Au marché de Hautepierre, « on vend tout 20 centimes de moins au kilo »
Société 

Au marché de Hautepierre, « on vend tout 20 centimes de moins au kilo »

Photo Abdesslam Mirdass, sons Fanny Laemmel

Qu’est-ce qui fait le succès du marché de Hautepierre ? Ses prix particulièrement bas ? La diversité de ses stands ? Son atmosphère multiculturelle ? Rencontre avec celles et ceux qui font vivre ce marché chaque samedi matin. Reportage en images et en sons.

C’est le marché le plus grand de Strasbourg mais aussi le moins cher et sans aucun doute le plus multiculturel. On y vient de loin : des autres villes de l’Eurométropole, mais aussi de Saverne, Mulhouse ou encore d’Allemagne.

Qu’ils viennent du quartier ou qu’ils fassent cent kilomètres, les clients sont souvent des habitués. Les prix des produits valent le détour et en prime « on trouve tout ici ». Fruits et légumes, poisson, tapis, boulangerie, poulet rôti et stands de tout-à-un-euro.

On y croise surtout plus de nationalités différentes que dans les autres marchés de la ville – dans les allées et derrières les stands : des Marocains surtout mais aussi des Algériens, des Turcs, des Allemands, des Vietnamiens, des Tchétchènes, pour en citer quelques uns.

Y aller

Marché de Hautepierre, tous les samedis de 7h à 13h, place André Maurois à Strasbourg-Hautepierre

L'AUTEUR
Fanny Laemmel
Fanny Laemmel
Journaliste vidéo - À cheval entre Strasbourg et Paris mais toujours à vélo !

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 412 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 290 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 575 visites. 8 commentaires.