Les Ateliers Ouverts ferment la porte aux artistes de Zone d’Art, ils reviennent par la fenêtre
Culture 

Les Ateliers Ouverts ferment la porte aux artistes de Zone d’Art, ils reviennent par la fenêtre

actualisé le 25/04/2019 à 15h27

Les Ateliers Ouverts fêtent leurs 20 ans les deux derniers week-end de mai. Mais ce sera sans Zone d’Art, l’un des plus gros regroupement d’ateliers d’artistes de Strasbourg, qui organise son propre événement les 27 et 28 avril. Victimes des divergences entre les deux structures, trois artistes résidents de Zone d’Art se sont vu refuser leur inscription au catalogue des Ateliers Ouverts.

En mai 1988, quelques artistes strasbourgeois regroupés au sein de l’association du Faisant invitent le maire et le conseil municipal à visiter l’atelier d’Hafid Mourbat. Ils souhaitent alerter les hommes et les femmes politiques sur la précarité de leurs lieux de travail. Face à l’état d’insalubrité du local, Marcel Rudloff, ancien maire de Strasbourg, proposera à Hafid Mourbat un nouvel atelier.

Membres de l'association Le Faisant en 1984 (Document remis / DR)

Membres de l’association Faisant en 1984 (Document remis / DR)

Les années suivantes, les artistes ouvrent leurs portes au grand public pour faire découvrir leurs œuvres dans une ambiance conviviale. En 1992, cent artistes participent déjà à cette nouvelle manifestation : les Ateliers Ouverts. À cette occasion, l’association du Faisant édite un carnet de 100 timbres représentant le travail de chaque artiste à coller dans un petit passeport en souvenir de ses visites.

Planche des timbres édités en 1992 (Document remis / DR)

Planche des timbres édités en 1992 (Document remis / DR)

En 1999, cinq artistes de l’association du Faisant achètent une friche industrielle dans la zone du port du Rhin à Strasbourg et la nomme Zone d’Art. Ils transmettent l’organisation des Ateliers Ouverts à deux jeunes étudiantes en Art, dont Sophie Kauffenstein qui fonde l’association Accélérateur de particules en 2007. La manifestation se professionnalise et continue de se développer. Dès 2009, pas loin de 300 artistes ouvrent les portes de 150 ateliers en Alsace.

« Trois sur quarante, c’est mensonger »

Jusqu’en 2017, la majorité des artistes ayant un atelier au sein de Zone d’Art participent aux Ateliers Ouverts. Mais l’année dernière, seuls quatre artistes s’inscrivent à la manifestation. Sophie Kauffenstein, coordinatrice et salariée de l’association Accélérateur de particules, qui organise les Ateliers Ouverts, n’a pas souhaité que cette situation se reproduise :

« Quand il n’y en a que trois artistes qui ouvrent dans un lieu qui en accueille 40, c’est de la publicité mensongère. Pour l’édition 2019, nous avons été plus stricts, Zone d’Art participe ou ne participe pas. Nous n’avons pas retenu les quelques uns qui se sont inscrits. Nous avons dit “Non”, que quelques uns ne participent pas, c’est une chose, mais qu’il y ait moins de la moitié de participation, ce n’est pas viable. »

De son côté, Didier Guth, un des associés et fondateurs de Zone d’Art rappelle que Zone d’Art n’est pas un collectif et regrette que les artistes en pâtissent :

« Nous sommes une société privée. Chaque artiste peut prendre des décisions individuelles. L’adresse de leur atelier se trouve ici et je trouve dommage qu’ils ne puissent pas apparaître sous leur nom propre dans le catalogue des Ateliers Ouverts. »

Sophie Kauffenstein estime que c’est à eux de se mettre d’accord pour être cohérents vis-à-vis du public :

« À Zone d’Art, il y a plein de portes, et il n’y en aurait qu’une ouverte… Inviter les gens alors que c’est loin, qu’il n’y a pas de desserte en transport en commun et que la majorité des portes soient fermées, c’est compliqué. Parallèlement Zone d’Art ouvre en décalé, s’ils veulent se désolidariser, il faut qu’ils le fassent jusqu’au bout. »

Zone d'Art (Document remis/DR)

Zone d’Art (Document remis/DR)

