Législative partielle : Strasbourg se choisit un nouveau député
Politique 

Législative partielle : Strasbourg se choisit un nouveau député

Le deuxième tour de l’élection législative partielle de Strasbourg se déroule ce dimanche 29 mai. Il oppose Éric Elkouby (PS) et Jean-Emmanuel Robert (LR), qui représenteront les Bas-Rhinois à l’Assemblée nationale pour un an.

Exactement 64 322 Strasbourgeois sont de nouveau appelés aux urnes ce dimanche 29 mai pour remplacer le député Armand Jung (PS), démissionnaire pour raisons de santé en mars. Après un premier tour marqué par l’abstention de plus de trois-quart des électeurs (77,71% !), Éric Elkouby et Jean-Emmanuel Robert (LR) se sont néanmoins qualifiés au second tour. Le taux de participation questionnera néanmoins la légitimité du vainqueur.

L’entre-deux tours a été discret. Fidèle à la méthode Armand Jung, son ancien suppléant et attaché parlementaire Éric Elkouby a refusé de débattre avec son adversaire. « On connait nos positions. Je veux débattre avec les Strasbourgeois », s’est-il justifié. En avance au premier tour (30,48% des voix contre), il avait tout à perdre dans une confrontation directe. Il a multiplié les rencontres individuelles lors de permanences.

« Une nouvelle élection » pour Jean-Emmanuel Robert

Distancé, Jean-Emmanuel Robert (LR) a mis en avant sur le fait qu’il s’agit « d’une nouvelle élection, entre le candidat de François Hollande et un opposant ». Au micro de Radio RBS (à écouter ci-dessous), il a notamment insisté sur la défense de l’Alsace et son souhait de revenir sur la réforme territoriale en créant une collectivité unique d’Alsace (départements et région fusionnés). Des thèmes qui peuvent sembler en décalage avec l’électorat urbain de la circonscription, mais peut parler aux électeurs des régionalistes d’Unser Land (3,82% au premier tour).

Plus que deux candidats pour un siège de député (photo LG / Rue89 Strasbourg)

Plus que deux candidats pour un siège de député d’un an (photo LG / Rue89 Strasbourg)

Peu de consignes de vote

Les deux candidats ont organisé un meeting chacun, qui ont rassemblé leur camp mais pas les alliés traditionnels. À gauche, les écologistes n’ont pas donné de consigne de vote, une position justifiée par les contentieux de la politique nationale, malgré des expressions divergentes d’adjoints écologistes au maire socialiste de Strasbourg. À droite, l’UDI a pudiquement fait appel à « faire barrage au Front national » sans faire campagne. Ces jeux de partis semblent loin de préoccupations de ceux qui n’ont pas voté au premier tour. Il faut dire que le principe même de la « consigne » des partis fait partie du rejet de la politique.

Dans les quelques questions adressées aux deux candidats via « Questionnez vos élus », les différences ne sont pas ressorties comme au premier tour. Sans surprise, ils s’opposent tous les deux à la baisse des crédits de la Recherche envisagés par le gouvernement (moins 236 millions d’euros) et tous deux veulent défendre le régime local de santé, qu’ils n’estiment néanmoins pas en péril immédiat.

Quelques questions-réponses en ligne

Questionnés sur la Gestation pour autrui (GPA) et procréation médicalement assisté (PMA), Jean-Emmanuel Robert a réaffirmé son opposition, tout comme au mariage homosexuel. Quant à Éric Elkouby, il n’a pas voulu répondre à l’internaute qui a posé ces questions, qu’il a identifié comme un opposant. Pour lutter contre l’abstentionnisme, Jean-Emmanuel Robert pense que le vote obligatoire est l’une des solutions. Il prend l’exemple de l’Autriche où le vote est obligatoire et où les écologistes ont dépassé l’extrême-droite de très peu (50,3% contre 49,7%) le 22 mai. Pour Éric Elkouby, tout est question « d’écoute et de parole donnée. »

Retrouvez ces échanges sur Rue89 Strasbourg. En cliquant sur la colonne de droite (« candidats »), rubrique « questions par candidats ». il est possible de consulter les questions avec et sans réponses en fonction des dates de publication.

Réécouter l’interview de Jean-Emmanuel Robert (30 minutes)

Réécouter l’interview d’Éric Elkouby (30 minutes)

Les taux de participation à 12h et 17h seront publiés dès qu’ils seront connus et notre soirée électorale débutera vers 19h30, avec résultats et réactions des élus en direct.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la législative partielle de Strasbourg

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 504 visites. 33 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 339 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 614 visites. 8 commentaires.