Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Marta des bois, un livre-disque pour enfants, à la mode des années 80
Société 

Marta des bois, un livre-disque pour enfants, à la mode des années 80

par Pierre France.
Publié le 26 février 2014.
Imprimé le 29 juin 2022 à 17:11
2 876 visites. 3 commentaires.
Marta des Bois (doc remis)

La couverture de Marta des Bois (doc remis)

Une petite équipe d’illustrateurs et de musiciens strasbourgeois aura mis près de quatre ans pour accoucher d’un livre-disque pour enfants. Marta Des Bois est un conte raconté, chanté et joué sur un grand disque vinyle rose et un livret. Un bel objet, entièrement autoproduit. Un hommage aux années 80, au temps des choses palpables et des histoires longues.

Que font des illustrateurs et des musiciens quand ils se retrouvent à partager quelques bières ensemble ? Bon, mauvaise question. Mais il arrive que de ces réunions créatives naisse quelque chose de concret. C’est ce qui s’est passé il y a plus de quatre ans, probablement au Troc’afé à Strasbourg. Du côté des illustrateurs, Anne Royant, Claire Frossard, issus des Arts Décos et du côté des musiciens, Emmanuel Rémy, Neil Ovey et Sylvain Dorange. C’est Emmanuel Rémy, enseignant de musique installé à Strasbourg, qui a les meilleurs souvenirs de cette discussion :

« On avait tous l’envie de produire un « bel objet » graphique et musical. Quelque chose de palpable, ambitieux et qui nous ressemble. On en a parlé entre nous plusieurs fois avant que ça ne devienne un vrai projet, pour lequel il allait falloir qu’on consacre du temps. L’objectif était de produire quelque chose de beau et qui n’existe pas dans l’édition traditionnelle. On s’est assez vite accordés sur un livre pour enfant, qui serait accompagné d’un environnement sonore. On avait le concept de base. »

Voilà comment est né Marta Des Bois, conte musical pour enfants sur un livre-disque vinyle de 33 tours. L’histoire est une quête au pays des rêves, avec des pépites pour petits et grands à l’intérieur.

Mais il faudra quatre ans aux cinq amis pour accoucher de leur livre-disque ! Car tous ont dû mener ce projet en sus de leurs activités professionnelles respectives, comme l’explique Claire Frossard, illustratrice installée à Strasbourg :

« Les éditeurs contactés ont tous trouvé le projet « super mais… » invendable. On a assez vite compris que si on voulait voir sortir Marta Des Bois un jour, il allait falloir l’éditer nous mêmes. Donc on a décidé d’investir une dizaine de milliers d’euros pour en produire 500 exemplaires et les vendre nous-mêmes. On savait bien qu’on n’allait pas gagner notre vie avec ça. Du coup, la réalisation des images et des sons, la post-production sonore, s’est faite sur notre temps libre avec beaucoup d’allers et retours entre nous cinq, et c’est ce qui a pris du temps. »

Un style flamboyant et fin à la fois, le résultat de la conjugaison de deux talents d'illustratrices (doc remis)

Un style flamboyant et fin à la fois, le résultat de la conjugaison de deux talents d’illustratrices (doc remis)

Claire Frossard a dessiné les personnages, Anne Royant les décors, tout au stylo fin Rothring, ce qui donne aux 24 pages de Marta Des Bois un style très précis et flamboyant à la fois. Sur chaque double page, le lecteur peut passer de longues minutes à repérer les mille détails. Aucun texte ne s’insère sur les images, il est relégué sur la pochette du disque.

Une à deux minutes de narration, de musique et de bruitages par page

Un foisonnement qui se retrouve dans la production sonore qui accompagne les illustrations. Pour chaque page, Emmanuel Rémy, Neil Ovey et Sylvain Dorange ont produit entre une et deux minutes de narration, accompagnée de bruitages et de musiques originales. Emmanuel Rémy détaille le processus de création :

« Quand les pages nous arrivaient dessinées, nous avions notre scène. On se mettait tous ensemble et on composait les morceaux à l’inspiration. Ça s’est fait très naturellement. Puis les voix et les bruitages ont été ajoutés en post-production par Sylvain. Un travail qui a pris 18 mois quand même… »

Mais pourquoi avoir choisi un disque vinyle pour l’environnement sonore, et pas un CD ou une clé USB ? C’est Emmanuel Rémy qui répond :

« En tant que DJ, je suis très attaché aux disques vinyles. Et puis c’est un bel objet, même pour les enfants d’aujourd’hui. On a choisi une matière solide, une belle couleur rose bonbon pour qu’on voit bien les pistes sonores gravées dessus. On peut suivre la progression de l’histoire et d’ailleurs quand il faut retourner le disque, on est à un moment particulier de l’histoire. Et puis on a choisi un format 33 tours parce qu’il est grand, et qu’on voulait de grandes images. »

Pas de panique cependant ! Les auteurs ont bien conscience de vivre au XXIe siècle et il est possible de télécharger les morceaux sur un site web, grâce à un code d’accès fourni avec le livre-disque. Au final, le conte dure 40 minutes, bien plus qu’il n’en faut pour endormir même le plus résistant des enfants de 6-10 ans, le cœur de cible de Marta Des Bois.

La sonorisation de la scène de la ruche a requis la participation des élèves d'une classe d'Emmanuel Rémy (doc remis)

La sonorisation de la scène de la ruche a requis la participation des élèves d’une classe d’Emmanuel Rémy (doc remis)


Circuit très court pour la distribution

Les disques ont été pressés dans la Mayenne et les livrets imprimés dans la région parisienne. Les 300 livres-disques produits ont été assemblés « par leurs petites mains » comme ils disent et les auteurs gèrent eux-mêmes une distribution artisanale. Pour en commander un, il est nécessaire de les contacter par email (marta.des.bois@free.fr) et l’un d’entre eux prendra rendez-vous pour l’apporter en mains propres. En voilà du circuit court ! Une poignée de livres-disques sont aussi disponibles à la Bouquinette (28, rue des Juifs à Strasbourg) et à Quai des Brumes (120 Grand Rue à Strasbourg). Un exemplaire est vendu 30€ pour un prix de fabrication d’environ 20€ selon les auteurs, sans compter leur travail. L’objectif des auteurs ? En vendre suffisamment pour lancer la production d’un deuxième ovni.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un livreur agressé à Strasbourg, Uber Eats lui suspend son compte, Axa refuse de l’indemniser

par Achraf El Barhrassi. 3 471 visites. 3 commentaires.

Après avoir saisi le parquet financier, le directeur général de l’IHU de Strasbourg démis de ses fonctions

par Pierre France. 5 299 visites. 2 commentaires.

Par « sollicitude », le Pape ordonne une enquête au sein du diocèse de Strasbourg

par Nicolas Dumont. 2 304 visites. 2 commentaires.
×