Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pour un Printemps social et solidaire à Strasbourg
Tribune 

Pour un Printemps social et solidaire à Strasbourg

par Collectif porte-voix.
Publié le 10 décembre 2020.
Imprimé le 17 janvier 2021 à 13:18
2 880 visites. 1 commentaire.

Dans une lettre ouverte, une vingtaine d’organisations demandent à la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian de faire du magasin Printemps de Strasbourg, dont la fermeture a été annoncée, un lieu dédié à l’économie sociale et solidaire.

Le 10 novembre 2020, le groupe Printemps a fait part de son intention de fermer sept de ses magasins à travers la France, dont celui de Strasbourg, dès les premiers mois de 2022. Alors que les licenciements des 180 employées débuteront en novembre et que notre société traverse une crise sociale et sanitaire sans précédent, nous, collectifs et organisations strasbourgeoises engagées pour la transformation sociale, solidaire et écologique du territoire, souhaitons vous faire part de notre préoccupation à propos de l’avenir qui sera réservé à ce site de plusieurs milliers de mètres-carrés.

Ne pas reproduire les installations de chaînes

Il s’agit désormais et très rapidement de se saisir de ce changement pour en faire une opportunité pour la vie des citoyens. Ainsi, dans le cadre du projet qui prendra la suite du Printemps, il est capital de ne pas reproduire les derniers choix d’aménagement dont les habitants et les associations n’ont pu qu’être les témoins ces dernières années, avec l’arrivée de grandes chaînes de la consommation de masse, dont les modèles reposent sur des modes de production écocidaires et socialement injustes (Primark, Five Guys, Burger King, Starbucks, etc.).

Le titre de « capitale européenne de l’Économie Sociale et Solidaire » de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg doit devenir une marque cohérente de l’aménagement de son territoire. De même, l’équipe municipale et métropolitaine récemment élue s’est engagée sur plusieurs mesures du Pacte pour la transition qui vont dans le sens de choix politiques forts dans l’installation des commerces. Parmi ces mesures, le point 9, mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire, propose des pistes d’actions pour changer de modèle commercial.

Le magasin Printemps à Strasbourg pourrait fermer dès 2022 (Photo Guilhem Vellut / FlickR / cc)

Des mètres-carrés en cohérence avec les valeurs de l’équipe municipale

Aussi, dès l’annonce de la fermeture du Printemps, la pétition « Transformer « Printemps » Strasbourg en lieu pour l’économie sociale, solidaire et locale » a été lancée. Celle-ci a déjà recueilli près de 1 200 signatures. Les signataires de ce courrier imaginent en effet que les 7 000 m² du Printemps pourraient aller à des projets plus cohérents avec leurs valeurs et celles affichées par l’équipe municipale : un lieu symbole de la transition accueillant des commerces solidaires et durables, des associations, des espaces d’accueil pour publics vulnérables, des zones dédiées au réemploi, au recyclage, à la réparation et à la valorisation des producteurs locaux, un lieu accessible de tous les Strasbourgeois et toutes les Strasbourgeoises.

Nos collectifs et organisations souhaitent par ce courrier porter votre attention sur cette initiative et solliciter une entrevue afin de pouvoir échanger sur la faisabilité d’un tel projet.

Nous sommes conscients des obstacles à sa réalisation, en premier lieu le coût des locaux. Néanmoins, des solutions innovantes pourraient être mises sur pied en coopération avec les associations, telles que l’utilisation de la location intercalaire, déjà expérimentée dans d’autres territoires ou des tiers lieux favorisant le réemploi, la réparation, le recyclage. Par ailleurs, la situation de crise sanitaire, sociale, environnementale et économique nous oblige à l’audace et à l’inventivité. Les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois que nous représentons attendent des actes politiques forts qui marqueront la métamorphose de notre territoire.

Les signataires regroupés sous l’égide du collectif Porte-Voix

  • Alsace Nature
  • Ca casse et ça repart
  • Citoyen pour le Climat Strasbourg
  • Collectif En Marge
  • Commown
  • Creative Vintage
  • Euroasis
  • La Cloche
  • La fresque du Climat Alsace
  • Ligue des Droits de l’Homme Strasbourg
  • Nous Voulons des Paysans Bas-Rhin
  • Vélorution Strasbourg
  • Youth for Climate Strasbourg
  • Et, au titre de la Coalition pour une mode durable
  • Alternatiba Strasbourg
  • CCFD Terre Solidaire Alsace
  • Colecosol Grand Est
  • Emmaüs Mundo
  • Humanis
  • Oxfam groupe local de Strasbourg
  • Résistance à l’Agression Publicitaire Strasbourg
  • Zéro Déchet Strasbourg
L'AUTEUR
Collectif porte-voix
Voir la liste des organisations signataires à la fin de la lettre.

En BREF

Samedi, huitième manifestation contre la loi de Sécurité globale

par Thomas Sevignon. 1 226 visites. 1 commentaire.

Arrêt définitif de la géothermie à Vendenheim, Fonroche se défend et perd la première manche

par Pierre France. 676 visites. 3 commentaires.

Une plainte pour viol déposée contre Julien Hohl, fondateur du label Deaf Rock

par Maud de Carpentier. 1 376 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×