Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Lilla Merabet accusée d’avoir favorisé la start-up de son compagnon
Vigies 

Lilla Merabet accusée d’avoir favorisé la start-up de son compagnon

par Pierre France.
Publié le 30 mai 2018.
Imprimé le 29 novembre 2021 à 09:02
8 514 visites. 5 commentaires.

À LIRE DANS LE CANARD ENCHAÎNÉ

Selon le Canard Enchaîné du mercredi 30 mai (qui n’a pas d’édition en ligne), Lilla Merabet, vice-présidente de la Région Grand-Est “en charge de la compétitivité, du numérique et de la filière d’excellence,” a omis de notifier la Haute-autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) qu’elle détient 90% des parts d’une holding financière, Oxymore Resolution. Mais surtout, l’hebdomadaire satirique révèle que le Semia, un incubateur de start-ups régionales, a “permis et alimenté le développement de Fibermetrix, une start-up spécialisée dans les rayons X, dirigée par le compagnon de Lilla Merabet.” Or il se trouve qu’avec sa délégation à la Région, Lilla Merabet est présidente du Semia.

En outre, FiberMetrix a bénéficié d’un investissement de 600 000€, en provenance d’un fonds géré par Capital Grand Est, une société de gestion en partie détenue par la Région Grand Est…

Lilla Merabet en décembre 2015 (Photo Jean-Philippe Vetter / Facebook)

Lilla Merabet en décembre 2015 (Photo Jean-Philippe Vetter / Facebook)

Lilla Merabet a répondu au Canard qu’elle “ne connaît pas toutes les start-ups que nous subventionnons,” ce qui fait réagir l’hebdomadaire satirique qui se demande “Et son conjoint ne lui dit rien ?”

Président de la Région Grand-Est, Jean Rottner a demandé au déontologue de la collectivité de se pencher rapidement sur cette affaire. Il devrait rencontrer sa vice-présidente lundi et s’exprimer ensuite. Le groupe socialiste et républicain du Conseil régional n’a pas attendu pour s’exprimer en revanche et a jugé dans un communiqué que ces éléments sont la “preuve d’une très mauvaise présidence…”. Le groupe Front national a également embrayé dans la journée pour se demander si l’élue passée de l’UDI à LREM “aura-t-elle la décence de démissionner” ?

Article actualisé le 30/05/2018 à 14h20 : Pour ajouter la réaction du Front national en fin d'article
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 698 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 492 visites. 1 commentaire.

Jeudi, une marche contre les violences sexistes et sexuelles

par Maud de Carpentier. 1 020 visites. 2 commentaires.
×