Les bateaux électriques sans-permis pour naviguer sur l’Ill disponibles cet été
Vie pratique 

Les bateaux électriques sans-permis pour naviguer sur l’Ill disponibles cet été

Touristes et Strasbourgeois peuvent arpenter la ville à hauteur d’eau cet été, en naviguant sur des bateaux électriques sans permis. Les embarcations, louables à la journée ou à l’heure, permettent de faire le tour de Strasbourg en empruntant l’Ill et le canal de la Marne au Rhin. Alors que les premières embarcations devaient partir ce week-end, un problème de raccordement électrique du ponton au quai du Woerthel repousse le lancement du service.

Sur le quai du Woerthel, dans le quartier de la Petite-France à deux pas des anciens Ponts couverts, tout est déjà prêt pour le départ des premiers bateaux électriques autonomes de Strasbourg. Une flotte de 11 embarcations sera accessible courant juillet à toute personne pouvant justifier de sa majorité.

Les bateaux sont amarrés sur le quai Woerthel, dans le quartier de la Petite-France (Photo SA/ Rue89 Strasbourg / cc)

Avant de prendre les commandes des bateaux sans permis, les usagers devront tout de même suivre une formation de 15 minutes pour apprendre les commandes du bateau. Il sera question de former les gens aux interactions avec les autres les canoës, kayaks et les embarcations de Batorama qui demeurent prioritaires.

Les barques électriques disposent d’une autonomie de 8 heures, ce qui permet de se rendre théoriquement jusqu’à Illkirch-Graffenstaden, au sud de Strasbourg, et de revenir.

Un ponton a été spécialement crée pour accueillir les embarcations (Photo Simon Adolf/ Rue89 Strasbourg)

Jusqu’à 10 km/h

Deux types d’engins sont disponibles : les petits peuvent embarquer 7 personnes, pour un tarif de 40 euros de l’heure, quelque soit le nombre de personnes, ou les plus grandes jusqu’à 11 passagers, pour 50 euros de l’heure. Les bateaux, munis d’un levier « marche avant / marche arrière » et d’un volant peuvent aller jusqu’à 10 km/h (5,4 noeuds).

En année pleine, le service devrait fonctionner de mars à octobre, de 9h à 22h en semaine et jusqu’à 20h les week-ends. « Nous aimerions ouvrir ces balades fluviales durant le marché de Noël, c’est encore à l’étude », ajoute Nicolas Couderc, co-fondateur de la société Marin d’eau douce, qui gère ce parc de bateaux.

Des bateaux à 5 places devraient être disponibles à la location en 2019 (Photo Simon Adolf/ Rue89 Strasbourg)

Pas de date de mise en service précise

Les usagers des bateaux sont « libres du choix de leur itinéraire ». Cependant, certaines portions ne sont pas accessibles à tous. Les canaux de la Petite-France sont par exemple réservés aux personnes disposant d’un permis bateau fluvial. Les barques sont géolocalisées afin d’éviter que les personnes qui ne disposent pas de permis ne se rendent dans les secteurs interdits.

Malgré une inauguration officielle en présence du maire Roland Ries (PS) et de trois adjoints, la Ville de Strasbourg comme la société Marin d’eau douce n’ont pas pu fournir de date précise d’ouverture du service. Il aurait du fonctionner dès ce week-end pour les festivités du 14 juillet, mais un problème de raccordement électrique du ponton a repoussé le départ des premiers bateaux. Néanmoins, Nicolas Couderc évoque un lancement le vendredi 20 juillet. Cet article sera mis à jour dès que la date de disponibilité sera connue.

Aller plus loin

Le site de Marin d’eau douce avec la page dédiée à Strasbourg.

L'AUTEUR
Simon Adolf
Simon Adolf

En BREF

Des traces de sang retrouvées dans l’appartement du suspect de l’enlèvement de Sophie Le Tan

par Jean-François Gérard. 3 453 visites. 6 commentaires.

Disparition d’une étudiante de 20 ans à Schiltigheim, un homme de 58 ans en garde à vue

par Pierre France. 5 771 visites. 1 commentaire.

La deuxième version du futur Parc des expositions sera en bois

par Jean-François Gérard. 1 877 visites. 8 commentaires.