Lassitude et divergence d’opinion

Didier Guth explique que pour les résidents de Zone d’Art, les Ateliers Ouverts auxquels ils ont participé durant des années demandent trop d’implication. Il faut qu’ils se libèrent deux week-ends de suite lors d’une période printanière où ils doivent déjà jongler entre les expositions. Après des années, une majorité d’artistes locataires souhaitent tout simplement pouvoir à leur tour profiter de l’événement :

« Nous ne pouvions pas aller voir les copains qui ouvraient également leurs portes à cette occasion. L’an dernier, nous sommes allés dans les Vosges. C’était très sympathique. Nous avons donc décidé de maintenir l’idée d’ouvrir nos portes à d’autres dates pour être disponibles lors des week-ends des Ateliers Ouverts. »

Frais d’inscription et extension géographique

Les frais d’inscription sont aussi un frein important pour Zone d’Art qui voit le coût global de la manifestation comme une cagnotte qui pourrait être investie ailleurs. Sophie Kauffenstein rappelle qu’en tant que membres d’un atelier collectif, chaque artiste bénéficie de 50% de remise sur ses frais d’inscription.

« Le prix est fixe depuis plusieurs années et l’ensemble de la participation financière des artistes représente 10% du budget d’Accélérateur de particules. »

Pour Didier Guth, c’est aussi une manifestation qui perd son sens. Il voit dans l’augmentation du nombre de participants et l’étendue géographique toujours plus vaste de l’événement la disparition du lien entre les artistes et le tissu local. Au contraire, Sophie Kauffenstein voit dans la mutualisation des événements dans toute la région, avec les Ateliers Ouverts Grand Est, une occasion de gagner en visibilité en France.

Faire plus que de la communication pour les artistes

Avec 372 artistes exposants dans 132 ateliers, et plus de 25 000 visiteurs attendus, les Ateliers Ouverts sont devenus une institution, mais l’ambition d’Accélérateur de particules va plus loin. L’association ne se contente plus uniquement de faire bénéficier les artistes d’une communication en direction du grand public, mais elle souhaite les épauler au mieux en proposant des rencontres avec des professionnels.

« Les artistes peuvent échanger avec des commissaires d’exposition, des galeristes ou des chargés d’ateliers lors de rendez-vous de 25 minutes organisés au Bastion. Cette année, pour la première fois, ils pourront aussi bénéficier de conseils techniques grâce à la présence de juristes, comptables, ou d’experts d’Art en Réel ou d’Info Culture Conseil. »

La Semencerie - Strasbourg - Photo Alex Flores

La Semencerie à Strasbourg (Photo : Alex Flores / Ateliers Ouverts / DR)

Le week-end Zone d’Art

Toutes les portes de Zone d’Art et de son voisin Hubert Haberbusch, restaurateur de voitures de collection, seront grandes ouvertes dès 12h30 samedi 27 avril . Les œuvres de 40 artistes résidents et invités seront exposées dans les ateliers et dans les couloirs, des peintures monumentales seront installées sur la façade. En soirée, piano et performance électro acoustique vont résonner dans des ateliers choisis. Samedi, le groupe underground d’électro pop Alesia Cosmos revient après des années d’absence pour un concert original au milieu des carrosseries de voitures anciennes, ambiance garage assurée.

  • Week-end Zone d’Art, samedi 27 et dimanche 28 avril à partir de 14h, à Zone d’Art.
Naissance d’un Off des Ateliers Ouverts Les artistes refusés aux Ateliers Ouverts, Hervé Petit, Eban et Pinto Muñoz n’ont aucun ressentiment. Ils n’ont pas compris pourquoi ils n’étaient pas sélectionnés mais ils ne s’en offusquent pas. Ils ont toujours été enthousiasmés par les Ateliers Ouverts et ils seront d’ailleurs ouverts en marge de la manifestation : “Nous sommes des gens libres. Heureusement, si les artistes ne le sont pas… c’est grave !” Le Off des Ateliers Ouverts aura bien lieu au sein du bâtiment de Zone d’Art dans leurs ateliers respectifs avec des artistes invités : Christine Mosser, Eve Guerrier, Pascal Koenig et François Nowakowski (Corps Étranger), des interventions théâtrales de Jérome Léger et des activités conviviales. Un atelier ouvert comme les autres, à la seule différence qu'il ne figure pas dans la catalogue officiel des Ateliers Ouverts. Off des Ateliers Ouverts, les 17-18 et 25-26 mai, à Zone d'Art. Hervé Petit dans son atelier à Zone d'Art (Document remis / DR) Hervé Petit dans son atelier à Zone d'Art (Document remis / DR)

