Au marché de la Krutenau, Pierre Le Crieur déclame les petits mots des passants
Société 

Au marché de la Krutenau, Pierre Le Crieur déclame les petits mots des passants

Quelques bons et moins bons mots récoltés par Pierre, un mercredi midi (vidéo JFG / Rue89 Strasbourg)

Un mercredi matin sur deux, les habitués du marché de la Krutenau à Strasbourg ont le droit au spectacle de Pierre Le Crieur. Ce comédien déclame à haute voix les petits mots que les habitants laissent à son intention.

Il est là depuis le 31 janvier, un mercredi sur deux. En costume, Pierre déclame à la foule sur le marché quelques bons (ou moins bons) mots à midi. D’où sort-il ces blagues, coups de gueule, annonces, et déclarations d’amour ?

Je reçois « 30 à 50 messages par quinzaine », explique le comédien quelques minutes avant de débuter. Comment ? Dans des boîtes déposées dans les bars du quartier de la Krutenau à Strasbourg : le Local, Mémé dans les orties, le Café bretelle, le Marché bar et bien sûr le jour-même, place de Zurich, où il tient une petite place entre un stand d’olives et un boucher :

« Je ne fais pas de censure, sauf les insultes personnelles. On peut parler d’un événement, d’une association, tant que ça n’a pas un caractère trop commercial. Le but, c’est de se dire en vrai les choses qu’on ne se dit plus que sur Facebook. »

Entre deux stands, Pierre crie une déclaration d’amour laissée par un passant. Pas sûr que l’intéressée ait reçu le message et retrouvé le signataire. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Peu de messages engagés

Après quatre séances, quels sont les petits mots qui ont le plus surpris Pierre ? « Emma Fritsch, je t’aime ! », une déclaration non signée, ou encore « Jacques Chirac président ! »

À demi-mot, le comédien semble un peu regretter la teneur des messages dans ce quartier à la réputation « engagée » :

« J’ai peu de message politiques et beaucoup de messages poétiques. »

Sur une mini-estrade, Pierre enchaîne avec aisance. Il met le ton, improvise, salue les passants. Le monde attire le monde et jusqu’à une vingtaine de personnes regardent le spectacle d’un quart d’heure. Quelques uns sont déjà des habitués.

C’est au moment de remercier le public à l’issue du show (à découvrir dans la vidéo en tête de cet article) que Pierre a la voix un peu cassée. Le spectacle se conclut par un petit tour de chapeau, pour ceux qui voudraient laisser une pièce.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Le bar La Solidarité vandalisé dimanche soir

par Judith Barbe. 1 430 visites. 2 commentaires.

Coupe du monde : Strasbourg en fête après la victoire des Bleus!

par Guillaume Krempp avec Jean-François Gérard. 2 924 visites. 2 commentaires.

Ouverture d’une enquête judiciaire sur la mort de Naomi Musenga

par Jean-François Gérard. 1 742 visites. 2 commentaires.