Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Manifestation vendredi pour la réouverture du jardin du Palais du Rhin
L'actu 

Manifestation vendredi pour la réouverture du jardin du Palais du Rhin

par Maud de Carpentier.
Publié le 7 septembre 2022.
Imprimé le 27 septembre 2022 à 09:16
2 973 visites. 1 commentaire.

Quatre associations du quartier de la Neustadt appellent à un rassemblement ce vendredi 9 septembre, devant le Palais du Rhin, afin de demander la réouverture du jardin attenant. Un immense parc arboré aux abords du centre-ville… fermé au public depuis sept ans.

« On veut rouvrir ce jardin, mais c’est un long combat. » Johann Buglnig est secrétaire de l’Association Quartier Vosges Neustadt. Et depuis 2018, son association, ainsi que trois autres, se battent pour la réouverture du jardin du Palais du Rhin au public. Sans succès.

« Je connais bien ce jardin », explique le jeune retraité qui réside avenue des Vosges depuis 25 ans :

« C’est là que j’allais me promener avec mes enfants, c’était là également que les personnes âgées se retrouvaient, l’association du Fossé des XIII y organisait des évènements de quartier en 2014… Et puis un jour, ils l’ont fermé. Aujourd’hui, il est à l’abandon, il y a des détritus le long des grilles, des branches qui tombent et qui ne sont pas ramassées. Il y a même des arbres en train de mourir… »

Le jardin du Palais du Rhin reste vide depuis maintenant sept ans. Seules quelques voitures des employés de la Drac Grand Est y ont droit de résidence. (Photo MdC / Rue89 Strasbourg / cc)

Un dossier qui piétine depuis trois ans

Mais alors pourquoi l’État – propriétaire de ce magnifique parc arboré et historique, qui jouxte la place de la République, et qui est collé au siège de la Direction des affaires culturelles (Drac) Grand Est – a-t-il décidé de fermer le lieu au public en 2015 ? « À l’origine, on nous a expliqué qu’il était fermé en raison de travaux qui étaient réalisés sur la toiture du bâtiment. Puis, on nous a dit que c’était à cause du plan Vigipirate… Et depuis, plus rien », explique, amer, Johann Buglnig.

Le secrétaire de l’association Quartier Vosges Neustadt raconte pourtant qu’il y a quatre ans déjà, sous la précédente municipalité de Roland Ries (PS), les équipes de la mairie étaient prêtes à signer une convention avec l’État pour prendre en charge la gestion de l’espace vert à partir de 2018, une fois les travaux terminés. En vain. « L’actuelle municipalité suit la même direction et nous soutient également », ajoute le retraité, mais pointe la responsabilité du côté de l’État :

« On piétine carrément. On a contacté le ministère de la Culture, qui nous renvoie à la Drac, qui nous renvoie à la préfecture, qui nous dit : Vigipirate… »

Le jardin du Palais du Rhin, à l’abandon, n’est plus entretenu par l’État, propriétaire. (Photo MdC / Rue89 Strasbourg / cc)

Un rassemblement à 13h, vendredi 9 septembre

Les quatre associations qui portent ce combat ont donc décidé de passer à une action plus visible, en organisant un rassemblement ce vendredi 9 septembre, à 13h, devant le Palais du Rhin. « On a tapé à beaucoup de portes, il est temps maintenant de nous entendre ! »

Le secrétaire de Quartier Vosges Neustadt affirme que la maire Jeanne Barseghian (EE-LV) devrait passer les soutenir, ainsi que l’ancien premier adjoint Alain Fontanel (Renaissance), ou encore Suzanne Brolly, adjointe en charge des Espaces verts.

Selon Johann Buglnig, ce combat rassemble par ailleurs tous les habitants du quartier. « Nous sommes quatre associations qui représentons la mixité sociale de ce quartier. L’Association du Centre socio-culturel du Fossé des XIII est orientée vers la jeunesse, mais il y a aussi l’association Envie de quartier qui milite pour la floraison des quartiers, et ADQIS qui se bat pour le patrimoine et la défense du quartier impérial de Strasbourg ».

Une pétition en ligne a déjà rassemblé près de 800 signatures.

Y aller

Rassemblement pour la réouverture du jardin du Palais du Rhin, vendredi 9 septembre à 13h. Place de la République à Strasbourg-Neustadt.

L'AUTEUR
Maud de Carpentier
Maud de Carpentier
Diplômée à Lille en 2012, journaliste radio à Paris et Marseille, à Strasbourg depuis 2020 pour réaliser des enquêtes au long cours.

En BREF

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 764 visites. 2 commentaires.

Oui, l’État a l’obligation légale de proposer aux étrangers un hébergement d’urgence, même sans titre de séjour

par Camille Balzinger. 33 826 visites. 2 commentaires.

Rassemblement pour l’énergie nucléaire samedi à Strasbourg

par Pierre France. 3 005 visites. 13 commentaires.
×