Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
L’hôpital de Strasbourg, classé 4e en France par Le Point
Société 

L’hôpital de Strasbourg, classé 4e en France par Le Point

par Pierre France.
Publié le 27 août 2012.
Imprimé le 15 août 2022 à 23:31
11 452 visites. 2 commentaires.

L'entrée du Nouvel Hôpital Civil à Strasbourg (Photo HUS)

L’hebdomadaire Le Point a publié comme chaque année le palmarès des quelques 600 hôpitaux en France. Une analyse très fine passant au crible 63 disciplines. Il ressort que le CHU de Strasbourg est classé 4e sur plus de 600 établissements consultés. Pour les cliniques par contre, c’est le désert en Alsace: aucune dans le Top 50 général et très peu sont présentes dans les classements par discipline.


A la direction de l’Hôpital de Strasbourg, on a sablé le Champagne jeudi lors de la parution de la nouvelle livraison de Le Point (disponible en kiosques jusqu’au 23 août). Comme chaque année depuis 1998, l’hebdomadaire publie son classement des établissements de santé en France : plus de 600 hôpitaux questionnés, 537 cliniques. 63 disciplines étudiées pour les hôpitaux, 37 pour les cliniques, allant de la chirurgie esthétique à celle du canal carpien.

Sur les 50 meilleurs hôpitaux au classement général du Point, deux alsaciens : le CHU de Strasbourg progresse et se range à la quatrième place, derrière les CHU de Toulouse, Lille et Bordeaux. Les hôpitaux civils de Colmar pointent à la 27e place, en progression. Chez les cliniques par contre, aucune structure alsacienne n’est listé dans le classement général des 50 meilleurs établissements. Selon la méthodologie du Point, ces classements prennent en compte l’activité, les équipements, les spécialistes présents, la technicité sur certaines difficultés, etc.

Le CHU de Strasbourg a été particulièrement bien noté pour sa chirurgie du canal carpien (2e position, 19,54 sur 20), sa chirurgie de la colonne vertébrale (2e position, 18,76 sur 20), ses opérations sur la vésicule biliaire (2e position, 18,05 sur 20), et ses interventions sur l’oesophage et l’estomac (2e position, 18,67 sur 20). Dans de nombreuses spécialités, le CHU de Strasbourg est en tête du classement (5e sur la prothèse du genou, 4e sur les urgences de la main, 7e en neurochirurgie, 6e sur le traitement de l’épilepsie, 5e en chirurgie cardiaque…) et très souvent dans les 25 premières places.

Les hôpitaux universitaires sont en revanche curieusement absents des opérations sur la thyroïde. Mais les Strasbourgeois ont de la chance, car ils peuvent se reporter sur le Centre Paul Strauss, classé 10e dans cette discipline. Pour les urgences traumatologiques, les « vraies » urgences, le CHU de Strasbourg est à la 16e place, malgré la présence de tous les services possibles.

Patrick Guillot, directeur des Hôpitaux universitaires, est plutôt satisfait de cette position :

« Le classement du Point n’est pas un but en soi, mais il faut reconnaître qu’il est le plus complet et qu’il utilise une méthodologie reconnue par le secteur. Donc bien sûr, nous sommes satisfaits de constater que nos efforts sont reconnus. Depuis cinq ans que je dirige cet établissement, j’ai toujours veillé à ce que les équipes soient mobilisées au sein d’un projet d’ensemble. C’est une politique qui porte ses fruits puisque sur le traitement des accidents vasculaires cérébraux, nous étions absents il y a quelques années. Depuis que nous avons réorganisé la filière, avec la neurologie et l’imagerie à Hautepierre, nous sommes en 6e position. D’une manière générale, notre but est d’être bons partout, tout le temps. »

Les cliniques alsaciennes absentes

Très peu de cliniques alsaciennes sont listées dans les classements du Point. Tout juste peut-on citer  la clinique des Diaconesses à Strasbourg, 7e sur les urgences de la main, 10e sur la chirurgie de la colonne vertébrale, 16e sur la traumatologie du genou et 16e sur la chirurgie de la cheville, la clinique Sainte-Odile à Strasbourg, 12e sur les AVC, et la clinique de l’Orangerie à Strasbourg, 8e sur le cancer du sein et 17e sur la chirurgie des carotides.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Retour de la Grande braderie ce samedi : transports gratuits et sécurité renforcée

par Lucie Lefebvre. 1 586 visites. 7 commentaires.

L’association Deaf Rock veut continuer d’accueillir des services civiques

par Pierre France. 829 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution du Rhin après l’incendie d’un centre de tri de déchets industriels

par Nicolas Cossic. 3 442 visites. 2 commentaires.
×