Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Manifestation contre l’implantation de l’entreprise Huawei à Brumath et les Instituts Confucius jeudi
L'actu 

Manifestation contre l’implantation de l’entreprise Huawei à Brumath et les Instituts Confucius jeudi

par Louise Chappe.
Publié le 16 mars 2021.
Imprimé le 17 septembre 2021 à 00:06
4 403 visites. 5 commentaires.

L’association « Initiative Citoyenne » appelle à manifester jeudi 18 mars contre l’implantation de l’entreprise Huawei à Brumath. Les organisateurs demandent aussi la fermeture des Instituts Confucius en France.

L’association française « Initiative Citoyenne« , qui milite pour le respect des doits humains en Chine, organise une manifestation statique contre l’implantation de l’entreprise Huawei à Brumath jeudi 18 mars de 11 heures à 13 heures. Cette action se déroulera devant le conseil régional du Grand Est à Strasbourg. Un lieu qui n’a pas été choisi au hasard. La commission permanente du conseil régional du Grand Est a en effet validé, le 12 février, l‘attribution d’une subvention de 800 000 euros à la filiale de Huawei chargée de la création d’une nouvelle entreprise à Brumath.

D’autres associations, militant pour le respect du droit des humains en Chine, se joindront à cette mobilisation. Le Collectifs Strasbourg for Uyghurs, Liberté au Tibet, l’Institut Ouïghour d’Europe, l’association Tibétaine de Strasbourg, l’association Falun Dafa France seront notamment présentes lors de ce rassemblement.

Manque d’éthique, risque environnemental et danger pour la sécurité nationale

Brigitte Guiraud, présidente de l’association « Initiative Citoyenne », demande l’arrêt de ce projet pour des raisons éthiques :

« Les associations de lutte pour le respect des droits de l’Homme ont été choquées de voir la région attribuer 800 000 euros de subvention à l’entreprise Huawei qui dépend pourtant de la dictature chinoise. Pourquoi donner une telle somme à cette entreprise qui est un instrument de répression de la population Ouïghour en Chine ? »

L’entreprise Huawei a en effet développé un système de reconnaissance faciale qui permet d’identifier les personnes appartenant à la population Ouïghour.

Manifestation contre les Instituts Confucius à Rouen en Octobre 2020 (Photo Brigitte Guiraud)

Brigitte Guiraud dénonce aussi l’impact environnemental engendré par la création d’une nouvelle usine de télécommunication en Alsace. « Il y aura une prolifération de la 5G qui entrainera un pillage des ressources naturelles, notamment des terres rare, » affirme Brigitte Guiraud. La sécurité nationale est aussi au cœur des inquiétudes de la présidente de l’association « Initiative Citoyenne » : « les salariés de Huawei implantent dans leurs produits des logiciels permettant de collecter nos informations et de nous espionner ».

« Le régime de Pékin utilise les Instituts Confucius comme un cheval de Troie »

La manifestation se poursuivra devant l’Institut Confucius de Strasbourg de 14 heures à 16 heures. Pour Brigitte Guiraud ces institutions offrent une éducation influencée par la politique chinoise :

« Nous demandons la fermeture des Instituts confucius car le régime de Pékin les utilise comme un cheval de Troie. Les étudiants apprennent que Taïwan est une province chinoise, que le Tibet a été libéré par la Chine et ils n’entendront jamais parler de la manifestation de la Place de Tian’anmen. Les pensées d’une dictature s’infiltrent dans notre démocratie. »

En octobre 2020 l’association « Initiative Citoyenne » avait déjà organisé une première manifestation à Rouen pour demander la fermeture des Instituts Confucius. Pour cette nouvelle mobilisation Brigitte Guiraud attend une centaine de participants.

Y aller

Manifestation contre l’implantation de l’entreprise Huawei à Brumath, jeudi 18 mars de 11 h à 13h, devant le Conseil Régional, 1 place Adrien Zeller, Strasbourg – Wacken. L’évènement sur Facebook.

Manifestation contre les Instituts Confucius, jeudi 18 mars de 14h à 16h, 29 rue du Maréchal Foch, Strasbourg.

Article actualisé le 17/03/2021 à 10h38
L'AUTEUR
Louise Chappe
Louise Chappe
Etudiante en Relations Internationales. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Cinq personnes logées après une tentative ratée d’ouverture de squat à la Meinau

par Martin Lelièvre. 7 921 visites. 4 commentaires.

Les riverains du camp de Montagne Verte choqués par l’abandon des réfugiés

par Thibault Vetter. 4 997 visites. 8 commentaires.

Satisfaits après quelques heures de grève, les conducteurs de bus CTBR reprennent la route mardi

par Guillaume Krempp. 1 400 visites. 1 commentaire.
×