Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Loi « Sécurité globale » : comment ont voté les 15 députés alsaciens
Politique 

Loi « Sécurité globale » : comment ont voté les 15 députés alsaciens

par Jean-François Gérard.
Publié le 24 novembre 2020.
Imprimé le 16 janvier 2021 à 00:04
4 843 visites. 4 commentaires.

Les députés ont adopté loi controversée sur la « Sécurité globale » ce mardi 24 novembre. Voici le détail et les raisons des votes des députés d’Alsace.

Les députés français ont adopté la loi dite de « sécurité globale » à une large majorité : 388 votes « pour », 104 « contre » et 66 abstentions. Le texte suscite les critiques de collectifs de journalistes, associations et ONG de défense des libertés publiques, ainsi que du conseil des droits de l’homme de l’ONU ou même, fait rare, de la Commission européenne. Les inquiétudes portent sur des menaces sur le droit de manifester et d’informer. La majorité rétorque qu’elle clarifie des situations, comme l’usage de drones et le recours à des sociétés privées, et protège les membres des forces de l’ordre de campagnes de haine ciblées sur les réseaux sociaux.

Point névralgique de la contestation, l’article 24 punit jusqu’à un an d’emprisonnement, la diffusion du visage ou « tout autre élément d’identification » de policiers (sauf leur matricule RIO qu’ils sont censés arborer) dans l’exercice de leurs fonctions dans le « but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique ». Une notion floue qui « sera difficilement applicable » selon le président du tribunal judiciaire de Paris, tandis que les « atteintes à la personne humaine » sont déjà punies par le code pénal.

Jeanne Barseghian inquiète pour les libertés fondamentales

Dans un communiqué, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian a pris position sur la loi de « Sécurité globale » :

« Certaines de ses dispositions sont inquiétantes et critiquées par de nombreuses associations, journalistes et citoyens. C’est notamment le cas de l’article 24 ou des dispositions sur l’usage des drones. Depuis la Capitale européenne des Droits de l’Homme, je défends et nous défendrons toujours les droits humains autant que les libertés fondamentales. »

La maire écologiste réaffirme sa confiance en la police municipale, dont elle entend améliorer les conditions de travail : « locaux, équipements, reconnaissance des risques psycho-sociaux, de la pénibilité et du travail… » Elle conclut en appelant « l’État à ne pas de désengager » de la sécurité en y consacrant « les moyens financiers et humains adéquats. »

13 pour, 1 abstention et 1 contre en Alsace

Parmi les 15 députés alsaciens, les 5 représentants des groupes « La République en Marche » et « Agir Ensemble » ont voté « pour ». Pour le Modem, troisième membre de la majorité présidentielle, Bruno Fuchs s’est abstenu, contrairement à la consigne de groupe, qu’a suivie de son côté Sylvain Waserman.

À droite, les 7 députés « Les Républicains » ont voté « pour » conformément à la position du parti. Enfin, l’ancienne marcheuse Martine Wonner (groupe Libertés et Territoires) a voté « contre », à l’instar de la majorité de son nouveau groupe.

Modification au Sénat et manifestations

Le texte va désormais être étudié par le Sénat. La droite, majoritaire, a prévu de « corriger » l’article 24 « inapplicable et inconstitutionnel » et « un marché dupe pour les policiers qui n’en retireraient aucune protection ». Le Conseil constitutionnel sera également saisi.

Des manifestations sont prévues ce samedi 28 novembre dans plusieurs ville de France, dont Strasbourg à partir de 11h30 place de la République.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Une plainte pour viol déposée contre Julien Hohl, fondateur du label Deaf Rock

par Maud de Carpentier. 1 309 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Plainte déposée contre un livreur Deliveroo qui « refuse de servir les juifs »

par Pierre France. 2 969 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une techno-parade à vélo, « covid compatible » samedi

par Pierre France. 2 252 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×