Les enseignants du collège Solignac exercent leur droit de retrait
L'actu 

Les enseignants du collège Solignac exercent leur droit de retrait

Presque tous les enseignants du collège Solignac du Neuhof ont décidé d’exercer leur droit de retrait vendredi matin, pour dénoncer l’insuffisance des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19.

Tous les enseignants du collège Solignac au Neuhof, sauf deux, ont exercé leur droit de retrait au matin du vendredi 13 novembre. Ils se sont réunis en assemblée générale pour alerter la direction du collège sur les défaillances des protocoles sanitaires, mis en place pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Les enseignants se sont réunis en assemblée générale vendredi matin (doc remis)

Lors de cette AG, les enseignants ont évoqué leurs difficultés pour faire respecter les gestes barrières aux élèves :

« Nous passons nos cours à dire aux élèves de remettre leur masque, ils l’enlèvent presque tous dans la cour, ils ne suivent pas les sens de circulation mis en place dans les couloirs, ont des contacts très rapprochés de manière affectueuse ou hostile, comme souvent chez les adolescents… »

En outre, les enseignants ont mis en avant plusieurs problèmes liés au collège :

« La ventilation est insuffisante car nous ne pouvons qu’entrouvrir les fenêtres : elles sont verrouillées et le chef d’établissement refuse de nous en fournir les clés arguant de raisons de sécurité. Les personnels d’entretien sont en sous-effectifs alors qu’ils sont débordés de tâches supplémentaires liées au protocole, par exemple nettoyer jusqu’au montant des chaises de toutes les salles de classe… »

95% d’élèves boursiers, pas assez de masques

Selon leurs observations, il n’est pas possible d’éviter une propagation par brassage, en raison d’engorgement persistant au niveau du portail d’accès lorsqu’arrivent les élèves, ou lors des groupes d’accompagnement personnalisé, d’EPS, de latin, à la cantine, dans la cour, dans les groupes de science ou d’aide aux devoirs, en permanence…

Dans cet établissement où 95% des élèves sont boursiers, il manque toujours des masques à fournir aux élèves qui en sont démunis. Des cas positifs ont été diagnostiqués dans au moins quatre classes du collège mais les enseignants n’ont pas été prévenus, parfois même l’établissement n’a pas été prévenu…

Compte-tenu de cette succession de manques au protocole sanitaire, les enseignants demandent « la mise en œuvre d’une organisation hybride (présentiel-distanciel) comme au lycée. » Cette proposition n’a semble-t-il pas les faveurs de la direction académique, dont une représentante s’est déplacée vendredi à la rencontre des enseignants.

Les enseignants ont prévenu que si la situation n’évoluait pas, ils utiliseraient à nouveau leur droit de retrait, dans le but de protéger leur santé.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Après trois séismes au nord de Strasbourg, Fonroche annonce un arrêt complet temporaire du puits de géothermie

par Rue89 Strasbourg. 5 101 visites. 7 commentaires.

Contre la loi de Sécurité globale, une marche nocturne mercredi

par Pierre France. 1 154 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Nouvelle grève dans les cantines de Strasbourg jeudi

par Pierre France. 731 visites. Aucun commentaire pour l'instant.