Mercredi, découverte de Rivers, premier album du trio strasbourgeois Polaroid3
Culture 

Mercredi, découverte de Rivers, premier album du trio strasbourgeois Polaroid3

Le groupe strasbourgeois Polaroid3 sort enfin son premier album, Rivers. Issu du jazz, tenté par la musique contemporaine, le trio s’est finalement stabilisé dans une musique trip-hop, léchée, pointue, précise. Release Party de Polaroid3 mercredi 22 février au Camionneur.

Formé il y a quatre ans à Strasbourg, Polaroid3 publie cette semaine Rivers, son premier album. Pourquoi tout ce temps ? Il fallait bien ça pour que l’alchimie qui opère autour des trois musiciens d’exception qui composent le groupe se stabilise. Polaroid3 avait publié un premier EP en 2012, Rebirth of Joy, mais au final, seuls deux morceaux ont été conservés dans Rivers. Christine Clément, la chanteuse à dont la voix claire irradie tous les morceaux, explique :

« Quelques titres n’étaient pas assez aboutis pour figurer dans l’album à notre goût. Et même là, il y a des imperfections qui nous dérangent. Mais si on s’écoute, on ne sort jamais d’album ! On remet toujours tout en question… En fait, notre musique évolue constamment, notre style s’affine. L’album est finalement comme une photo de nous en 2016. En 2012, nous étions encore très jazz. Aujourd’hui, nous sommes clairement pop-electro, mais on a gardé la même exigence. »

Christine Clément, tout comme Christophe Imbs au Fender Rhodes et aux synthés et Francesco Rees à la batterie et aux samples, mène de multiples projets de front, notamment au sein du Collectif OH!, ce qui explique aussi le temps qu’il a fallu pour synchroniser tous ces agendas.

Un bijou de la musique électro

Mais le résultat final est à la hauteur de l’attente. Rivers est un bijou de la musique électro, hérité d’une tradition trip-hop, pointue, mécanique et baigné dans une ambiance pop, simple, accessible. Pour Indiemusic, ce disque est « destiné à devenir référentiel » :

« Polaroid3 crée un monde totalement à part et indescriptible, car accaparant tout l’espace qui nous entoure pour mieux nous faire errer dans ses propres contrées. Là où le tumulte et la contemplation sont de mise, dans des instrumentations merveilleuses et inédites. Composant leurs pistes en y intégrant autant d’intermèdes et de changements de direction que de passion et de découvertes, Christine Clément, Christophe Imbs et Francesco Rees atteignent un paroxysme artistique hors du temps et de l’espace, car ne cherchant jamais à reproduire un schéma tout tracé mais, à l’opposé, en poussant leurs tableaux sonores jusqu’au point de rupture, là où la beauté est la plus éclatante et réelle. »

Polaroid3

(Photo Philippe Savoir)

Grands espaces et créatures mythologiques

Le trio strasbourgeois évoque les grands espaces et les éléments naturels pour leur inspiration. L’esthétique du disque, dans une forêt immaculée (voir la vidéo ci-dessus), a été capté près du Lac Blanc dans les Vosges. L’équipe a eu de la chance, la neige est tombée la veille de leur arrivée et une éclaircie a permis de tourner la plupart des plans et tirer l’essentiel des photos.

Pour Christine Clément, tourner ce clip était comme un rite de passage :

« On a fait appel à des figures mythologiques, mi-hommes, mi-bêtes pour Christophe et Francesco et moi en dame des neiges. Il était important pour nous de se transformer, ça fait partie de notre démarche artistique, de notre progression globale. Sur scène, je suis assez statique, la musique est assez méditative donc pour la vidéo, il fallait des images qui marquent. »

Côté textes, les compositions sont de Christine Clément, qui revendique son attachement pour les poèmes d’Emily Dickinson ou de Thomas Hardy. Des vieux compagnons de la chanteuse.

Le trio est également impliqué dans un autre projet, appelé Liquid Landscape, plus électronique et qui mêle une création vidéo conçue par Josselin Fouché d’AV Exiters. Le groupe a été reçu en résidence aux Dominicains de Guebwiller pour cette création.

Aller plus loin

Sur Bandcamp : écouter des extraits de Rivers et l’acheter

Sur iTunes : écouter Rivers et l’acheter

sur Google Play Music : écouter Rivers (abonnés)

Y aller

Polaroid3
Lieu : Au Camionneur
Date(s) : Me.22 à 20h
Voir l'événement sur jds.fr

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Fred Ficus, DJ producteur : « Dans six mois, trois fois plus d’albums publiés »

par Florian Schotter. 462 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’Épide mobilisé pour confiner les sans-abris malades

par Kévin Gasser. 1 651 visites. 1 commentaire.

Incendie maîtrisé au terminal nord du Port de Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 381 visites. 1 commentaire.