Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Une centaine de personnes place Kléber appellent à l’aide pour l’Ukraine
L'actu 

Une centaine de personnes place Kléber appellent à l’aide pour l’Ukraine

par Pierre France.
Publié le 24 février 2022.
Imprimé le 04 février 2023 à 03:54
2 165 visites. 1 commentaire.

Jeudi après-midi, un rassemblement spontané a rassemblé entre 80 et 100 personnes en soutien à l’Ukraine, suite à l’invasion de ce pays par la Russie le matin même. Les expatriés ukrainiens ont témoigné de leur sidération.

Après l’appel de l’association Promoukraïna, entre 80 et 100 personnes se sont rassemblées place Kléber à Strasbourg, en soutien à l’Ukraine et pour dénoncer l’invasion du pays par des militaires russes. Parmi les personnes présentes se trouvaient des Ukrainiens établis ou de passage à Strasbourg, ainsi que des Strasbourgeois dont quelques conseillers et conseillères municipaux.

Une centaine de personnes se sont déplacées (Photo Evan Lemoine / Rue89 Strasbourg / cc)

Georgi, prénom d’emprunt, travaille au Conseil de l’Europe et habite à Strasbourg depuis sept ans. Il témoigne en tenant un large drapeau ukrainien :

« Je me suis réveillé ce matin à 4 heures avec mon pays en guerre, des avions qui survolent nos villes, des missiles qui tombent… C’est un cauchemar. La situation était stabilisée dans le Donbass, maintenant qui sait jusqu’où ce conflit peut aller ? »

L’appel au rassemblement a été diffusé quelques heures plus tôt (Photo Evan Lemoine / Rue89 Strasbourg / cc)
Yegor a tenté de haranguer l’assemblée (Photo Evan Lemoine / Rue89 Strasbourg / cc)

« C’est l’Europe qui est attaquée ! »

À côté, Yegor est avocat inscrit au barreau de Strasbourg. À l’aide d’un mégaphone, il s’adresse à la petite foule, qui a formé un cercle : « Soutien à l’Ukraine ! Stop Poutine ! » Les slogans sont repris par l’assemblée, sans grande énergie. Il précise :

« Il faut soutenir notre pays, qui est isolé et se retrouve seul face à la Russie désormais ! Aujourd’hui, c’est à l’Europe qu’il a déclaré la guerre ! Les Ukrainiens sont prêts à se battre. Depuis 2014 (date de l’invasion russe de la Crimée, NDLR), nous savions que Poutine voulait la guerre. J’appelle les Russes à exprimer leur désapprobation, même si c’est difficile. Nous sommes des peuples frères, pourquoi ils nous envahissent ? »

Anna a déjà fui le Donbass en 2014 (Photo Evan Lemoine / Rue89 Strasbourg / cc)

Anna, la quarantaine, porte un petit carton avec « Arrêtez Poutine terroriste » inscrit dessus au feutre noir. Elle est en pleurs :

« J’ai fui l’Ukraine en 2014, lorsque la Russie a soutenu la sécession du Donbass. Je viens de Louhansk. Il n’y a aucune autre manière d’arrêter Poutine que la force. Les sanctions économiques n’ont aucun effet, c’est un terroriste. Tout ce qu’il dit n’est que mensonges. Il a déclenché une guerre totale contre l’ensemble de notre pays, des bombes sont tombées à Kiev, à Odessa, à Kharkov… »

Bâtiments aux couleurs de l’Ukraine

Dans un communiqué, la Ville de Strasbourg a indiqué que par « solidarité avec le peuple ukrainien qui subit une attaque militaire russe d’une intensité inégalée, trois bâtiments de la Ville seront habillés dès jeudi soir aux couleurs de l’Ukraine : l’Hôtel de Ville, le centre administratif, et le Pont Beatus Rhenanus (le pont du tram sur le Rhin, NDLR). »

Conseiller municipal d’opposition, Alain Fontanel (LREM) demande à la maire Jeanne Barseghian (EELV) que « le conseil municipal condamne, auprès de l’Ambassadeur de Moscou à Strasbourg, cette violation du droit international et suggère d’établir les contacts avec l’Ambassadeur d’Ukraine pour lui réaffirmer notre pleine et entière solidarité face à l’agression dont son pays est victime en conduisant symboliquement une délégation de notre Conseil municipal dans ses locaux en territoire ukrainien ».

Une manifestation européenne en soutien à l’Ukraine est prévue samedi 26 février à partir de 15h, place Kléber à Strasbourg.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Après un accident mortel, une marche organisée vendredi pour des routes moins dangereuses à Cronenbourg

par Pierre France. 809 visites. 4 commentaires.

Réforme des retraites : près de 20 000 manifestants à Strasbourg ce mardi 31 janvier

par Guillaume Krempp. 6 671 visites. 9 commentaires.

Le budget de crise de la Ville de Strasbourg en débat au conseil municipal

par Pierre France. 885 visites. 5 commentaires.
×