Pourquoi il y a des conteneurs place Kléber à Strasbourg
L'actu 

Pourquoi il y a des conteneurs place Kléber à Strasbourg

Pour fêter ses 90 ans, le port autonome de Strasbourg a installé des conteneurs sur la place Kléber. Ils sont plus jolis que ceux qui bordent le Rhin, et remplis d’expositions et de jeux pour les enfants. L’objectif est de rappeler à tous les Strasbourgeois qu’ils vivent dans une ville portuaire.

Difficile de ne pas remarquer les six conteneurs colorés empilés place Kléber. Pour ses 90 ans, le port autonome de Strasbourg (PAS) s’est invité au centre-ville du 1er au 7 juin pour se rappeler aux Strasbourgeois. À l’heure où l’extension urbaine rattrape les zones portuaires, ce n’est pas inutile. Une rumeur dit que pour son centenaire, le Port va exposer une péniche place Kléber…

Sur ces conteneurs, les principaux chiffres du PAS : « 800 000 passagers », « 10 000 emplois » ou encore « 2ème port fluvial français »… Des affiches y sont installées, retraçant l’histoire du port autonome de Strasbourg depuis le Moyen-Âge et son glissement progressif vers le Rhin.

Place Kléber, des affiches accrochées à des conteneurs retracent l'histoire du port autonome de Strasbourg. (photo Auriane Poillet / Rue89 Strasbourg)

Place Kléber, des affiches accrochées à des conteneurs retracent l’histoire du port autonome de Strasbourg. (photo Auriane Poillet / Rue89 Strasbourg)

Près du centre commercial Rivétoile, sur le parvis de la médiathèque André Malraux, d’autres conteneurs sont installés à destination des plus jeunes. Disposés en « U », il accueillent en leur centre un grand plan du port. A l’intérieur, des jeux pour enfants, leur expliquant le port avec des mots simples. « Le voyager de Sawyer », un livret pédagogique réalisé par l’école supérieur du professorat et de l’éducation et qui raconte le périple d’un conteneur jaune y est également consultable.

Des photographies et des peintures place d’Austerlitz

Samedi, le Café Berlin, place d’Austerlitz, accueillera le vernissage de l’exposition « Le port, un lieu d’inspiration » à partir de 17h30. Le but est de mettre en avant les artistes hébergés dans la zone portuaire. Les photographies de Christophe Bogula qui a travaillé sur le monde industriel et portuaire et des panneaux explicatifs seront exposés. Au même endroit, Christophe Meyer propose une autre vision du port avec des clichés saturés et en faisant disparaître certaines couleurs.

Sur la même place, mais au Café Bâle cette fois, Patrick Bastardos exposera ses peintures représentant les wagons rouillés du port du Rhin et des bassins du port autonome. Un peu plus loin, à la galerie rendez-vous, le collectif Graphiklight composé de Stéphane Liebgott et Hugo Mairelle proposent un univers différent du port. En utilisant le « light painting », les artistes font découvrir le port de nuit, jouant avec les lumières.

L'AUTEUR
Auriane Poillet
Auriane Poillet
En école de journalisme, je fais mes armes à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Municipales : Robert Herrmann ne se présentera pas

par Jean-François Gérard. 1 711 visites. 10 commentaires.

Aux urgences de Strasbourg, la grève suspendue à 50 lits

par Lola Scandella. 751 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Tous les moyens de transport « doux » se valent-ils ?

par piet. 908 visites. 2 commentaires.