Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le projet de stockage de déchets nucléaires en Lorraine censuré
L'actu 

Le projet de stockage de déchets nucléaires en Lorraine censuré

par Nadège El Ghomari.
Publié le 6 août 2015.
Imprimé le 24 janvier 2022 à 20:15
1 485 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Prototypes de colis dans lesquels vont être emballés les déchets radioactifs, dans le laboratoire de Bure. (Photo Aurélien Glabas/Flickr/cc)

Prototypes de colis dans lesquels vont être emballés les déchets radioactifs, dans le laboratoire de Bure. (Photo Aurélien Glabas/Flickr/cc)

Mercredi 5 août, le Conseil Constitutionnel a censuré près 18 articles de la loi Macron dont celui sur l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, en Lorraine. Une victoire pour les écologistes puisqu’un amendement, initié par le député et sénateur de la Meuse Gérard Longuet (Les Républicains), concernant le projet Cigéo (Centre industriel de stockage géologique) avait été introduit à la loi Macron le 10 juillet et ce, sans vote ni débat, grâce à l’article 49-3 de la Constitution.

Selon le Conseil Constitutionnel, l’amendement sur le projet Cigéo serait un « cavalier législatif« , c’est-à-dire un article présentant des dispositions qui ne concernent pas le sujet traité par le projet de loi initial. L’amendement indiquait que le projet à Bure est « réversible » cela signifie qu’il est possible de récupérer les colis de déchets radioactifs, au moins pendant 100 ans, avant qu’une autre solution de stockage ne soit trouvée. Une disposition obligatoire depuis 2006 pour lancer les projets de ce type.

Une tentative de « passage en force » avait dénoncé Europe Écologie Les Verts (EÉLV). Sur Twitter, les anti-nucléaires n’hésitent pas à exprimer leur satisfaction après la décision des Sages.

Le ministère de l’Économie ne compte pas rester sur cet échec et annonce dans un communiqué son intention de relancer l’autorisation du projet Cigéo :

« L’expérimentation de l’enfouissement des déchets nucléaires (CIGEO) devrait faire l’objet d’une proposition de loi au premier semestre 2016. »

Un débat sera donc nécessaire sur le sujet et risque de mettre à mal les relations entre écologistes et le parti socialiste. On remarque d’ailleurs que la proposition de loi interviendra après les élections régionales en décembre. Sur son site, le parti écologiste EÉLV donne une autre alternative à l’enfouissement des déchets radioactifs :

« L’entreposage en sub surface à proximité des sites de production nucléaire, qui réduirait la concentration des risques, diminuerait les transports, et les nombreuses opérations à risque liées au retraitement et à la fabrication du MOX. »

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Déchets nucléaires : tout ce qu’il faut savoir sur le projet à Bure

Article actualisé le 06/08/2015 à 21h29
L'AUTEUR
Nadège El Ghomari
Nadège El Ghomari
Actuellement étudiante en Master de Journalisme et Médias Numériques à Metz. De passage à Rue89 Strasbourg pour les mois de juillet-août.

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 706 visites. 9 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 928 visites. 10 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 4 028 visites. 3 commentaires.
×