Les migrations en question pendant 4 soirées au cinéma Vox
L'actu 

Les migrations en question pendant 4 soirées au cinéma Vox

Du mardi 17 au vendredi 20 octobre, le cinéma Vox à Strasbourg présente la 2ème édition de « l’éthique en projection. » Chaque soir, des films suivis d’un débat inviteront les spectateurs à réfléchir sur les migrations.

« Souvent c’est sous un angle économique ou politique que l’on évoque la question de la migration. Le but de notre festival c’est d’aborder le sujet de façon collective et pluridisciplinaire, » explique Eva Letzgus, adjointe de direction des cinémas Trèfle à Molsheim et Vox à Strasbourg.

Du mardi 17 au vendredi 20 octobre, le cinéma Vox, en partenariat avec l’Ereral (Espace de réflexion éthique région Alsace), accueille la deuxième édition de « L’éthique en projection. » Cette année, le festival ouvre le débat autour de quatre étapes de la migration : le départ, l’arrivée, l’accueil et l’intégration. Des films grand public seront diffusés et suivis d’un débat, animé par des professionnels.

Affiche de l’édition 2017 de « l’éthique en projection » (doc remis)

Rendre les questions éthiques accessibles

À l’origine, le festival est né de la volonté de l’Ereral de rendre les questions éthiques, plus accessibles au public. Souvent, lors des journées internationales sur la question, seul les professionnels se déplacent.  « Lorsque je dis que je suis ingénieur de recherche sur les questions éthiques, les gens me regardent bizarrement. Ils ne savent pas de quoi il s’agit, » raconte Hélène Gebel, qui participe à la mise en oeuvre du projet. Globalement, l’Ereral dans son ensemble est assez peu connu.

L’établissement a été créé il y a 4 ans, à la suite d’un décret rendant obligatoire ce genre de structure dans chaque région. Il a pour mission de sensibiliser le grand public aux questions éthiques, telle que par exemple, la loi Claeys-Leonetti, la procréation médicalement assistée, etc.

Bande-annonce de La Pirogue, à l’affiche mardi soir (vidéo Orange / YouTube)

Une rencontre entre Michel Hasselmann, directeur de l’Ereral et Eva Letzgus, dans le TGV reliant Strasbourg à Paris, va permettre de concrétiser cette volonté de rendre accessible au grand public les problématiques éthiques. C’est à travers le cinéma que les organisateurs comptent sensibiliser les Strasbourgeois. L’année dernière, le festival s’était choisi un thème plus proche de la santé, le transhumanisme.

Après chaque projection, le festival invite des professionnels à débattre avec le public. Il y aura par exemple Tony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières et parrain de l’événement.  Il animera la discussion suivant la projection du film « La Pirogue, » le premier soir du festival puis il tiendra une conférence au lycée Jean-Rostand mercredi 18 octobre. Parmi les intervenants, citons également Pascal Hintermeyer, professeur de sociologie, et Francesco Vigneri, sociologue, qui animeront le débat suivant la projection de « Fuocoammare » ainsi que le philosophe Eric Fourneret, qui a notamment écrit plusieurs ouvrages sur la fin de vie.

Les films projetés ne sont pas des nouveautés mais ils posent des questions éthiques et amènent au débat. Présentés en versions originales sous-titrées, ce sont des films relativement courts, afin de laisser une large place aux échanges après la séance.

L'AUTEUR
Manon Weibel

En BREF

Manifestation à vélo vendredi, pour que Schiltigheim devienne cyclable

par Cassandre Leray. 1 commentaire.

La loi sur l’Alsace devant l’Assemblée nationale fin juin

par Cassandre Leray. 628 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Marché des créateurs revient place de Zurich dans une version augmentée

par Tristan Kopp. 1 110 visites. 1 commentaire.