Seché Environnement en déficit suite à la grève à l’incinérateur de Strasbourg
Vigies 

Seché Environnement en déficit suite à la grève à l’incinérateur de Strasbourg

À LIRE SUR

LES ÉCHOS.FR

Une année 2014 en demi-teinte pour l'incinérateur strasbourgeois qui a connu un long mouvement de grève.

Une année 2014 en demi-teinte pour l’incinérateur strasbourgeois qui a connu un long mouvement de grève. (capture d’écran)

Les Échos indiquent sur leur site que le groupe Seché Environnement, qui exploite l’incinérateur de Strasbourg Sénerval depuis 2010, a enregistré une perte de 3,3 millions d’euros entre le 1er janvier et le 30 juin 2014. L’an dernier, le groupe avait réalisé un bénéfice de 5,6 millions sur la même période. Cette perte exceptionnelle (-8,9 millions en une année) s’explique par les conséquences de la grève exceptionnellement longue, 12 semaines, qui a paralysé le site strasbourgeois d’avril à juin 2014 et qui s’est terminée par un accord le 11 juin.

En effet, l’entreprise a dû provisionner 8,4 millions d’euros pour faire face à la situation car durant le conflit car les déchets (issus de nos poubelles) habituellement incinérés sur place ont été acheminés à Laval ou Besançon, dans d’autres usines d’incinération du groupe. Les revendications du personnel concernaient surtout les conditions de travail et de sécurité. D’après les grévistes, 90 incidents ont eu lieu en 2013, un « record mondial » pour ce type d’usine.

Malgré un chiffre d’affaire en repli, l’année 2014 devrait tout de même être positive pour Seché Environnement, qui estime que son bénéfice sera de 6,4 millions d’euros contre 15 millions l’année précédente. La mise en conformité des chaudières et les travaux réclamés par les salariés représentent un coût d’environ 3 millions d’euros.

Lire l’article complet sur Les Échos.fr

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

La loi sur l’Alsace devant l’Assemblée nationale fin juin

par Cassandre Leray. 670 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Marché des créateurs revient place de Zurich dans une version augmentée

par Tristan Kopp. 1 153 visites. 1 commentaire.

Strasbourg se mobilise pour Notre-Dame de Paris

par Rue89 Strasbourg. 1 501 visites. 3 commentaires.