Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
L’Université de Strasbourg invente le disque dur en plastique
Vigies 

L’Université de Strasbourg invente le disque dur en plastique

par Leïla Marchand.
Publié le 1 juin 2015.
Imprimé le 08 décembre 2021 à 01:19
1 437 visites. 2 commentaires.
À LIRE SUR

L’USINE DIGITALE

Capture d’écran du site de l’Usine Nouvelle

Les disques durs sur lesquels sont stockées les données des ordinateurs seront peut-être bientôt intégralement en plastique. Une équipe de chercheurs de l’Institut Charles Sadron, de l’Université de Strasbourg, a mis au point une technique pour « écrire un message moléculaire sur un polymère synthétique ». Il s’agit « première mondiale » d’après L’Usine Digitale, le site économique qui relaie l’information ce lundi 1er juin.

L’astuce est simple : là où un disque dur traditionnel code l’information numérique sous la forme de 0 et de 1 sur ses pistes magnétiques, le disque dur en plastique utilise deux unités monomères, l’élément de base des polymères, qui différent selon l’état 0 ou 1. Ces monomères sont ensuite associés pour créer une séquence codée. « Ce type de synthèse est en général fastidieux mais les chercheurs ont mis au point une stratégie, basée sur des réactions efficaces et chimiosélectives, qui permet de simplifier et d’accélérer le processus », précise le communiqué de l’université.

L’intérêt de cette nouvelle technique ? Augmenter considérablement les capacités de stockage, pour se rapprocher de celles des chaînes ADN, qui codent le génome des êtres vivants. En effet, « dans la nature, l’information génétique est stockée dans des chaînes d’ADN sous la forme de séquences de monomères. »

Lire l’article complet sur L’Usine Digitale.

Article actualisé le 16/07/2017 à 14h52
L'AUTEUR
Leïla Marchand
Leïla Marchand
Ex-journaliste à Ouest-France, je termine deux années de formation au journalisme web à Metz. Je suis à la rédaction de Rue89 Strasbourg pour le mois de juin.

En BREF

Mouvement de grève à la CTS : des perturbations à prévoir dès samedi

par Maël Baudé. 1 824 visites. 2 commentaires.

La Ville prête à acheter la Semencerie

par Pierre France et Maud de Carpentier. 2 062 visites. 2 commentaires.

Espérant contrer le virus, la préfecture ajoute de nouvelles contraintes au Marché de Noël

par Pierre France. 4 090 visites. 11 commentaires.
×