Pratique.

Autre possibilité, profiter du cadre splendide de la Forêt-Noire en s’adonnant à une session de wakeboard ou de ski nautique (incluse dans le prix du billet) ou louer un flamand rose gonflable géant pour chiller au son des plus grands DJ du moment : Amelie Lens, Ben Klock, Boris Brechja, N’to, Sven Väth, Klingande, Lost Frequencies et bien d’autres.

  • Le plus : Faire du wakeboard au son des plus grands DJ.
  • Le moins : Feux d’artifice, happenings et culte de la hype, faut aimer.

Y aller

Sea You, samedi 13 et dimanche 14 juillet au lac de Tunisee à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne). Tarifs : 60€ (un jour), 97€ (pass 2 jours). Camping sur place (38€). La programmation complète (en français).

Summer Vibration (du 25 au 27 juillet) à Sélestat

C’est le petit nouveau qui a réussi à s’inscrire dans le paysage reggae français. Depuis 2014, le Summer Vibration place la culture reggae au coeur d’un festival à Sélestat avec toutes ses composantes : roots, jam, ragga, dub, ska, rocksteady…

Du reggae, de la musique ensoleillée, à Sélestat : c’est le Summer Vibration. (Photo Sebastian North Live Photography)

Pendant trois jours, les quais de l’Ill accueillent près de 30 concerts, répartis entre la grande scène (UB40, Patrice, Sinsémilia, The Skatalites, Jahneration) et la dub zone (Channel One, Vibronics, Bisou).

En 2018, près de 21 000 festivaliers s’étaient rendus au Summer Vibration.

  • Le plus : C’est le seul festival importantde reggae d’Alsace et même du Grand Est.
  • Le moins : Le festival a lieu un jeudi, vendredi et samedi. Pas terrible pour ceux qui travaillent.

Y aller

Summer Vibrations, du jeudi 25 au samedi 27 juillet aux Tanzmatten quai de l’Ill à Sélestat (67). Tarifs : de 22 à 29€ (un jour), 81€ (pass 3 jours). Camping sur place (4€). La programmation complète.

Foire aux Vins d’Alsace (du 26 juillet au 4 août) à Colmar

En marge de la plus célèbre foire d’Alsace (la troisième de France), les plus grands artistes mainstream se produisent chaque soir au Parc des expositions de Colmar. De quoi clôturer une après-midi de dégustation de pinots gris et de Gewurtztraminer en musique !

Plutôt qu’un festival au sens premier du terme, la Foire aux Vins d’Alsace propose plutôt une série de concerts, à raison d’un par soir pendant dix soirs.

Le résumé vidéo de la Foire aux Vins 2018

Pour ce millésime 2019, les Toulousains de Big Flo et Oli assureront le concert d’ouverture, avant de laisser la scène à -M- le jour suivant. En vrac, les Black Eyes Peas, Orelsan, Eddy de Pretto, Sting et Rodger Hodgson de Supertramp complètent l’affiche, sans oublier Patriiiiiiick (Bruel) qui aura la lourde tâche de refermer le festival.

  • Le plus : Un festival accessible en famille.
  • Le moins : Peut-on encore parler de festival ?

Y aller

Foire aux Vins d’Alsace, du vendredi 26 juillet au dimanche 4 août au Parc des expositions de Colmar (68). Tarifs : de 20 à 55€ (le concert). Attention, les concerts de Soprano et Sting sont complets. Le site du festival

Au Grès du Jazz (du 10 au 18 août) à La Petite-Pierre

Nichée au coeur du parc naturel régional des Vosges du Nord, La Petite-Pierre est identifié des amateurs comme l’un des hauts lieux du jazz en France. Chaque année, au mois d’août depuis 15 ans, le village de 600 âmes célèbre cet univers musical à l’occasion du festival Au Grès du Jazz.

À travers son festival « in », « off » et son programme hors les murs, ce sont près de 40 musiciens, duos, quintets et orchestres qui peuvent s’exprimer sur scène, pendant une semaine.

la légende nigériane de l’afrobeat Femi Kuti sera sur la scène du festival le samedi 10 août (Photo Adolfo Contreras)

Et pour permettre aux novices de s’y retrouver, les organisateurs proposent des soirées thématiques par genre musical : afrobeat, trompette, voix, swing, blues…

Ainsi, c’est Femi Kuti, pionnier de l’afrobeat qui ouvrira le festival le samedi 10 août, suivi du trompettiste de la Nouvelle-Orléans Christian Scott, du trio mené par le pianiste cubain Harold Lopez-Nussa. Le festival se clôt avec quelques airs de guitare classique du gitan Titi Robin.

  • Le plus : Une soirée par type de jazz, facile pour s’y retrouver.
  • Le moins : Une programmation parfois pointue.

Y aller

Au Grès du Jazz, du samedi 10 au dimanche 18 août à la cité fortifiée de La Petite-Pierre (67). Tarifs : de 21 à 36€ (le concert), de 36 à 46€ (le pass jour), 216€ (le pass festival). Le site du festival

Longevity (du 30 août au 1er septembre) à Strasbourg

Le Longevity Festival lors de quatrième édition en 2016. (Photo : Henri Vogt)

Le Longevity Festival, c’est un peu l’amourette de vacances qui dure plus longtemps que prévu, l’été indien qui s’installe tranquillement, un dernier festival qu’on n’attendait plus et qui fait du bien juste avant la rentrée.

Pendant trois jours, une quinzaine d’artistes (Person Sound, Brawther, Benny Rodrigues, Luca Lozano) secouent le jardin des Deux-Rives.

Ambiance cool, retrouvailles entre potes et foodtrucks. Musique électronique branchée, arts visuels et animations au bord du Rhin. Bref, le genre d’endroit parfait pour reprendre ses marques après avoir fait des infidélités à Strasbourg cet été.

  • Le plus : Des concerts électro au bord de l’eau, what else ?
  • Le moins : Il vaut mieux apprécier les boom boom pour profiter pleinement du son mixé sur scène.

Y aller

Longevity, du vendredi 30 août au dimanche 1er septembre au jardin des Deux-Rives à Strasbourg (67). Tarifs : à venir. Détails sur la page Facebook du festival.

Et pour ceux qui auraient loupé leur bac de géographie, on vous a concocté une carte interactive pour repérer les festivals d’été en un coup d’oeil.

L'AUTEUR
Robin Dussenne
Normand exilé en Alsace, j'aime écrire sur les migrants, les religions, les minorités et les musiques métissées.

En BREF

L’A35 sera fermée une partie de l’été entre la Vigie et l’Elsau

par Hélène Janovec. 4 559 visites. 6 commentaires.

La Grenze ouvre enfin, victime de la difficulté d’installer des lieux éphémères en France

par Maxime Nauche. 1 628 visites. 8 commentaires.

François Bouchard quitte la direction générale de la CCI Grand Est

par Pierre France. 1 392 visites. Aucun commentaire pour l'instant.