« Les solutions à Parkinson se trouvaient dans le trou du cul d’un ver »
Vigies 

« Les solutions à Parkinson se trouvaient dans le trou du cul d’un ver »

À VOIR SUR

SCIENCES ET AVENIR

C’est une jeune doctorante alsacienne, Marie-Charlotte Morin, qui a remporté le concours de vulgarisation scientifique « Ma thèse en 180 secondes » avec son sujet sur les transformations d’une cellule issue du rectum d’un ver. En langage codé : le rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C.elegans. Il faut dire que Marie-Charlotte Morin n’a pas lésiné sur les phrases cultes qui ont plu à un auditoire hilare. Extraits :

  • « Ça ressemble à un doux fantasme de chercheur qui se prend pour Dieu. Ça nous arrive euh… pas mal. »
  • « Pour une cellule rectale, devenir un neurone parfaitement fonctionnel, c’est l’ascension sociale rêvée. »
  • « Tu es née rectale, tu finiras rectale. »
  • « Qui dit cellule instable, dit cancer. Donc on a des neurones tous neufs mais un cancer deux semaines après, c’est pas top. »
  • « Réparer des moëlles épinières lésées et refaire marcher des gens, oui tout ça grâce au rectum d’un ver ».

Du coup, Marie-Charlotte a remporté la première place du jury mais aussi le prix du public. Elle s’envolera avec deux autres étudiantes pour Montréal pour représenter la France au concours mondial du genre les 24 et 25 septembre.

Voir l’article complet sur Sciences et Avenir.

Tags
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Des militants écologistes ont occupé le terrain destiné à l’entrepôt type-Amazon à Ensisheim

par Thibault Vetter. 5 790 visites. 2 commentaires.

De plus en plus de canicules à craindre à Strasbourg

par Pierre France. 10 158 visites. 5 commentaires.

Gratuité des transports en commun en cas de forte pollution

par Manuel Avenel. 1 820 visites. 3 commentaires.