Palette de Marion Sautter (Document remis / Zone d’Art / DR)

Les 20 ans des Ateliers Ouverts

De son côté, Accélérateur de particules organise un vernissage hors du commun au Bastion 14. Une soirée attendue qui va pouvoir se prolonger exceptionnellement jusqu’à 3h du matin. En plus des foodtrucks, des concerts et des DJs, un espace lounge meublé éthiquement grâce à Emmaüs va être installé en extérieur. Exit les habituelles tentes blanches et bienvenue dans un monde cosy avec en prime une projection vidéo géante sur la façade et des sculptures commandées spécialement pour la soirée qui devraient être installées en extérieur – sous réserve d’autorisation.

« Cette fête sera encore plus dense que d’habitude avec une programmation musicale ambitieuse. Deux groupes et au moins trois DJs sont attendus. Quatre performances réalisées dans le cadre du festival INACT vont également avoir lieu tout au long de la soirée. »

L’organisation a souhaité cette année développer son engagement écologique en signant la charte d’engagement d’Éco Manifestation Alsace et a mis en œuvre plein de petites astuces pour décrocher le niveau deux. Le public sera mis a contribution.

  • Vernissage des Ateliers Ouverts, vendredi 17 mai à partir de 18h, au Bastion 14.
Vernissage des Ateliers Ouverts 2016 au Bastion (Photo : Alex Flores/Ateliers Ouverts/DR)

Vernissage des Ateliers Ouverts 2016 au Bastion (Photo : Alex Flores/Ateliers Ouverts/DR)

Les insomniaques pourront rejoindre le collectif de La Drèche pour une nuit blanche animée jusqu’à 8h du matin. Entre deux bâtiments, au pied des ateliers de menuiserie et de sérigraphie, concerts, bières et stammtisch seront au rendez-vous.

  • Nuit blanche, samedi 18 mai à partir de 20h, à la Drèche.

C’est la dernière année pour visiter La SemenceRIE, un immense hangar dans le quartier gare partagé par une trentaine d’artistes permanents. Les artistes de La SemenceRIE vont déménager avec dix autres structures au Garage Coop, au Port du Rhin en juillet 2019.

  • Fête avant déménagement, samedi 25 mai à partir de 20h, à La SemenceRIE.
Performance de Jérôme Rich à La Drèche en 2018 (Photo: Alex Flores / Ateliers Ouverts /DR)

Performance de Jérôme Rich à La Drèche en 2018 (Photo: Alex Flores / Ateliers Ouverts /DR)

Naissance d’un Off des Ateliers Ouverts

Les artistes refusés aux Ateliers Ouverts, Hervé Petit, Eban et Pinto Muñoz n’ont aucun ressentiment. Ils n’ont pas compris pourquoi ils n’étaient pas sélectionnés mais ils ne s’en offusquent pas. Ils ont toujours été enthousiasmés par les Ateliers Ouverts et ils seront d’ailleurs ouverts en marge de la manifestation :

« Nous sommes des gens libres. Heureusement ! Si les artistes ne le sont pas… c’est grave ! »

Le Off des Ateliers Ouverts aura bien lieu au sein du bâtiment de Zone d’Art dans leurs ateliers respectifs avec des artistes invités : Christine Mosser, Eve Guerrier, Pascal Koenig et François Nowakowski (Corps Étranger), des interventions théâtrales de Jérome Léger et des activités conviviales.

Un atelier ouvert comme les autres, à la seule différence qu’il ne figure pas dans la catalogue officiel des Ateliers Ouverts.

  • Off des Ateliers Ouverts, les 17-18 et 25-26 mai, à Zone d’Art.
Hervé Petit dans son atelier à Zone d'Art (Document remis / DR)

Hervé Petit dans son atelier à Zone d’Art (Document remis / DR)

Y aller

Vernissage des Ateliers Ouverts, vendredi 17 mai à partir de 18h, au Bastion 14

Week-end Zone d’Art, samedi 27 et dimanche 28 avril à partir de 14h, à Zone d’Art

Nuit blanche, samedi 18 mai à partir de 20h, à La Drèche

Fête avant déménagement, samedi 25 mai à partir de 20h, à La SemenceRIE

L'AUTEUR
Lizzie Lambert
Lizzie Lambert
Journaliste reporter d’images, pigiste à Rue89 Strasbourg. Intérêts : société, économie, nature, culture.

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 191 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 537 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 548 visites. 5 commentaires.